100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Publicités

La fête de la tortue, une vitrine exceptionnelle pour préserver l’animal à carapace à Mayotte

Auteur:

Catégorie:

Samedi dernier, l’ensemble des acteurs mahorais s’engageant dans la préservation de la tortue marine à Mayotte était présents sur le parking Tiyoni à Sada. Une journée festive, culturelle, artisanale et ludique sur le thème de l’emblématique animal à carapace.

Parapluie et bottes en caoutchouc, rien ne pouvait arrêter la deuxième fête de la tortue à Sada ! De retour dans sa commune d’origine, malgré une météo maussade, l’association Oulanga Na Nyamba et ses partenaires accueillaient le grand public au détour de stands. Ateliers de sensibilisation, jeux éducatifs, exposition photo, la tortue était partout. Petits et grands ont pu se prêter au jeu et découvrir les méthodes d’observation, les gestes du quotidien pour préserver leur habitat, mais aussi leur cycle de vie ou encore les différentes espèces qui peuplent le lagon. Financée par le parc naturel marin de Mayotte et soutenue par la ville de Sada et la 3CO, la fête de la tortue a pour objectif de contribuer à la protection du patrimoine naturel mahorais.

Les acteurs de l’île au rendez-vous

Le recteur de l’académie de Mayotte, Gilles Halbout, a salué l’implication de l’association Oulanga Na Nyamba dans la sensibilisation des jeunes de l’île. L’adjointe au maire de Sada chargée de la culture, du patrimoine et du tourisme, Sitti Said, a quant à elle rappelé l’engagement du conseil municipal dans la protection des tortues sur l’île. « L’environnement est un sujet qui nous concerne tous. Nous devons tout mettre en œuvre pour le préserver”, a affirmé l’élue. Sous leurs tentes dressées pour l’occasion, le conseil départemental, le parc naturel marin, l’office de tourisme du Centre-Ouest, les associations RandoClean et Chanfi Terra ainsi que les Naturalistes ont échangé toute la matinée avec les jeunes écoliers des établissements scolaires.

Véritable vitrine des activités mises en place par l’association Oulanga Na Nyamba (ONN), la fête de la tortue s’inscrit également dans le projet “Nia Moja” ou “objectif commun”. Celui-ci vise à former des ambassadeurs de la protection des tortues marines “dans les associations, dans les villages et parmi les acteurs communaux et économiques”, déroule la directrice, Jeanne Wagner. “Depuis 1998, l’association Oulanga Na Nyamba s’engage activement pour la protection de l’environnement, “oulanga”, et en particulier celle des tortues marines, “nyamba”. À l’origine, Oulanga Na Nyamba a été créée pour alerter la population de Mayotte sur la problématique du braconnage des tortues marines. Depuis, et grâce à de nombreuses actions de sensibilisation, nous nous impliquons pour la préservation de l’exceptionnel patrimoine naturel mahorais”, détaillent les représentants de la structure environnementale. Aujourd’hui, l’association et ses partenaires orientent leur travail sur trois axes : la sensibilisation, la protection et la connaissance. Et espèrent ainsi faire changer les mentalités et permettre aux générations futures de jouir des richesses du lagon bleu turquoise.

Dans la même catégorie