Le CNAM et le rectorat de Mayotte s’allient pour la formation professionnelle

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Pas de rentrée avant août à Mayotte pour la CGT Éduc’action

Suite au plan de déconfinement présenté par le premier ministre ce mardi, la CGT Éduc’action a décidé de taper du poing sur la table pour que la rentrée mahoraise ne se calque pas sur les modèles métropolitains. Celle-ci est en effet jugée, au regard des moyens comme de l’avancée épidémique tout simplement inenvisageable avant fin août.

Le conservatoire national des arts et des métiers et le rectorat de Mayotte viennent de signer un accord cadre pour mutualiser leurs réseaux afin de développer la formation professionnelle sur le territoire. La première débutera dans quelques semaines.

Cela fait un an qu’ils le préparent, et il est enfin signé. L’accord cadre entre le rectorat et le conservatoire national des arts et des métiers (CNAM) vient officiellement de naître dans le cabinet du recteur ce jeudi 6 mai. La convention demande à chacune des deux parties de mobiliser ses réseaux et promouvoir les différentes formations professionnelles qui peuvent être proposées à Mayotte à distance ou en présentiel.

cnam-rectorat-mayotte-formation-professionnelle

L’un des principaux avantages de cet accord est le public ciblé, qui est assez large. « Il est destiné aux demandeurs d’emploi et aux jeunes à partir de 16 ans qui ne sont ni en emploi ni en formation. L’autre volet de ce partenariat prévoit également d’accompagner les salariés du rectorat pour une montée en compétences », informe Antufati Bacar, directrice du CNAM de Mayotte. « L’objectif principal est d’élargir l’offre de formation, notamment à destination des jeunes qui ont du mal à trou-ver leurs voix professionnelles, et de lutter ensemble contre le décrochage scolaire », précise Gilles Halbout, le recteur de l’île.

Pour prétendre à une formation, il faut au minimum avoir le baccalauréat et surtout beaucoup de motivation. Ce dernier critère « est le plus important », prévient la directrice du CNAM de Mayotte. Les candidats devront passer un entretien devant un jury. Les sélectionnés commenceront avec des sessions de remise à niveau et enchaîneront deux ans de formation en alternance au sein d’une entreprise. Ce système serait une garantie d’emploi puisque le CNAM promet de travailler avec les stagiaires afin que les employeurs soient pleinement satisfaits et décident de les garder dans leurs sociétés.

« Ce n’est pas que du vent ! »

La directrice du CNAM et le recteur mettent un point d’honneur à ce que cet accord cadre porte réellement ses fruits. « Ce n’est pas que du vent ! Cette convention est le cadre, mais il y a déjà du fond », clame haut et fort Gilles Halbout. Et pour le prouver, une formation dans le domaine du BTP verra le jour dès la rentrée en septembre. Le conservatoire national des arts et des métiers de Mayotte a déjà commencé les sélections : dix candidats sont pour l’instant retenus, et il reste cinq places à pourvoir. « Cette formation est emblématique, elle montre notre bonne synergie puisqu’elle se déroulera dans les lieux de l’Éducation nationale, principalement au lycée Younoussa Bamana », indique le recteur.

La collaboration entre les deux partenaires s’inscrit également dans les études supérieures des universitaires de Mayotte puisque les formations du CNAM seront intégrées dans le campus connecté révélé il y a quelques jours. « Tout l’intérêt est d’anticiper les besoins à venir du territoire, de former les jeunes sur place pour qu’ils soient sur le marché du travail rapidement. Nous construirons avec eux un parcours qui répondra à ces besoins économiques avec un objectif d’insertion professionnelle durable », promet Antufati Bacar. C’est un constat connu de tous : sur l’île, le taux de chômage explose et beaucoup de jeunes se retrouvent sans emploi. Nul doute que les places dans les formations du CNAM seront chers.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayottehebdo n°960

Le journal des jeunes

À la Une

Issihaka Abdillah : « Le paysage politique mahorais est encore très incertain »

À l’annonce des résultats du scrutin pour ce premier tour des élections départementales, certains candidats de l’île étaient déjà en train de nouer les...

Medef : Carla Baltus et sa liste reconduites à l’unanimité à Mayotte

Sans surprise, la présidente sortante du Medef Mayotte a été réélue par les adhérents du syndicat patronal. Elle repart donc pour un mandat de...

Abstention à Paris, renouvellement à Mayotte

Au centre du jeu politico-médiatique, le chef de l’État, Emmanuel Macron, doit scruter les élections départementales et régionales avec une attention particulière. C’est un...

Après plus d’un an d’absence, les cafés Naturalistes signent leur grand retour à Mayotte

Crise sanitaire oblige, les Naturalistes de Mayotte ont dû mettre en stand-by leurs conférences mensuelles, qui signent leur retour ce mardi 22 juin au...

Le cabinet mahorais de conseil au service de l’entrepreneuriat féminin depuis 20 ans

Le 15 juin dernier, le cabinet mahorais de conseil soufflait ses vingt bougies. L’occasion pour sa fondatrice et gérante, Sanya Youssouf, de rappeler son...