100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Crise de l’eau : la préfecture interdit désormais les manzarakas

Auteur:

Catégorie:

En accord avec le conseil cadial, la préfecture de Mayotte a durci les restrictions d’usage de l’eau depuis ce jeudi 14 septembre, en raison de la pénurie qui touche le territoire. Les manzarakas, les grandes cérémonies de mariage, sont interdits, tout comme le lavage des véhicules hors des stations de lavage professionnelle sans système de recyclage de l’eau. Le nouveau calendrier des tours d’eau a aussi été annoncé avec des changements (voir ci-dessous). Ainsi, les coupures d’eau de 48 heures s’étendent à Kawéni village, Mamoudzou village, Koungou village et Passamaïnty.

Le Grand cadi de Mayotte, Mahamoudou Hamada Saanda, avait donné comme recommandation de ne pas faire de manzarakas en cette période de sécheresse. Le préfet de Mayotte a entériné la mesure via un arrêté datant du jeudi 14 septembre. « Ce nouvel arrêté complète le dispositif de tours d’eau décidé par les membres du Comité de suivi de la ressource en eau, pour repousser la date de vidange des retenues collinaires », prévient la préfecture de Mayotte. S’y ajoute « l’interdiction du lavage des véhicules hors des stations de lavage professionnelles équipées d’u système de recyclage de l’eau ».

Ces nouvelles dispositions rejoignent tout un panel d’interdictions préfectorales qui peuvent entraîner des amendes si elles ne sont pas respectées (1.500 euros d’amende, 3.000 euros en cas de récidive). Il n’est pas autorisé de laver des trottoirs, des bâtiments, façades, terrasses, l’arrosage des espaces verts, des jardins potagers (de minuit à 18 heures), le remplissage et le maintien à niveau des piscines privées ou des manifestations de type « pool party » par exemple.

Un nouveau calendrier avec quelques changements

Si le principe de coupures d’eau de 48 heures ou nocturnes est inchangé, le nouveau calendrier comporte quelques changements pour des villages. « L’attention des usagers est appelé sur certaines adaptations au niveau du découpage des secteurs pour limiter le risque du vidange des réservoirs », confirme la Société mahoraise des eaux (SMAE). Deux secteurs, le quartier Convalescense à Mamoudzou et le village de Bandraboua seront divisées en deux. A Bandraboua par exemple, il y aura désormais le Village Nord (secteur 1) et le Village Sud (secteur 2).

L’autre modification concerne Kawéni Village (dès maintenant), Mamoudzou village, Koungou village et Passamaïnty qui passent aux coupures d’eau de 48 heures. Les quatre étaient jusqu’alors sur un rythme de coupures nocturnes du lundi au vendredi, puis une de 36 heures le week-end. Désormais, seule la zone industrielle de Kawéni et Petite-Terre restent sur ce rythme, au moins jusqu’au 1er octobre selon le planning indiqué.

Dans la même catégorie