asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Une semaine pour relancer l’attractivité du secteur touristique

À lire également

Attaquée de toutes parts à Mayotte, Panima tente de riposter

Entre la polémique sur la qualité des repas livrés aux confinés du RSMA, et la mise à l’arrêt d’une partie importante de son activité à cause du confinement, l’entreprise de restauration collective est sur tous les fronts. Mais face à ces multiples coups durs, son directeur, Gilles Rouinvy, ne baisse pas les bras et répond aux critiques. Entretien.

Les chiffres qui rendent le confinement compliqué à Mayotte

On le sait, le confinement à Mayotte est rendu d’autant plus difficile qu’une grosse partie de la population vit dans des habitations insalubres, dénuées du confort élémentaire. Dans une publication diffusée hier, l’Insee rappelle quelques chiffres parlants. Résumé point par point.

Rachat de Vindemia par GBH : la grande distribution de Mayotte face à la menace d’une concentration inédite

Réunion au sommet ce lundi, entre les différents acteurs économiques et politiques du 101ème département, alors que le rachat de Vindemia, filiale de Casino, par GBH, qui détient 11 magasins Carrefour, doit avoir lieu le 1er juillet. Pour l’instant, ni l’Autorité de la Concurrence, ni le Conseil d’État ne se sont prononcés contre l’opération. Mais après La Réunion, c’est au tour des acteurs mahorais de s’inquiéter de ses conséquences pour la vie économique locale.

Grand mariage / Manzaraka : l’entraide encore privilégiée pour le financement

Le manzaraka, ou grand mariage, est un passage obligatoire pour tout Mahorais souhaitant s'inscrire dans la tradition. Cette cérémonie peut facilement rassembler plus de 300 personnes : colliers de fleurs, mbiwi, mais surtout liasses de billets. Le manzaraka a un coût ! Alors, comment est-il financé ? 

 

La première semaine nationale des métiers du tourisme aura lieu du lundi 3 au dimanche 9 avril prochain. À cette occasion, l’Agence d’attractivité et de développement touristique de Mayotte (AaDTM), Pôle emploi, les offices de tourisme intercommunaux et les acteurs du secteur se mobilisent pour proposer des ateliers, des portes ouvertes et des immersions aux quatre coins de l’île.

une-semaine-pour-relancer-lattractivite-du-secteur-touristique
Une panoplie d’activités seront proposées en immersion et pourront être découverte lors du forum des métiers le mardi 4 avril, place de la République.

Parti du constat que le secteur du tourisme a subi une forte baisse de ses effectifs et de son attractivité, la première édition de la semaine nationale des métiers du tourisme est organisée du lundi 3 au dimanche 9 avril 2023, pour mettre en valeur le secteur touristique, ses filières, ses formations et ses entreprises. À Mayotte, cette semaine se tient « pour relancer l’attractivité du secteur », explique Julie Fournereau, responsable promotion et communication à l’AaDTM.

Le tourisme en France représente environ 8 % du Produit intérieur brut (PIB) et deux millions d’emplois. Ce secteur a connu une chute de ses effectifs avec la disparition de 230.000 emplois entre 2020 et 2021. C’est une réalité, les entreprises du tourisme rencontrent des difficultés de recrutement, notamment dans l’hébergement – restauration, malgré une reprise d’activités en 2022. Avec l’objectif de lutter contre le manque d’attractivité de la profession, cette semaine est organisée pour informer sur les domaines variés qu’offrent le tourisme, les offres, les formations. À Mayotte, le manque de professionnels dans le tourisme est plus marqué que dans l’Hexagone. Actuellement, de forts enjeux tournent autour de ce secteur. « Il y a une filière qui est en train de se structurer, avec une croissance d’établissement hôteliers, de prestataires et une augmentation des touristes », note Julie Fournereau. Ce secteur est l’un des axes de développement du territoire, c’est également « un secteur porteur, avec énormément de débouchés possibles », affirme-t-elle.

« Des métiers qui n’existent pas encore à Mayotte »

La semaine des métiers du tourisme est organisée par l’AaDTM, en partenariat avec les offices de tourismes des communautés de communes du centre-ouest, du sud, de Petite-Terre et de la Cadema. Cet événement est l’occasion de faire « la promotion du tourisme », en présentant les professionnels du territoire, faire connaitre les prestations proposées et « susciter des vocations vers ces métiers, qui sont très passionnants », espère la responsable promotion de l’AaDTM. Une grande partie des domaines du tourisme seront mis en avant. « On a essayé d’être le plus représentatif possible », explique-t-elle. Hébergement, restauration, centre de plongée, prestataires d’activités, telle est la panoplie d’activités qui seront proposées en immersion. Pour la responsable de promotion, « l’important est de bien faire connaitre les métiers du tourisme, car beaucoup de métiers de demain à Mayotte n’existe pas encore aujourd’hui ».

L’un des temps forts de la semaine est le forum organisé le mardi 4 avril par l’AaDTm, Pôle emploi et les offices de tourisme de la communauté de communes du sud et de la Cadéma (communauté. S’adressant à un public très large, allant des jeunes en recherche de projet de formation, à ceux qui veulent concrétiser un projet, mais aussi aux demandeurs d’emplois et les personnes en reconversion professionnelle, cette matinée les aidera « à trouver les bons interlocuteurs pour concrétiser leur projet professionnel », complète la responsable. En complément, différents ateliers et immersions seront mis en place pour faire connaitre les métiers sous leurs différentes formes.

Des ateliers, immersions et un forum

L’événement débutera le lundi 3 avril par une journée portes ouvertes à l’office de tourisme de Petite-Terre. Par la suite, deux immersions sont prévues : à Lagon Aventure, prestataire nautique et au restaurant le Moya. Mardi 4 avril, en parallèle du forum des métiers du tourisme (de 8h à 12h, place de la République), se tiendra deux immersions : Moya Résidence by MD et au sein de Nymba club, centre de plongée. Le lendemain, mercredi 5 avril, les participants pourront découvrir l’hôtel Ibis style et le restaurant le Maracana. Jeudi, l’office de tourisme du centre ouest, ouvrira ses portes de 8h à 13h. Également, la résidence Vili Vili, Mayeride (prestataire de sorties en trotinette) et le Mekong seront à découvrir via des immersions. Samedi matin, place à la découverte du métier de guide touristique avec la 3CO. Samedi et dimanche, le Jardin Maoré ouvrira ses portes pour faire découvrir l’hôtel, le restaurant et le centre de plongée. Pour les ateliers immersions en Petite-Terre, l’inscription est obligatoire « pour assurer un accueil de qualité », note la responsable promotion et communication de l’AaDTM.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Un bilan Mayotte Place nette « positif » selon le préfet

Ce mardi 16 juillet, le préfet a tenu une conférence de sécurité, en présence des élus mahorais, pour leur faire le compte-rendu de l’opération...

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...