100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Le rectorat poursuit sa volonté de faire de l’éducation aux médias

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

La CGT craint que le lycée de Sada ne devienne un nouveau cluster

Alors qu’une surveillante du lycée de Sada a été contrôlée positive au Coronavirus, le rectorat et l’ARS ont décidé de maintenir l’établissement ouvert. Si l’employée n’avait passé que quelques heures dans la cour de l’établissement avant même que celui-ci ne rouvre, la CGT estime que la reprise des cours s’est décidée prématurément. 

 

A l’occasion du lancement du sixième numéro du Chab, magazine alimenté par les élèves mahorais, le rectorat de Mayotte a signé une nouvelle convention de partenariat avec la Somapresse (éditrice de Flash Infos et Mayotte hebdo), à son initiative. L’objectif : assurer le lancement des prochains numéros pour permettre aux élèves qui le souhaitent de prendre la parole et de traiter des sujets qui leur tiennent à cœur.

« On ne nous donne pas souvent la parole. Personnellement, participer à l’écriture du Chab m’a permis de m’émanciper, j’ai toujours eu peur de m’exprimer parce que j’étais jugé avant même de parler. A Mayotte, on parle souvent de la jeunesse sans nous demander ce que l’on ressent, comment on voit les choses. Puisqu’on m’a donné la parole, je l’ai prise. » C’est en ces termes qu’un des élèves du lycée de Dembéni a retranscrit sa participation au sixième numéro du Chab. Dans ce magazine, il revient sur son expérience au sein de la webradio 101, lancé le 17 octobre au sein de son établissement. Le magazine, alimenté uniquement par des élèves, rapporte en effet les initiatives des établissements mahorais et traite de sujets qui leur tiennent à cœur. Véronique Hummel, professeur au sein du lycée du Nord, a notamment accompagné une de ses élèves qui souhaitait proposer des recettes françaises et mahoraises et aborder les différences de ces deux cuisines. « C’est une élève très timide mais c’est la seule qui voulait travailler sur ce projet. Cela permet d’inciter d’autres à participer », estime la professeure.

« Créer des journaux scolaires, des webradios, des webtv »

Ce mercredi 30 novembre, était donc l’occasion de présenter le nouveau numéro du magazine, avec ses contributeurs. Un rendez-vous au sein du collège de Chiconi qui a également permis au rectorat et à la Somapresse (la société qui édite Flash Infos et Mayotte Hebdo) de signer une nouvelle convention de partenariat, permettant d’assurer le lancement des futurs numéros. « Depuis le mois de janvier 2022, nous sommes dans une démarche de généralisation d’éducation aux médias et à l’information. L’objectif principal est de créer des journaux scolaires, des webradios ou des webtv », souligne Éric Micaelli, coordinateur du centre pour l’éducation aux médias et à l’information (Clemi), qui forme notamment des enseignants sur ces thématiques.
Et si le rectorat veut faire de l’éducation aux médias « une priorité », c’est parce que « l’information n’est plus descendante comme elle l’était avant », estime Gilles Halbout, le recteur, qui souligne la prolifération de fausses informations et leurs conséquences, notamment sur les résultats électoraux ou dans un contexte de pandémie. Pour lui, l’enjeu est de faire des élèves mahorais des « citoyens éclairés ». Et « une bonne manière d’être éduqué aux médias est de participer », souligne-t-il.

« Plus de 50 % de Mahorais ont moins de 18 ans »

Créé il y a quinze ans par la Somapresse avant d’être arrêté quelques années plus tard, le Chab a pu être relancé en janvier 2019 grâce au soutien du rectorat. « A sa création, nous sommes partis d’un constat simple », souligne Laurent Canavate, directeur de la Somapresse. « Il y a plus de 50 % de Mahorais de moins de 18 ans et nous les voyons très peu, nous ne savons pas ce qu’ils pensent et comment ils voient Mayotte. C’est pour leur donner la parole que nous avons lancé ce support. »
Distribué dans les CDI, les collèges et les lycées, le Chab s’accompagne depuis peu d’un site web. Et le rectorat entend aller encore plus loin. « J’attends beaucoup de ce que vous allez nous dire et nous apporter », a lancé son chef aux élèves présents pour le lancement du nouveau magazine. Car « si le territoire est en retard sur de nombreux sujets », il estime qu’il peut être en avance grâce à sa proportion de jeunes « ayant des envies et des idées ». « Nous pouvons financer certains de vos projets, nous vous aiderons à aller au bout. On attend que vous nous suggériez des choses. »

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1029

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

Réforme des retraites : les grévistes mobilisés à Mamoudzou

Les rangs étaient un peu plus clairsemés que lors des précédents rassemblements. Environ 150 personnes se sont réunies ce mardi matin sur le parvis...

Concours d’informatique : des élèves de M’gombani au top niveau national

Participants au concours « Castor informatique », plusieurs élèves de sixième du collège Halidi Selemani de M’gombani, à Mamoudzou, ont obtenu d’excellents résultats, les plaçant parmi...

Hervé Madiec : « la règlementation a beaucoup changé ces dernières années »

Présent à Mayotte sous les dénominations Star Mayotte et Star « Urahafu », le groupe Suez y est le principal acteur du recyclage et de la...

Idris déploie ses ailes à la Marine nationale

Âgé de 27 ans, Idris se passionne pour l’aviation depuis l’adolescence. Et il a tout fait pour vivre de sa passion alors que rien...

Catégorie entraîneur de l’année

Magdalena Alliaud – 29 ans – Rugby Despérados Rugby Club M’tsapéré / Comité Territorial de Rugby de Mayotte Magdalena Alliaud est de ces rares entraîneuses féminines...