100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Au salon de l’agriculture, Mayotte mise sur l’Ylang

À lire également

Quand la population mahoraise prépare la riposte

Sur les réseaux sociaux ou dans la rue, formellement ou spontanément, les initiatives se multiplient pour répondre à la délinquance qui flambe à nouveau sur l’île aux parfums. Au risque, parfois, de voir l’exaspération prendre le pas sur la loi. 

Mayotte : une naissance dont ils se souviendront

Une naissance dans la rue, ce n’est pas si courant. C’est pourtant ce qu’ont vécu Jonathan et Mouna, lundi 18 mai, date à laquelle Sarah, leur petite fille, a décidé d’arriver. Un évènement auquel ont participé quelques passants, sur les lieux par hasard. Et quand s’improvise une chaîne de soutien, cela donne une belle histoire. Récit. 

À Mayotte, “le confinement a révélé la capacité perverse de certains à faire du mal aux autres sans qu’ils ne s’en rendent compte”

Deux mois de confinement peuvent en dire long sur un individu, mais ils peuvent également dévoiler les pires et les meilleurs aspects d’une société. La crise sanitaire a mis en évidence les failles de la société mahoraise, partagée entre la conscience de certains et l’irresponsabilité des autres. Le sociologue Combo Abdallah Combo nous explique pourquoi il est urgent de tirer les leçons de ce confinement et essayer de changer la donne. 

Camille Miansoni, procureur de Mayotte : “Mon rôle est de protéger la société avant tout”

L’affaire du rapt en Petite-Terre qui suscite l’émoi dans l’ensemble du Département est révélatrice de nombre de maux dont souffre la société mahoraise au sein de laquelle nombre de personnes semblent valider l’idée que l’on puisse se faire justice soi-même à défaut d’une carence supposée de l’État. Le procureur de la République, Camille Miansoni, revient ici sur ces éléments. C’est aussi l’occasion pour lui de rappeler le rôle qu’il occupe et la vision qui l’anime alors que les critiques pleuvent sur sa personne.

L’île aux parfums ne déroge pas à la règle, elle sera une fois de plus bien présente à la grand-messe de l’agriculture française au parc des expositions de la porte de Versailles. La chambre de l’agriculture, de la pêche et de l’aquaculture de Mayotte (Capam) sera donc présente pendant toute la durée du salon dans le pavillon des Dom-Tom pour promouvoir les produits agricoles, agroalimentaires et cosmétiques de l’île et valoriser le savoir-faire mahorais.

En partenariat avec le conseil général de Mayotte, le comité du tourisme de Mayotte et l’association saveurs et senteurs de Mayotte, la Capam disposera d’un espace de 50 m² consacré à l’information institutionnelle et touristique des visiteurs. Il sera financé à hauteur de 100 000 €.

Pour ce salon 2015, la Capam a choisi de mettre en avant les différentes productions agricoles et l’ylang-ylang, la « fleur des fleurs » qui a fait le renom de Mayotte à l’international et dont l’huile essentielle est la base des plus grands parfums. Son odeur suave et envoutante, mêlée à celles des épices, a valu à Mayotte l’appellation « île aux parfums » et continue d’enchanter les sens de ses habitants.

Afin de faire découvrir cette fleur exotique et ses multiples vertus aux métropolitains, une large gamme de produits cosmétiques à base d’ylang-ylang est proposée à la vente par les transformateurs de l’association «saveurs et senteurs de Mayotte» : huiles essentielles, laits hydratants, huiles de massage, bougies de massage, savons, etc. Les visiteurs peuvent bénéficier de conseils avisés sur les modes d’utilisation et échanger avec les producteurs sur la fabrication de ces produits.

Pour sensibiliser le grand public à la culture de l’ylang-ylang et aux défis que doit relever la filière ylang à Mayotte pour que les agriculteurs et les distillateurs puissent continuer à vivre de leur métier, un livret sera distribué aux acheteurs de produits cosmétiques à base d’ylang.

Des nouveautés sur le stand de Mayotte

Pour la première fois, Mayotte occupe un espace de 50m² au SIA et accueille 8 agriculteurs de l’association saveurs et senteurs de Mayotte.

Les producteurs de l’association saveurs et senteurs de Mayotte proposeront tout au long de la manifestation, des dégustations de fruits frais, de délicieux produits transformés aux visiteurs, et seront à leur disposition pour répondre à leurs questions.

De multiples produits mettront en valeur la diversité des productions mahoraises, aussi bien fruitières que légumières. Epices, vanille, jus de fruits exotiques, confitures, achards, pâtes de piments, huiles essentielles d’ylang-ylang, produits cosmétiques naturels, fruits et légumes tropicaux et bien d’autres produits en provenance de Mayotte seront disponibles à la vente.

 


Les animations du stand mahorais

Pendant toute la durée du Salon les visiteurs pourront apprécier les dégustations, danses, chants, diffusion de reportages et autres animations proposés par la Capam et ses partenaires.

Dates

Animations

Samedi 21 février

Journée de l’ylang : exposition et vente des huiles essentielles d’ylang

Dimanche 22 février

Journée de l’ylang : exposition et vente de produits cosmétiques à base d’ylang et de coco

Lundi 23 février

Journée de Mayotte :

A partir de 12h00 : inauguration du stand, cocktail déjeunatoire à base de produits locaux élaboré par M. Andjizi Darouche, « meilleur entrepreneur », catégorie « cuisine moderne » aux trophées de l’académie de l’art culinaire du monde créole.

Animation : chants et danses traditionnels

Mardi 24 février

Journée des fruits tropicaux

14h00- 16h00 : présentation d’une palette de nos produits (citron vert, fruits de la passion, ananas, etc.)

Mercredi 25 février

Journée choux coco

14h00-16h00 : dégustation de ce met mahorais confectionné avec le cœur d’un jeune cocotier

Jeudi 26 février

Journée des produits transformés

14h00 – 16h00 : dégustations de confitures, achards

Animation : Msindzano (masque de beauté traditionnel)

Vendredi 27 février

Animations culturelles

14h00- 16h00

Danses et chants traditionnels, Msindzano (masque de beauté traditionnel)

Samedi 28 février

Journée des épices

14h00-16h00 : reconnaissance par la vue et l’odorat des épices (cannelle, combava, curcuma, vanille, girofle, etc.)

Dimanche 01 mars

Animations culturelles

14h00- 16h00

Danses et chants traditionnels, Msindzano (masque de beauté traditionnel)

<


 

 

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

Intrusion au CHM : un homme de 29 ans et un mineur de 17 ans interpellés

La police de Mamoudzou a arrêté deux personnes suspectés de vol, ce jeudi 26 janvier. Ils seraient les auteurs du cambriolage du centre hospitalier...

Après un droit de retrait, ce vendredi matin, la barge reprend

Quelques chanceux ont réussi à prendre les premières barges du service des transports maritimes (STM), ce vendredi matin. Ensuite, à 7h, la rotation s'est...

La Cadéma désavoue le syndicat des Eaux de Mayotte

Au premier point abordé ce jeudi soir, en réunion de conseil, la Cadéma (communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou) avait décidé de mettre sa menace à...

Pamandzi ou Bouyouni, le choix se fera en 2023

Un nouveau dossier de présentation sur le projet de la piste longue à Mayotte vient d’être publié par la direction générale de l’aviation civile...

« Est-ce que je me vois à la télé ? » : état des lieux de l’audiovisuel mahorais

Le Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement de Mayotte (CCEEM) a présenté, ce jeudi 26 janvier, son rapport intitulé « État de...