100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Publicités

Quand préservation de l’environnement rime avec éducation au lycée de Sada

Auteur:

Catégorie:

Entre janvier et juin 2021, les élèves de la Seconde Parcours du lycée de Sada ont réalisé un magazine intitulé “La pollution et la protection du lagon”. Un projet encadré par deux professeurs, Yann Legal et Ahmadou Fall. Au-delà de l’intérêt pédagogique, cette aventure a surtout été un moteur de sensibilisation.

Ne pas polluer ? Mais pourquoi donc ? C’est ce qu’ont cherché à comprendre les élèves de la classe de Seconde Parcours 2020-2021 du lycée de Sada. Pendant six mois, ils ont travaillé quatre heures par semaine à l’élaboration d’un journal environnemental afin de sensibiliser leurs lecteurs à la préservation de la faune et de la flore de Mayotte. Abordant tour à tour les thématiques de la pollution, des déchets plastiques, de la mangrove, des coraux ou encore des espèces qui peuplent le lagon. En une vingtaine de pages, ils ont pointé du doigt les problématiques et les enjeux auxquels sont soumis les espaces naturels mahorais. Aujourd’hui, le magazine tiré à cinquante exemplaires trône dans la bibliothèque de ses auteurs et sert également d’outils de travail à des enseignants de l’établissement scolaire.

preservation-environnement-education-lycee-sada

Une porte ouverte sur la connaissance

preservation-environnement-education-lycee-sadaTrès fier de ce projet, Ahmadou Fall revient sur les domaines dans lesquels les étudiants ont travaillé. “Les élèves de Seconde Parcours ont des difficultés sur le plan scolaire. Les amener à réaliser un travail de recherche documentaire et d’écriture a été un réel défi qu’ils ont relevé avec brio« , se réjouit le professeur documentaliste. Après avoir choisi la thématique de ce magazine avec son collègue de lettres, Yann Legal, ils ont laissé aux élèves le libre choix des titres et sous-titres du projet. Ils ont alors décidé de traiter deux termes diamétralement opposés “pollution” et “protection”. C’est ainsi que le journal est né.

En binôme, les élèves ont commencé leur enquête sur Internet. Chercher une information, vérifier ses sources, dénicher des images d’illustration puis mettre en page leurs articles… Les jeunes sont devenus de véritables journalistes en herbe ! “Notre objectif premier était de les sensibiliser, de leur apporter des connaissances et de leur faire prendre conscience des problématiques environnementales. Par la suite, ils ont appris à produire un travail de qualité tant dans la recherche d’informations que dans la qualité de leur expression écrite, mais aussi dans le respect de la propriété intellectuelle”, détaille Ahmadou Fall.

Susciter des vocations

Au détour de ce projet, les professeurs se sont rendu compte avec beaucoup de tristesse que la plupart de leurs élèves ne connaissaient pas ou peu le lagon. Impossible alors pour eux de penser aux conséquences que pouvait avoir leur comportement du quotidien sur cet écosystème fragile… “Nous leur avons expliqué qu’en jetant leurs déchets n’importe où, ceux-ci se retrouvaient directement dans l’estomac des poissons qu’ils consommaient”, précise le professeur documentaliste. À la fin de ce projet, les élèves ont assuré avoir modifié leur comportement et prennent aujourd’hui plaisir à se documenter sur le sujet. Au CDI du lycée, ils empruntent et lisent avec envie les ouvrages traitant de l’environnement à Mayotte. Et pour certains, la vocation que le projet a suscitée est toute autre, ils envisagent d’apprendre à nager pour aller découvrir de leurs propres yeux les richesses du plus beau lagon du monde.

Dans la même catégorie