L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

L’eau interdite à la consommation en raison de la présence de métaux lourds

Auteur:

Catégorie:

Une interdiction de boire l’eau est tombée pour une partie de l’île de Mayotte, mardi soir. Celle-ci a été décidée en raison de métaux lourds relevés à différents endroits. Et là, même la bouillir ne suffit plus. L’Agence régionale de santé a communiqué également les villages qui sont sur les réseaux non concernés par l’interdiction (voir ci-dessous).

La crise de l’eau s’aggrave à Mayotte. L’Agence régionale de santé (ARS) déclare, ce mardi soir, que l’eau n’est pas potable sur une bonne partie de l’île en raison de métaux lourds retrouvés à divers endroits. « Des résultats d’analyses transmis ce jour mettent en évidence la présence de métaux lourds dans les eaux traitées, au-delà des seuils d’alerte », indique l’agence. La ressource ne doit être ni être bue, ni servir à la préparation de repas ou se laver les dents. « Compte-tenu de la nature des paramètres détectés, ni l’ébullition, ni l’ajout de chlore ne rendent l’eau potable. Cette interdiction s’applique sur l’ensemble du réseau de distribution, chez les usagers comme sur les points d’accès publics », est-il précisé.

28 prélèvements ont été effectués en des lieux distincts. « Les résultats seront disponibles dans les 72h et seront communiqués en toute transparence à la population avec des précisions sur les usages autorisés. » Une conférence de presse a lieu, ce mercredi matin, à la préfecture de Mayotte, à Mamoudzou, en présence du préfet Thierry Suquet et du directeur de l’Agence régionale de santé, Olivier Brahic.

Le Nord, Tsingoni et Petite-Terre épargnés

Tous les villages ne sont cependant pas concernés par l’interdiction, car n’étant pas sur les réseaux où les métaux lourds ont été signalés. Ceux de Petite-Terre, du nord de l’île (Acoua, M’tsangadoua, M’tsangamouji, M’liha, Chembenyoumba, M’tsamboro, Hamjago, M’tsahara, Dzoumogné, Bandraboua, M’tsangaboua et Handréma), la commune de Tsingoni (Miréréni, Combani, M’roalé et Tsingoni) sont épargnés. Dans le sud de Mayotte, seuls les villages à son extrémité (Dapani, M’ronabéja, M’bouini, Passi-Kéli) y échappent également. Pour Mamoudzou, le village de Mamoudzou, Vahibé, Passamaïnty et Tsoundzou 1, qui sont sur le même réseau, ne sont pas non plus dans la liste des villages touchés.

L’ARS ajoute que « les distributions d’eau en bouteille se poursuivent sur l’ensemble du département dans les prochains jours. Des conteneurs-citernes alimentés par l’unité de traitement de l’eau de la Sécurité Civile renforcent la distribution d’eau potable hors réseau. Les rampes et bornes fontaines des secteurs mentionnés ci-dessus restent alimentés en eau potable et accessibles à tous ».

Dans la même catégorie