test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

De nouvelles têtes pour de nouvelles ambitions avec Yes We Can Nette

Auteur:

Catégorie:

Afin de débuter l’année 2022 sous les meilleures hospices, l’association Yes We Can Nette s’est entourée d’une toute nouvelle équipe. Direction, coordination, animation et médiation, les salariés souhaitent voir plus grand pour la structure dans les mois à venir et ont des projets plein la tête.

“Ramassez des déchets recyclables et achetez vos produits alimentaires de première nécessité jusqu’à 40% moins cher que dans le commerce grâce à votre “compte canette” dans notre épicerie solidaire.” Voilà ce que propose l’association Yes We Can Nette à ses bénéficiaires ! Depuis 2016, la structure éco-solidaire souhaite lutter contre la prolifération des déchets dans les villes mahoraises et la pollution qu’ils entraînent. Un symbole : la canette. Coca-Cola, Ice Tea, Oasis, ces petits bouts d’aluminium se retrouvent partout au bord des routes, des cours d’eau, mais aussi dans les eaux du lagon. Pour encourager une prise de conscience collective, Gilles Chavaunaud, président de l’association, et ses employés développent des projets destinés à faire bouger les choses dans l’océan d’indifférence qui entoure la question de la surconsommation à Mayotte.

Un nouveau départ

“Tout est parti d’une rencontre au marché de Coconi et me voilà ici”, sourit Nadia Bernier. Pour cette ex-infirmière libérale venue à Mayotte pour rejoindre son conjoint, une aventure inédite commence. “Pendant 16 ans, j’ai assuré la gestion de mon cabinet. J’apporte mes compétences de direction et j’apprends de nouvelles choses au sein du milieu associatif”, explique l’ancienne habitante du Loiret. Un poste enrichissant donc et des domaines d’activités finalement pas si éloignés, “la santé et l’environnement sont très liés”. Pleine d’énergie et volontaire, la nouvelle directrice et coordinatrice de l’association Yes We Can Nette espère pouvoir mener à bien les projets lancés par ses prédécesseurs. “Cette structure est un beau produit, maintenant il faut que les gens restent et puissent passer le flambeau à des locaux qui connaissent mieux que quiconque leur territoire”, avance-t-elle en se tournant vers son collègue Ali Zoubeir.

Embauché depuis la fin d’année 2021, le nouveau médiateur de l’association sait exactement où il met les pieds. “Je connais Yes We Can Nette depuis ses débuts en 2016. J’y avais effectué un service civique fin 2020 et c’est tout naturellement que je me suis tourné vers eux lorsque j’ai cherché un poste”, détaille l’habitant de M’Tsapéré. Sensible à la préservation de la nature, le jeune salarié a notamment réalisé une formation en technique d’animation environnementale.

Une épicerie ambulante

Je suis à Mayotte depuis 23 ans et j’ai vu la situation se dégrader. Je suis optimiste pour l’avenir car les nouvelles générations peuvent faire changer les choses, mais pour cela il faut que celles-ci soient sensibilisées pour ne pas reproduire les erreurs du passé”, argumente-t-il. S’il se souvient du temps où il cherchait les bouteilles consignées pour récupérer leur caution, Ali voudrait aujourd’hui que tout le monde montre le bon exemple. “Je fais de la médiation tous les jours dans mon entourage, mais le chemin est encore long, surtout auprès de nos anciens.” Bientôt, celui-ci devrait pouvoir frimer à bord de l’épicerie ambulante de l’association et sa remorque destinée à collecter les canettes usagées… Un nouveau projet sur roues en 2022.

Dans la même catégorie