Exposition Made in Mayotte 2020 : 13 artisans à l’honneur avant les fêtes

À lire également

Attaquée de toutes parts à Mayotte, Panima tente de riposter

Entre la polémique sur la qualité des repas livrés aux confinés du RSMA, et la mise à l’arrêt d’une partie importante de son activité à cause du confinement, l’entreprise de restauration collective est sur tous les fronts. Mais face à ces multiples coups durs, son directeur, Gilles Rouinvy, ne baisse pas les bras et répond aux critiques. Entretien.

Les chiffres qui rendent le confinement compliqué à Mayotte

On le sait, le confinement à Mayotte est rendu d’autant plus difficile qu’une grosse partie de la population vit dans des habitations insalubres, dénuées du confort élémentaire. Dans une publication diffusée hier, l’Insee rappelle quelques chiffres parlants. Résumé point par point.

Rachat de Vindemia par GBH : la grande distribution de Mayotte face à la menace d’une concentration inédite

Réunion au sommet ce lundi, entre les différents acteurs économiques et politiques du 101ème département, alors que le rachat de Vindemia, filiale de Casino, par GBH, qui détient 11 magasins Carrefour, doit avoir lieu le 1er juillet. Pour l’instant, ni l’Autorité de la Concurrence, ni le Conseil d’État ne se sont prononcés contre l’opération. Mais après La Réunion, c’est au tour des acteurs mahorais de s’inquiéter de ses conséquences pour la vie économique locale.

Les poissonneries mahoraises ont le bec dans l’eau

À Mayotte, la préfecture a autorisé le maintien des activités de pêche. Une bonne nouvelle pour le secteur, qui se retrouve maintenant confronté à un problème de stockages des produits frais. Les poissonneries et les coopératives sont aujourd’hui les premières à faire les frais du manque de structures adaptées. 

Du 7 au 19 décembre 2020, le Comité départemental du tourisme accueille 13 producteurs et artisans locaux pour mettre en valeur leurs produits. Un projet collectif qui vient en complément du marché de Coconi… et permet de se serrer les coudes, après une année chamboulée par la crise sanitaire.

Des bougies parfumées, du bois d’ylang-ylang en stylos bille ou à plume, des poteries en argile… Ce lundi débute la septième édition de l’exposition Made in Mayotte. Pendant quinze jours, 13 structures, entreprises ou associations, présentent leurs produits artisanaux aux visiteurs dans le hall du Comité départemental du tourisme de Mayotte. L’occasion de partir à la chasse aux cadeaux de Noël… mais aussi et surtout de valoriser cette activité locale, souvent méconnue du grand public.

“La plupart d’entre nous travaille un peu caché, dans son atelier, au fond de son jardin”, témoigne Marlène Fraytag, la coordinatrice de l’événement. La gérante de Touch’du Bois s’est elle-même arrangé un petit coin dans sa maison, à Tsingoni, pour fabriquer ses objets en bois. Et cela fait trois ans que l’artisane a décidé de se retrousser les manches pour mettre en place cette rencontre, en partenariat avec le Comité du tourisme.

Un projet collectif

Environ deux fois par an, la quinzaine d’artisans se retrouve donc pour ce rendez-vous devenu incontournable, à des moments clés comme les fêtes de Noël ou les vacances. “À la base, nous nous voyions une fois par mois au marché de Coconi, puis plus rien”, déroule l’organisatrice. “Le fait de s’organiser collectivement et de faire cette exposition, cela nous permet aussi de mieux nous faire connaître”, explique-t-elle. Une façon aussi de se serrer les coudes entre petites mains, car “il y a les moments où ça cartonne, et les autres, où c’est plus compliqué, nous le vivons tous”, décrit Marlène Fraytag. La crise sanitaire aura fait partie de ceux-là…

À la recherche de l’artisanat local

Alors cette boutique éphémère, en plein centre de Mamoudzou, c’est aussi un moment stratégique. Et un petit complément du marché de Coconi, pour ceux qui auraient loupé le coche ce samedi. Le plus ? La variété des produits proposés, issus du travail des agriculteurs comme des artisans. Ici, de la vanille de Mayotte, là du sel de Bandrélé, au fond, des peluches en tissu wax ou des bougies aux parfums de l’île. Il y en a pour tous les goûts ! De quoi séduire une niche d’acheteurs avisés. “Les éditions précédentes avaient connu un réel succès, nous sentons qu’il y a une demande pour de l’artisanat local”, poursuit la spécialiste. Sur les deux semaines, deux journées phares sont prévues, le samedi 12 décembre avec l’intervention de l’exploitation agricole Avice, qui présentera son riz padzi ou ses zestes combava ; et le samedi 19 décembre pour la clôture de l’exposition. Au programme : le traiteur LC proposera alors ses foies gras faits maisons. Miam !

À la rencontre de vos artisans

Du 7 au 19 décembre 2020 au CDTM de 8h à 17h du lundi au vendredi, de 9h à 15h30 le samedi, retrouvez tous les produits des artisans :

  1. Es Distribution, magasin de souvenirs de Mayotte 
  2. Cadre en folie, artisane couturière
  3. SMO Cosmétique, fabricant de savons artisanaux
  4. Lodo Factory, association artisanale de fabrication de bijoux en graines, coco, capsules de canette
  5. Plan B Couture, artisane couturière
  6. Terre de Rose, réalisation de bougies, savons
  7. Saveurs et Senteurs de Mayotte, association de producteurs transformateurs agro-alimentaires, avec la vanille des producteurs de Mayotte, les épices du Jardin d’Imany, et le café et le cacao de l’association Le Banga Cacao.
  8. Bambous Coco, artisan du bois, marqueterie sur M’bouyou
  9. Céramique Mayotte, artisane céramiste
  10. Le Terroir de Mayotte, fabricant de produits agro-alimentaires de Mayotte
  11. Atelier Aiyam, fabrication artisanale de bijoux uniques en pâte fimo
  12. YlangCréations, artisane couturière pour accessoires enfant, nourrissons
  13. Touch’du Bois, artisane, réalisation d’objets en bois de Mayotte, stylos

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

Pour Mansour Kamardine, « les moyens affectés sont en deçà des besoins réels »

Face aux risques de nouvelle flambée épidémique à Mayotte, le député LR Mansour Kamardine martèle depuis plusieurs semaines l'absence de moyens déployés par le...

Crise sanitaire : À la mosquée de Passamaïnty, dernière prière avant le couvre-feu

Les fidèles accueillent avec peu d’enthousiasme les nouvelles restrictions pour lutter contre la propagation du variant de Covid-19 à Mayotte. Surtout au vu des...

Couvre-feu : Les commerçants mahorais obligés de se réorganiser à nouveau

Couvre-feu oblige, les commerçants doivent revoir leur organisation. Horaires aménagés pour les salariés, baisse du chiffre d'affaires… La nouvelle mesure vient aggraver la situation...

Cordées de la réussite : permettre aux élèves mahorais de dépasser leurs limites

Le dispositif Cordées de la réussite fait son entrée à Mayotte cette année, après plus de 12 ans d’existence sur le territoire nationale. 27...

Malgré la fermeture des vols internationaux, Ewa Air pense déjà à rebondir

Éternel optimiste, le directeur général délégué de la compagnie aérienne d'Ewa Air, Ayub Ingar, ne perd ni le sourire ni ses ambitions malgré l'arrêt...