Opération nettoyage de la mangrove de Mtsapéré

À lire également

Amour, sexe & séduction

Un salouva pour souligner les formes, une danse pour être sexy, des regards et des senteurs, ou encore des soins du corps : à Mayotte, la séduction est un art. Mais comme tout dans cette société en constante évolution, cette séduction change et s'adapte, tout en gardant ses caractéristiques. Une séduction qui s'encanaille aussi, car aujourd'hui le sexe est de moins en moins tabou sur l'île aux parfums. Et si la pudeur est encore de mise, on hésite de moins en moins à se faire plaisir avec des jouets coquins. À l'occasion de la Saint-Valentin, Mayotte Hebdo s'est penchée sur les petits secrets des unes et des autres. Croustillant !

Anouar Mlambeou, dit Black Ä

Auto-entrepreneur et photographe, anouar mlambeou est revenu s'installer à mayotte il y a trois ans après un long cursus à paris. depuis, il travaille tantôt devant, tantôt derrière l'objectif pour de gros partenaires locaux et compte bien étendre davantage son activité. et pas seulement à l'échelle de l'île.

« J’ai mis du temps à réaliser que je devenais une prostituée »

À 25 ans, Naima* est maman d'un garçon de dix ans. Ayant arrêté l'école au collège après sa grossesse, l'habitante de Trévani, originaire de Koungou, n'a jamais travaillé. Les écueils de la vie l'ont mené petit à petit à se prostituer durant quelques années pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. Depuis un peu plus d'un an, Naima a pris un nouveau tournant : elle ne fréquente plus ses clients et suit une formation professionnalisante dans l'espoir de trouver rapidement un emploi. 

Étudiant en architecture, Nahed Saidali ouvre Six Barbershop à M’Tsapéré

En plein cœur de M'Tsapéré, un barbershop s'est invité dans le paysage économique du quartier. À sa tête, un jeune étudiant en architecture de 24 ans qui s'est pris de passion pour ce milieu. Moins d'un mois après son ouverture, la nouvelle adresse cartonne déjà. Rencontre.

La nature préoccupe à Mayotte, c’est pour cela que la célèbre association, les Naturalistes a organisé, hier matin, en collaboration avec une dizaine d’associations, un nettoyage conséquent d’une partie de la Mangrove de Mtsapéré. Le rendez-vous était donné à 7h30 et a duré toute la matinée.

 

La sensibilisation à la protection de ces espaces naturels indispensables que sont les mangroves, se poursuit sur l’île. Hier matin, s’est déroulée une opération nettoyage de mangrove à Mtsapéré. Le but est de rendre soucieux les jeunes afin que ces futures générations soient sensibilisées dès le plus jeune âge pour réellement prendre conscience de l’enjeu. Au total, ce sont plus de 80 jeunes de l’Agepac (formation professionnelle en alternance) qui ont contribué au nettoyage de la mangrove. “Ces jeunes ont eu au préalable plusieurs séances de sensibilisation : A quoi sert la mangrove ? Quelles sont les conséquences qu’engendre cette surcharge de déchets ? Etc.… Et aujourd’hui, c’était en quelque sorte les travaux pratiques !”, explique Michel Carpentier, le président des Naturalistes.

 

Une dizaine d’associations rassemblées pour l’opération

 

L’association des jeunes Mohéliens, la Fondation d’Auteuil, Mayotte Nature Environnement, les Naturalistes, l’association Djirma, le village d’Eva, l’association Oro, l’association AME, Rohou jardin étaient présentes hier durant toute la matinée avec un gros soutien des professionnels, tels que le Sidevam, E nzo, la Star, Eco-Emballage et la mairie de Mamoudzou. Environ 200 bénévoles au total étaient présents. “C’est une catastrophe, j’ai déjà contribué à de nombreux nettoyages de mangrove sur l’île et celle de Mtsapéré est réellement alarmante ! Nous avons ramassé de nombreux pneus, un nombre considérable de canettes et j’en passe”, note un des bénévoles de l’association Mangrove Environnement.

 

 

Au total, ce sont au moins dix bennes, qui ont été remplies soit l’équivalent de six tonnes d’ordures ramassées. Ces ordures ont été dans un second temps triées en fonction de leur matière. Les jours précédents avant l’opération, Enzo Recyclage a déraciné huit carcasses de voitures. Autant dire que la zone est bien atteinte. “La superficie de la mangrove de Mtsapéré correspond à environ dix hectares et ce matin nous avons établi un nettoyage qui recouvre un tiers de la mangrove. Aujourd’hui, avec la marée, il était difficile d’accéder au devant de cette dernière. Il serait nécessaire d’y passer lors d’une prochaine opération car lors d’un précédent passage d’observation, j’ai compté 90 pneus sur les lieux…” déplore Michel Carpentier. 

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

Interpellation musclée à la barge : la nécessaire protection de l’identité des policiers à Mayotte

D’après le représentant syndical, Bacar Attoumani, les individus arrêtés ce mardi à la descente de la barge à Mamoudzou tentaient d’intimider un policier hors...

Covid, crise de l’eau, piste longue… Face au Sénat, un Sébastien Lecornu bien scolaire sur Mayotte

Dans le cadre de la crise sanitaire, le ministre a répondu aux questions des sénateurs à l’occasion d’une audition par la Délégation sénatoriale aux...

Rugby : Saison 2020/2021, le CTRM déjà bien lancé

Le Comité Territorial de Rugby de Mayotte a lancé la saison 2020/2021 au début du mois de novembre dernier. L’expérimentation du jeu à dix...

Département de Mayotte : Un dernier vœu et puis s’en va pour le président Soibahadine

Ce jeudi 14 janvier, le président du Département, Soibahadine Ibrahim Ramadani, a adressé ses vœux à la population, et plus particulièrement aux officiels du...

La feuille de route du Cesem pour désenclaver Mayotte

Ce mercredi, le conseil économique, social et environnemental de Mayotte a adopté à l'unanimité un rapport de 120 pages réalisé en auto-saisine sur le...