asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Barrages : Des cours à distance pour les collégiens et lycéens

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Les néo-contractuels font leur rentrée

Au programme pour la première journée, une conférence sur "l’éducation prioritaire et le contexte plurilinguisme", des interventions de professionnels de l'Éducation nationale et des ateliers destinés aux enseignants débutants. Au cours de la deuxième journée, était proposée une conférence intitulée "Connaître le système éducatif et ses attentes, ce que l’Éducation nationale attend des élèves du 21ème siècle, les gestes professionnels et la posture de l’enseignant".

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Contacté ce lundi, le recteur de l’académie de Mayotte, Jacques Mikulovic, fait le point sur les absences et présences dans les établissements scolaires, en raison des barrages sur l’île et des rixes devant des établissements scolaires de Mamoudzou. Il informe de la mise en place de cours à distance.

D’abord, un état des lieux. Le recteur de l’académie de Mayotte, Jacques Mikulovic, nous fait parvenir quelques chiffres de fréquentations des établissements scolaires ce lundi 5 février, en plein contexte de barrages liés à des revendications concernant l’insécurité et l’immigration clandestine. C’est l’hécatombe. Au lycée Younoussa-Bamana, 1.500 élèves étaient présents pour 20 % des enseignants présents. « Les assistants d’éducation exercent leur droit de retrait. Les cours sont suspendus depuis midi », confirme le recteur. L’absence d’AED a été préjudiciable à l’établissement de Mamoudzou, jeudi dernier. Des heurts ont éclaté entre des groupes de lycéens des villages de M’tsapéré et Cavani. L’établissement a dû fermer ses portes vendredi à midi et samedi, puis de nouveau ce lundi après-midi et mardi. Même chose au collège Halidi-Sélémani, à M’gombani, les cours ont été suspendus suite à des caillassages, jeudi matin. Ils le sont de nouveau ce lundi et pourraient l’être pour quelques jours encore.

En Petite-Terre, à Pamandzi, 62 % des lycéens sont présents contre 90 % d’enseignants. Tandis qu’au lycée de Kawéni, 50 % d’élèves sont présents pour 35 % des enseignants. Dans ceux de Dzoumogné et de Dembéni (le lycée est à Tsararano), le recteur indique « qu’il n’y a pas d’élèves parce qu’il n’y a pas de transports ».

Des cours 2.0 dès la semaine prochaine

« Tous les professeurs qui ne peuvent pas venir doivent faire cours à distance depuis chez eux. La continuité pédagogique est en place », assure le recteur. Et pour les élèves qui ne peuvent pas venir et n’ont peut-être pas internet ? « On va diffuser les cours via la télévision », informe-t-il. « On est en train de voir avec Mayotte La 1ère et ça pourra peut-être aussi se faire avec Kwezi. »

Début annoncé de ces cours 2.0 dès la semaine prochaine, pour quatre semaines. Pas de décision de fermer les établissements donc. « On espère que les élèves pourront bientôt regagner les bancs de l’école. »

Les collèges fonctionnent à bas régime

Collège de Bouéni : 50 % d’élèves pour 77 % d’enseignants ; collège de Chiconi : 8 % d’élèves pour 10 % d’enseignants ; collège de Doujani : 44 % d’élèves pour 25 % d’enseignants ; collège de KaniKéli : 32 % d’élèves pour 67 % d’enseignants ; collège de Koungou : 19 % d’élèves pour 31 % d’enseignants ; collège de Majicavo : 84 % d’élèves pour 70 % d’enseignants ; collège de Pamandzi : 98 % d’élèves pour 91 % d’enseignants et collège de Passamaïnty : 9,5 % d’élèves pour 36 % d’enseignants.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...

« Vous êtes la fierté de votre village, de votre quartier, de votre ville »

Près de 30 bacheliers de Mamoudzou ont été distingués par la mairie vendredi 12 juillet. Une cérémonie était organisée pour les titulaires des mentions...