100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Vatel

La Sim inaugure deux stations d’épuration écolo à Combani

À lire également

Quand la population mahoraise prépare la riposte

Sur les réseaux sociaux ou dans la rue, formellement ou spontanément, les initiatives se multiplient pour répondre à la délinquance qui flambe à nouveau sur l’île aux parfums. Au risque, parfois, de voir l’exaspération prendre le pas sur la loi. 

Mayotte : une naissance dont ils se souviendront

Une naissance dans la rue, ce n’est pas si courant. C’est pourtant ce qu’ont vécu Jonathan et Mouna, lundi 18 mai, date à laquelle Sarah, leur petite fille, a décidé d’arriver. Un évènement auquel ont participé quelques passants, sur les lieux par hasard. Et quand s’improvise une chaîne de soutien, cela donne une belle histoire. Récit. 

À Mayotte, “le confinement a révélé la capacité perverse de certains à faire du mal aux autres sans qu’ils ne s’en rendent compte”

Deux mois de confinement peuvent en dire long sur un individu, mais ils peuvent également dévoiler les pires et les meilleurs aspects d’une société. La crise sanitaire a mis en évidence les failles de la société mahoraise, partagée entre la conscience de certains et l’irresponsabilité des autres. Le sociologue Combo Abdallah Combo nous explique pourquoi il est urgent de tirer les leçons de ce confinement et essayer de changer la donne. 

Camille Miansoni, procureur de Mayotte : “Mon rôle est de protéger la société avant tout”

L’affaire du rapt en Petite-Terre qui suscite l’émoi dans l’ensemble du Département est révélatrice de nombre de maux dont souffre la société mahoraise au sein de laquelle nombre de personnes semblent valider l’idée que l’on puisse se faire justice soi-même à défaut d’une carence supposée de l’État. Le procureur de la République, Camille Miansoni, revient ici sur ces éléments. C’est aussi l’occasion pour lui de rappeler le rôle qu’il occupe et la vision qui l’anime alors que les critiques pleuvent sur sa personne.

Faire face à l’absence de réseau public d’assainissement des eaux, tout en soutenant le développement durable : c’est la voie pour laquelle a opté la Société immobilière de Mayotte (SI M) pour deux des ses lotissements à Combani. Jeudi en effet, l’organisme a inauguré deux stations d’épuration écologique. Des stations vertes ? Oui car utilisant un procédé par filtres plantés. Plus simplement : il s’agit d’un traitement de l’eau par les plantes. Du naturel donc, qui permet aux deux lotissements concernés – celui du Champ d’Ylang et celui du chemin du Golf – de bénéficier d’un tout nouveau système de retraitement, en remplacement des deux anciens, plus conventionnels puisqu’il s’agissait de stations de type décanteur ou à boue.

Un fonctionnement 100 % naturel Alors, comment tout cela se passe-t-il concrètement ?

Très simplement. Un bassin bâché est creusé pour chacune des stations. Ce bassin contient plusieurs filtres naturels, plantes (rhizomes) et graviers. L’eau brute y est récoltée, filtrée, débarrassée de ses particules solides, puis récoltée par un drain en fond de bassin. Elle peut ainsi être rejetée en milieu naturel en étant épurée de sa pollution. Le tout sans construction en béton, et ne consommant que très peu d’énergie puisque seules deux pompes sont utilisées. Enfin, ce type de station ne demande que très peu d’entretien : deux visites de contrôle et de nettoyage par semaine. Innovant à Mayotte, ces stations d’épuration feront l’objet de recherches pour l’assainissement en zone tropicale, en partenariat avec l’État et l’Institut national de recherche en science et technologie pour l’environnement et l’agriculture. Coût total des deux opérations : 333 192 €.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1000

Le journal des jeunes

À la Une

Toutes les informations à connaître sur vos candidats aux élections législatives

Le ministère de l’Intérieur a publié ce mardi 24 mai la liste des candidats officiels enregistrés en préfecture pour le 1er tour des élections...

La Cimade annule sa procédure judiciaire entamée contre le Collectif des Citoyens

Le procès à l’encontre de trois membres du Collectif des Citoyens poursuivi par la Cimade, qui devait avoir lieu ce mardi 24 mai, a...

Une boutique pédagogique pour former les futurs professionnels de la vente à Sada

Premier dispositif de cette envergure à Mayotte, la boutique pédagogique du lycée de Sada a ouvert ses portes salle B210, ce mardi 24 mai...

Débat télévisé : une question de légitimité …

Dans le cadre des élections législatives 2022, la télévision publique organise ses traditionnels débats permettant aux différents candidats en lice de défendre leurs programmes...

Diabète : « Si une personne est petite et en surpoids, il y a déjà un facteur de risques. »

Ce mardi 24 mai se déroulait une matinée de sensibilisation sur la thématique du diabète. Organisée par le centre communal d’action sociale de la...
/* CODE DE SUIVI LINKEDIN----------------------------------------*/