test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Une tournée théâtrale comme expérience pédagogique à Dembéni

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Les néo-contractuels font leur rentrée

Au programme pour la première journée, une conférence sur "l’éducation prioritaire et le contexte plurilinguisme", des interventions de professionnels de l'Éducation nationale et des ateliers destinés aux enseignants débutants. Au cours de la deuxième journée, était proposée une conférence intitulée "Connaître le système éducatif et ses attentes, ce que l’Éducation nationale attend des élèves du 21ème siècle, les gestes professionnels et la posture de l’enseignant".

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Après de nombreux recours pédagogiques vains auprès d’une classe de CE2 particulièrement difficile de l’école élémentaire de Dembeni, Inès Nieto, leur enseignante-stagiaire, a décidé de tenter une nouvelle expérience pour canaliser l’énergie de ses élèves. Il s’agit de monter une pièce de théâtre à partir d’un conte amérindien et d’organiser une tournée dans tout Mayotte, dont le centre culturel de Chirongui, afin de valoriser les écoliers et de leur faire découvrir quelques aspects de la vie « d’une vraie troupe de théâtre ».

C’est un projet pédagogique innovant dans lequel se lance Inès Nieto, enseignante-stagiaire de l’une des classes de CE2 de l’école élémentaire de Dembeni. « Cette classe connaît de vraies difficultés en termes de vivre-ensemble (bagarres, insultes, coups, moqueries) et, jusqu’à présent, aucune des tentatives de régularisation que nous avons tentées n’a abouti à un résultat satisfaisant », déplore l’enseignante. Cette dernière tente donc une nouvelle approche autour du théâtre qui est, selon elle, « une aventure engageante, exigeante et pleine de sens pour les élèves en situation d’apprentissage ». Pluridisciplinaire, elle fait travailler aux élèves de nombreuses matières scolaires : le français, évidemment, et les arts visuels puisque les décors ont été entièrement réalisés par leurs soins. En outre, Inès Nieto travaille sur une traduction en shimaoré de la pièce afin de mettre en valeur cette langue régionale, mais également d’intégrer les élèves primo-arrivants qui ont encore des difficultés à parler la langue de Molière.

tournee-theatrale-experience-pedagogique-dembeni

Un conte amérindien sur le dépassement de soi et l’entraide

Inspiré d’une légende amérindienne et adapté par Henri Gougaud en 1987, le conte choisi s’appelle « Nuage d’avril et les taches blanches du soleil ». Initiatique, il narre l’histoire de Nuage d’avril, une petite souris qui souhaite rejoindre « les taches blanches du soleil », bravant les moqueries de sa famille et les tentatives de découragement des autres animaux qu’elle croise au cours de son aventure. Un récit sur le dépassement de soi donc, mais également sur le don de soi nécessaire à l’accomplissement de son objectif. Des valeurs porteuses d’une réflexion sur le vivre-ensemble et la nécessité de s’entraider, justement ce qu’Inès Nieto désire transmettre à ses élèves. « De plus, je trouvais intéressant de travailler sur un conte issu d’une autre culture afin d’enrichir l’imaginaire des élèves. D’autant plus que la culture amérindienne est particulièrement riche et que ce conte correspond bien à la classe d’âge des CE2 », ajoute-elle.

Un accès des élèves à « la vraie vie » et une mise en lumière de leur travail

Outre le fait de transmettre des valeurs et de travailler l’interdisciplinarité, l’autre objectif de la jeune enseignante consiste à montrer aux élèves que l’école peut être connectée « à la vraie vie ». Pour cela, elle est en contact avec différentes structures pour que la pièce puisse être jouée dans des lieux recevant des publics très variés. Des écoles, bien sûr, mais également des MJC et, must du must, le centre culturel de Chirongui. « Je souhaitais que mes élèves puissent découvrir ce qu’est la vie réelle d’une troupe de théâtre », indique Inès Nieto. Cette dernière espère de tout cœur que ces représentations publiques contribuent à restaurer la confiance en soi de ces élèves, souvent mise à mal dans leur vie quotidienne. Il se pourrait également que la motivation apportée par ce projet les fasse s’intéresser désormais davantage aux matières enseignées après avoir pu constater qu’elles étaient moins abstraites qu’ils ne pensent au sein des murs clos de l’établissement scolaire.

Si les dates de la tournée ne sont pas encore gravées dans le marbre, une première représentation aura lieu ce mercredi à l’école élémentaire de Dembéni devant une classe de CP.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Coupure d’eau ce dimanche 14 juillet pour les travaux du Caribus

Pour permettre la réalisation de travaux dans le cadre du Caribus, la Société mahoraise des eaux (SMAE) annonce la nécessité de procéder à une...

Les maires reprennent la main sur la Cadema

En élisant Moudjibou Saïdi et Ambdilwahedou Soumaïla en tant que président et premier vice-président de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, les élus communautaires tirent...

« Un lieu d’accueil pour écouter le malade et sa famille »

L’esprit était à la fête, ce jeudi 11 juillet, au centre hospitalier de Mayotte (CHM), une partie des équipes fêtait l’inauguration du Bureau des...

A Passamaïnty, l’excellence synonyme de nouveau complexe sportif

Un grand projet d’aménagement est prévu pour le village de Passamaïnty, situé dans la commune de Mamoudzou. Ce dernier vise à créer un complexe...

Les nouveaux infirmiers célèbrent leurs diplômes dans la joie

On peut croire à un manzaraka, il s’agit en réalité de la cérémonie de remise des diplômes des infirmières et infirmiers. L’Institut des études...