L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Votez !

Orange et la CCI Mayotte vont digitaliser les doukas

À lire également

Attaquée de toutes parts à Mayotte, Panima tente de riposter

Entre la polémique sur la qualité des repas livrés aux confinés du RSMA, et la mise à l’arrêt d’une partie importante de son activité à cause du confinement, l’entreprise de restauration collective est sur tous les fronts. Mais face à ces multiples coups durs, son directeur, Gilles Rouinvy, ne baisse pas les bras et répond aux critiques. Entretien.

Les chiffres qui rendent le confinement compliqué à Mayotte

On le sait, le confinement à Mayotte est rendu d’autant plus difficile qu’une grosse partie de la population vit dans des habitations insalubres, dénuées du confort élémentaire. Dans une publication diffusée hier, l’Insee rappelle quelques chiffres parlants. Résumé point par point.

Rachat de Vindemia par GBH : la grande distribution de Mayotte face à la menace d’une concentration inédite

Réunion au sommet ce lundi, entre les différents acteurs économiques et politiques du 101ème département, alors que le rachat de Vindemia, filiale de Casino, par GBH, qui détient 11 magasins Carrefour, doit avoir lieu le 1er juillet. Pour l’instant, ni l’Autorité de la Concurrence, ni le Conseil d’État ne se sont prononcés contre l’opération. Mais après La Réunion, c’est au tour des acteurs mahorais de s’inquiéter de ses conséquences pour la vie économique locale.

Grand mariage / Manzaraka : l’entraide encore privilégiée pour le financement

Le manzaraka, ou grand mariage, est un passage obligatoire pour tout Mahorais souhaitant s'inscrire dans la tradition. Cette cérémonie peut facilement rassembler plus de 300 personnes : colliers de fleurs, mbiwi, mais surtout liasses de billets. Le manzaraka a un coût ! Alors, comment est-il financé ? 

 

Une convention de partenariat a été signée, ce mardi après-midi, à la Maison des entreprises, place Mariage. Elle officialise la collaboration de la Chambre de commerce et d’industrie de Mayotte (CCIM) et d’Orange, dans le cadre d’une politique d’accompagnement des petits commerces de proximité : « Doukas 2.0 ». 150 exploitants seront formés à l’utilisation des outils numériques.

Propulser les doukas dans l’ère du numérique – ou du moins donner à leurs exploitants le bagage minimum pour ne pas boire la tasse dans la grande vague du digital : voilà le souhait partagé de la Chambre de commerce et d’industrie de Mayotte (CCIM) et d’Orange ! Une convention de partenariat était signée, ce mardi après-midi, à la maison des entreprises, place Mariage à Mamoudzou. Elle doit permettre aux gérants des 150 commerces de proximité participant à l’opération « Doukas 2.0 » de la CCIM (voir encadré) de bénéficier d’un parcours de formation au numérique. Trois ateliers sur mesure seront ainsi dispensés : « prise en main du smartphone », « utiliser efficacement les réseaux sociaux sans y passer sa vie » et « être visible sur internet ». Si Orange – via son dispositif Orange Digital Center – est garant du contenu des formations, leur mise en œuvre repose sur des organismes partenaires tels que le Carif-Oref (Centre d’animation, de ressources et d’information sur la formation-Observatoire régional de l’emploi et de la formation), le Park Numérique, ou encore WebCup. « Cet appui est d’autant plus important qu’il permet de dispenser les formations en shimaore, pour les exploitants qui ne maîtrisent pas forcément la langue française », renseigne André Martin, le directeur régional Réunion-Mayotte d’Orange.

Bientôt des e-doukas ?

Dans la salle informatique adjacente, un premier atelier est proposé à une poignée de commerçantes venue pour l’occasion. Aujourd’hui gérantes de doukas, elle lanceront peut-être demain leur e-douka ! Utiliser son smartphone pour glaner de nouveaux clients, créer un site web pour développer sa marque, ou bien vendre ses produits à l’extérieur de Mayotte : les perspectives du digital leur sont exposées… mais dans un premier temps, il s’agit de maîtriser les outils. « La base, c’est de lutter contre l’illectronisme », indique Pascal H. Pierre-Louis, le président du Park Numérique. Mohamed Ali Hamid, le président de la CCIM, abonde : « Ces ateliers leur permettront de se saisir de cette puissante boîte à outil que constitue le numérique […] pour booster leur chiffre d’affaires ! »

Le programme « Doukas 2.0 »

Cette opération de formation au numérique s’inscrit plus largement dans le programme « Doukas 2.0 » de la CCIM, conventionné avec le Conseil départemental. 150 commerces de proximité sont ainsi accompagnés via plusieurs dispositifs. La façade et l’intérieur de chacun des doukas seront ainsi rénovés : rafraîchissement de la peinture, mise aux normes du circuit électrique, introduction du matériel informatique de gestion de point de vente. En parallèle, le processus « bons d’achat » visera à relancer la consommation dans les doukas par l’introduction de chèques-cadeaux. Enfin, une campagne de promotion « j’aime mon douka » est prévue pour inciter les consommateurs à fréquenter les « doukas 2.0 » de leur commune respective.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1084

Le journal des jeunes

À la Une

Un nouveau cas de choléra détecté à Koungou ce jeudi

La préfecture de Mayotte et l’Agence régionale de santé (ARS) confirment qu’une nouvelle personne atteinte du choléra a été identifiée, ce jeudi 11 avril....

TME : Catégorie entreprise innovante

Par les perspectives qu’elles offrent pour l’économie mahoraise et les nouvelles filières qu’elles développent, cinq structures ont retenu notre attention dans la catégorie entreprise...

Deux scénarios possibles pour le contournement routier de Combani

Le conseil départemental a décidé, ce mardi, de reprendre la main sur les prochaines étapes de la construction du contournement routier de Combani, le...

Des stades pleins pour les finales des tournois ramadan

Les finales des tournois de ramadan sponsorisés par Orange se sont tenues ce jeudi 11 avril, journée de fête de l’Aïd-el-fitr. Les dernières rencontres...

Comores : Trente-huit détenus s’évadent de la prison de Moroni

Un militaire qui figure parmi les détenus serait à l’origine de la débandade de ce jeudi matin, selon les déclarations du chef du parquet...