L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Concours d’informatique : des élèves de M’gombani au top niveau national

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Les néo-contractuels font leur rentrée

Au programme pour la première journée, une conférence sur "l’éducation prioritaire et le contexte plurilinguisme", des interventions de professionnels de l'Éducation nationale et des ateliers destinés aux enseignants débutants. Au cours de la deuxième journée, était proposée une conférence intitulée "Connaître le système éducatif et ses attentes, ce que l’Éducation nationale attend des élèves du 21ème siècle, les gestes professionnels et la posture de l’enseignant".

Participants au concours « Castor informatique », plusieurs élèves de sixième du collège Halidi Selemani de M’gombani, à Mamoudzou, ont obtenu d’excellents résultats, les plaçant parmi les meilleurs à l’échelle nationale (voir encadré). Ils étaient récompensés ce lundi, en présence du recteur, Jacques Mikulovic.

Faran Abdourraquib, et Nayohann Abdoul-Aziz. Retenons les noms de ces deux jeunes garçons, élèves de sixième au collège Halidi Selemani de M’Gombani à Mamoudzou, et qui ont raflé, ensemble, la première place à l’échelle nationale sur 55.377 binômes participants du concours « Castor informatique » dans leur catégorie d’âge ! Une performance qui fait la fierté de toute l’académie. « C’est magnifique ! », s’émeut Xavier Meyrier, l’IA-IPR (inspecteur académique, inspecteur pédagogique régional) de mathématiques de Mayotte, qui porte le concours à l’échelle de l’académie. « Objectivement, une première place nationale, en termes d’exceptionnalité, c’est comparable à une entrée à Polytechnique ! » « On est très fiers de tous les élèves, classés ou non, qui se sont impliqués, ont participé au concours, et ont permis de créer cette dynamique », rajoute François Balédent, le principal du collège, qui se ravit de ce nouvel éclairage sur l’excellence de son établissement, peu après la qualification d’une équipe de M’gombani aux championnats de France UNSS de cross-country.

Organisé pour la seconde année consécutive au collège de M’gombani, le concours « Castor informatique » s’adresse à tous les élèves de France, du CM1 à la terminale, et a pour objectif « de faire découvrir l’informatique et les sciences du numérique aux élèves, en leur apprenant les bases de la programmation et de l’algorithmie », renseigne Boubacar Baldé, professeur de mathématiques, en charge du concours dans l’établissement. Les participants doivent ainsi résoudre douze problèmes au cours d’une épreuve de 45 minutes. Sur les 698.449 élèves inscrits à l’édition 2022 du « Castor informatique » partout en France, 1.254 jeunes Mahorais représentaient neuf établissements de l’île. Les sixièmes de M’gombani se sont brillamment illustrés, puisque nombre d’entre eux trustent le haut du classement national (voir encadré).

 

« Un exemple pédagogique »

Ce lundi matin, sur l’estrade du petit amphithéâtre du collège Halidi Selemani, deux élèves font une petite démonstration à l’assemblée réunie : ils résolvent – avec une facilité déconcertante – une suite d’énigmes algorithmiques, pianotent des lignes d’un code « que l’on aborde normalement au lycée », faisant se déplacer un petit personnage selon des instructions bien précises. Jacques Mikulovic, le recteur de l’académie de Mayotte, note l’importance « d’apprendre en jouant avec les disciplines ». « Les élèves prennent manifestement beaucoup de plaisir, ce qui les motive pour s’investir au-delà du temps scolaire, et pour fournir les efforts nécessaires pour atteindre [leurs] objectifs. […] D’un point de vue pédagogique, on ne peut que se féliciter de cet exemple qui est donné. »

Comment les intéressés expliquent-ils leurs brillants résultats ? Outre l’heure d’entraînement hebdomadaire au club informatique du collège le mercredi après-midi, tous avouent s’être entraînés chez eux. « On a foncé dans le tas ! », tranche de son côté Faran, diplôme en main, qui s’est initié à l’informatique dès l’âge de huit ans en regardant des vidéos sur YouTube, et qui se voit déjà chef d’entreprise dans le domaine. « On peut être confiant pour la suite de leur parcours ! », conclut le recteur.

Prochaine étape pour les lauréats de M’gombani : défendre les couleurs de leur collège aux huitièmes de finale nationales du concours, qui se dérouleront prochainement.

Les meilleurs résultats du collège Halidi Selemani à l’échelle nationale

Catégorie 6ème – binômes :

  • Faran Abdourraquib et Nayohann Abdoul-Aziz, 1ers sur 55 377
  • Chaznane Abdallah Ben et Jaden-Nasser Allaoui, 7èmes sur 55 377

Catégorie 6ème – individuel :

  • Jaden-Nasser Allaoui, 60ème sur 115 085
  • Yaqdhine-Yamine Kamardine, 66ème sur 115 085
  • Moncef Houmadi, 126ème sur 115 085

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1077

Le journal des jeunes

À la Une

Barrages : « Tout ce travail risque de se retourner contre nous »

Ce jeudi, plusieurs représentants des Forces vives, dont Safina Soula, ont tenu une conférence de presse à Mamoudzou pour demander à leurs confrères de...

Barrages : Des élus restés sur leur faim de leur déplacement à Paris

Le déplacement en début de semaine d’une poignée d’élus mahorais n’a pas permis d’en savoir davantage sur les engagements pris récemment par le gouvernement...

Un couvre-feu à Tsingoni après les incendies criminels

Les derniers affrontements entre des bandes de Miréréni et de Combani ont entraîné de lourds dégâts matériels dans le quartier Mogoni. La municipalité de...

Crise de l’eau : Un nouveau décret pour les aides « dans les tuyaux »

L’aide exceptionnelle de l’État à destination des entreprises les plus affectées par la crise de l’eau est prolongée jusqu’au 29 février. Elle pourrait inclure...

« Elle n’a jamais accepté que son seul fils épouse une Mahoraise »

Le matin du 3 juin 2016, à Labattoir, une dame de 60 ans a porté trois coups de machette à la tête d’une septuagénaire....