L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Karibu Music Awards : « Les artistes partagent leur musique, mais n’envisagent pas de faire carrière »

À lire également

Larissa Salim Bé, une miss qui excelle

Elle a été élue le 31 octobre à Ouangani. Larissa Salim Bé est la nouvelle miss excellence Mayotte et a tout pour plaire. Elle...

Catégorie Entreprise dynamique : Sublime Institut

C’est un salon d’esthétique pas comme les autres. Sublime institut traite en profondeur les problèmes de peau, sur le visage mais également sur le...

Crêpage de chignon autour de l’événement Miss Mayotte

L’événement n’en finit plus de faire jaser. Alors que la prochaine Miss Mayotte sera élue le 7 novembre, une jeune association culturelle, Model Agency...

Miss Excellence France 2021, Larissa Salim Bé a ramené la couronne à la maison

Son retour à Mayotte était très attendu. Larissa Salim Bé, fraîchement élue Miss Excellence France 2021, est rentrée sur son île natale ce mercredi...

L’association Wassi Watru Mama organisera sa quatrième édition des Karibu Music Awards, ce samedi, cette fois-ci dans une salle à Bordeaux (Gironde). Sa présidente, Lcy Abdou Madi, explique ce concept né en 2018 et en quoi il valorise les artistes de l’île aux parfums.

Flash Infos : Comment s’organise le Karibu Music Awards ?

Lcy Abdou Madi : Sur la trentaine de membres de l’association Wassi Watru Mama – antennes métropolitaine et mahoraise confondues -, cinq s’occupent de l’organisation de la cérémonie. Chaque année, l’équipe réalise un travail de fond sur les réseaux sociaux pour identifier des prétendants à ces nominations déclinées en plusieurs catégories. On s’appuie sur plusieurs critères mais celui du nombre de vues n’en est pas forcément un. Puis on se regroupe, on en discute et on tague sur les réseaux sociaux les nominés. Certains sont en métropole, d’autres à Mayotte. Vient ensuite le moment de la cérémonie. Il y a treize catégories (voir encadré), comme meilleure chanson populaire, meilleur clip, réalisateur, révélation féminine, masculine etc. Pour treize gagnants.

F.I. : Qu’est-ce qui change cette année ?

L.A.M. : On est très stressés. Ce sera la première fois qu’on réalisera cette cérémonie de remise de trophées en public, dans une salle de fête municipale à Bordeaux. Depuis 2018, on enregistrait dans un studio, sans public. On n’avait pas forcément les moyens mais nous avons quand même voulu le faire et prendre en charge le déplacement de danseurs : Lokygramme, Samouss, Chaldi ainsi qu’un jeune danseur de Megda. Nous recevrons également deux personnalités issues des réseaux sociaux comme Princesse Laam, Haouraye et deux miss beauté qui interviendront depuis Mayotte : miss Salouva et Larissa Salim Be. La cérémonie commencera à 20 heures, mais sera filmée par des professionnels et retransmise sur Facebook. On enverra, via l’antenne de Mayotte, un lien pour que les Mahorais puissent se connecter et ils pourront même interagir. Mais faute de moyens, on n’a pas pu décorer la salle comme on voulait…

F.I. : Quel est l’enjeu de cette cérémonie ?

L.A.M. : C’est surtout de rendre visible, promouvoir des artistes mahorais et montrer qu’il n’y a pas que du traditionnel, il y a du pop, du rap chanté en shimaoré et c’est un mélange qui fonctionne bien. À Mayotte, la plupart partagent leur musique sur les réseaux sociaux, mais n’envisagent pas de faire carrière alors qu’il y a une éducation musicale qui existe sur l’île. On peut prendre des cours. Sur place, notre association sert à accompagner ces artistes et les mettre en relation avec les structures adéquates, jouer de nos contacts. Il suffit parfois de rencontrer les bonnes personnes. Et puis, on se dit, même si ce n’est pas que ça, mais qu’on minimise la culture à Mayotte. Ça pourrait peut-être éviter que des jeunes arrachent des sacs. Je ne dis pas que ça résout tout mais qu’il y a une concordance. Il faut de la musique, du sport… Par cette cérémonie, on espère encourager tout ça. On aurait voulu organiser cette cérémonie à Mayotte, mais l’insécurité rend difficile le fait qu’il y ait un public et malgré nos demandes, on ne trouve pas de salle.

Les nominés de cette quatrième édition

Pour le meilleur chanteur : Lokygramme, Youbbee, Naid, Meiitod.

Pour la meilleure chanteuse : Zily, Mory’s, Kueena.

Pour le meilleur clip : Youbee « Haram », Kamal « Bomaye », Terrell « Karaté », 976k « Tafaouti ».

Pour le meilleur réalisateur : Maido, Abdoulatuf Le Guirri, Tchuhuru.

Pour le meilleur projet : Zaoidi « Cadeau », Lokygramme « Mtrumé », Ismaa « Namnayne », Deejay « Namujé », Daday « M’Zindzi ».

Pour le meilleur chanteur traditionnel : B Junior, Kay, Motamo, Chaldi.

Pour le meilleur feat : Skinny ft Djabi, Terrell feat Meiitod Titi, Lokygramme feat Meiitod Nyora, La mendosa feat Madaraou man Kayna mana, Naid x Dadday Chaima.

Pour la meilleure chanson populaire : Youbbee « Haram », Naid « Daday Chaima », Naid « Gucci », Kamal « Bomaye », B Junior x Chaldi « Chakacha ».

Pour le meilleur rappeur : Patsaou, Gagala, La mendosa, Dejaay.

Révélation masculine : Zelko, Candell, Daday.

Révélation féminine : Ismaa, Maloko, Zawadi.

Meilleur créateur de contenus : Nassrati, Bahati, Golden yass.

Meilleure tournée : Zily, Terrell Elymoor, Npro game, Meiitod, Wakiiz.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1084

Le journal des jeunes

À la Une

Fabien Trifol retrouvé en mer à proximité des trois îlots entre Petite-Terre et Grande-Terre

Un bateau de particuliers a repêché Fabien Trifol dans le lagon, à proximité des trois îlots entre Petite-Terre et Grande-Terre, vers 17h, ce lundi....

[Mis à jour] Disparition inquiétante de Fabien Trifol, directeur Aménagement à la Cadema

Fabien Trifol retrouvé en mer à proximité des trois îlots entre Petite-Terre et Grande-Terre Ce dimanche, vers 16h30, Fabien Trifol a quitté son domicile de...

Plusieurs affrontements ce week-end alors que Wuambushu 2 doit commencer cette semaine

M’tsapéré, Majicavo-Koropa, Koungou, Tsararano, barrages et rixes entre forces de l’ordre et bandes de jeunes ont émaillé le week-end à Mayotte. A la veille...

Boulevard urbain : Cap vers une validation du plan de financement

Examen de passage réussi devant la Commission nationale du débat public (CNDP) à Paris. Le Département de Mayotte a reçu le feu vert il...

TME 2024 : Catégorie Jeune entreprise

Dernières pousses de l’économie mahoraise, les cinq nommés de notre catégorie Jeune entreprise montrent déjà toutes les qualités pour bien s’implanter dans le paysage...