test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Grève au lycée de Kahani : l’espoir d’un changement pour la rentrée 2022

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Les néo-contractuels font leur rentrée

Au programme pour la première journée, une conférence sur "l’éducation prioritaire et le contexte plurilinguisme", des interventions de professionnels de l'Éducation nationale et des ateliers destinés aux enseignants débutants. Au cours de la deuxième journée, était proposée une conférence intitulée "Connaître le système éducatif et ses attentes, ce que l’Éducation nationale attend des élèves du 21ème siècle, les gestes professionnels et la posture de l’enseignant".

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

À l’approche des examens, le personnel du lycée de Kahani lance un dernier appel à l’aide au ministère de l’Éducation nationale. Ce mardi 31 mai 2022, professeurs, personnel médico-social ou encore assistants d’éducation ont suivi le mouvement de grève nationale pour porter haut et fort leurs revendications.

“Plus que jamais nous devons nous mobiliser pour l’éducation à Mayotte.” Pour la foule massée devant le lycée polyvalent Gustave Eiffel de Kahani, un seul objectif : offrir un enseignement de qualité et dans les meilleures conditions possibles. Alors que l’actuel proviseur, Philippe Mary, rend bientôt son tablier, le personnel s’inquiète de savoir qui dirigera l’établissement à la rentrée. “Nous ne savons toujours pas comment va se dérouler la rentrée 2022”, explique Baptiste Waroux, professeur d’économie gestion. En jauge réduite, en présentiel ou distanciel, quelle méthode sera choisie pour faire face aux heurts que connaît l’enceinte depuis de nombreux mois ?

Un établissement à bout

“Les violences perpétrées au sein du lycée dès la mi-septembre 2021 et la récurrence de ces événements ont à la fois profondément choqué, mais aussi usé moralement les élèves comme l’ensemble des employés », témoigne le membre du collectif des personnels de Kahani. “Nous sommes face à un échec éducatif. Certains de nos élèves de première viennent nous voir pour savoir comment changer de lycée en vue de l’année de leur baccalauréat…” Une situation désolante pour l’établissement du second degré qui accueille près de 2.400 étudiants.

Des “moyens” à la hauteur des besoins de l’île

Les syndicats quant à eux réclament “plus de moyens pour Mayotte”. “Nous demandons le passage en REP+ de toutes les écoles, tous les collèges et les lycées de l’île”, s’exclame Jérémie Saiseau, secrétaire de la section CGT Éduc’action du lycée de Kahani. La construction d’autres établissements, l’accroissement du nombre de salles de classe et le “recrutement massif de fonctionnaires dans toutes les catégories : enseignants, personnels administratif mais aussi médico-social”… Autant de mesures que les personnels attendent de voir aboutir.

Des personnels laissés sur le carreau ?

“Au lendemain des vacances scolaires, nombre d’enseignants contractuels et d’assistants d’éducation scolaire (AED) ont reçu une lettre de non-renouvellement de leur contrat”, avance Bruno Dezile, secrétaire général de la CGT Éduc’action Mayotte. Une décision arbitraire et intolérable pour le syndicat qui souligne que la mise au chômage de ces personnels précaires constitue une réelle perte pour le lycée. “On nous parle des difficultés à recruter des employés qualifiés et lorsque que nous avons des personnes compétentes avec de l’ancienneté, nous ne les gardons pas”, s’insurge le représentant de la CGT Éduc’action. Si les professeurs contractuels pourront voir leur dossier étudié par une commission consultative paritaire du rectorat de Mayotte à la mi-juin, les AED quant à eux prennent leur mal en patience attendant un décret national qui devrait statuer sur leur sort.

Quel avenir pour Kahani ?

Alors que le rectorat toujours en période de réserve électorale poursuit sa feuille de route, les améliorations demeurent encore marginales avant de tendre vers des conditions de travail optimales. “Beaucoup d’efforts ont été réalisés tant dans l’achat de matériel que dans les travaux réalisés, mais malheureusement tout cela prend trop de temps”, se désole Baptiste Waroux. À l’approche des grandes vacances, syndicats comme collectifs espèrent que dès la rentrée, les cours pourront reprendre dans une atmosphère apaisée. “Nous continuerons à communiquer avec le rectorat afin de travailler en bonne entente dans l’intérêt de tous”, conclut le professeur.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Coupure d’eau ce dimanche 14 juillet pour les travaux du Caribus

Pour permettre la réalisation de travaux dans le cadre du Caribus, la Société mahoraise des eaux (SMAE) annonce la nécessité de procéder à une...

Les maires reprennent la main sur la Cadema

En élisant Moudjibou Saïdi et Ambdilwahedou Soumaïla en tant que président et premier vice-président de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, les élus communautaires tirent...

« Un lieu d’accueil pour écouter le malade et sa famille »

L’esprit était à la fête, ce jeudi 11 juillet, au centre hospitalier de Mayotte (CHM), une partie des équipes fêtait l’inauguration du Bureau des...

A Passamaïnty, l’excellence synonyme de nouveau complexe sportif

Un grand projet d’aménagement est prévu pour le village de Passamaïnty, situé dans la commune de Mamoudzou. Ce dernier vise à créer un complexe...

Les nouveaux infirmiers célèbrent leurs diplômes dans la joie

On peut croire à un manzaraka, il s’agit en réalité de la cérémonie de remise des diplômes des infirmières et infirmiers. L’Institut des études...