Expulsions “On ne voit pas l’issue”

À lire également

Quand la population mahoraise prépare la riposte

Sur les réseaux sociaux ou dans la rue, formellement ou spontanément, les initiatives se multiplient pour répondre à la délinquance qui flambe à nouveau sur l’île aux parfums. Au risque, parfois, de voir l’exaspération prendre le pas sur la loi. 

Mayotte : une naissance dont ils se souviendront

Une naissance dans la rue, ce n’est pas si courant. C’est pourtant ce qu’ont vécu Jonathan et Mouna, lundi 18 mai, date à laquelle Sarah, leur petite fille, a décidé d’arriver. Un évènement auquel ont participé quelques passants, sur les lieux par hasard. Et quand s’improvise une chaîne de soutien, cela donne une belle histoire. Récit. 

Attaquée de toutes parts à Mayotte, Panima tente de riposter

Entre la polémique sur la qualité des repas livrés aux confinés du RSMA, et la mise à l’arrêt d’une partie importante de son activité à cause du confinement, l’entreprise de restauration collective est sur tous les fronts. Mais face à ces multiples coups durs, son directeur, Gilles Rouinvy, ne baisse pas les bras et répond aux critiques. Entretien.

Les chiffres qui rendent le confinement compliqué à Mayotte

On le sait, le confinement à Mayotte est rendu d’autant plus difficile qu’une grosse partie de la population vit dans des habitations insalubres, dénuées du confort élémentaire. Dans une publication diffusée hier, l’Insee rappelle quelques chiffres parlants. Résumé point par point.

Mais rapidement les réseaux sociaux ont bouillonné en apprenant cela : un collectif de Mtsapérois est venu sur le terre-plein et des pneus usagers ont été mis en tas auquel le collectif a mis le feu pour exprimer son mécontentement.

En entendant cela, les décasés, Comoriens en situation régulière avec des cartes de séjour, qui avaient commencé à monter dans des transports en sont redescendus. Des rumeurs persistent à expliquer sur les réseaux sociaux que telle ou telle commune va accueillir les malheureux.

Mais aucune collectivité, ni les municipalités, ni le Département ne souhaitent prendre le risque politique de faire ce geste de solidarité et les capacités d’hébergement d’urgence pour un si grand nombre de personnes sont difficiles à trouver hors des collectivités.

L’État reste dans une impasse, car ces familles ne sont pas expulsables du point de vue du droit. En cause, la distribution de cartes de séjour et les renouvellements opérés en masse depuis ces 5 dernières années. En décembre 2012 par exemple, Thomas D égos le préfet d’alors, avait admis lors d’une interview, 3000 régularisations durant l’année pour un total de 30 000 à 40 000 étrangers en situation régulière.

Or les régularisations se sont accélérées suite à cela, plusieurs milliers chaque année, à la demande du ministre de l’Intérieur de 2012, Manuel Valls, et les conditions d’obtention des cartes de séjour se sont assouplies à la demande du Défenseur des droits, mais pas celles de sorties du territoire mahorais qui reste un parcours du combattant pour un étranger régulier, le tout provoquant cette situation inextricable.

Du côté des commerçants, le grand marché de Mamoudzou est resté fermé ce mardi, mais cette journée de travail chômée forcée fait des mécontents. Certains commerçants envisagent désormais d’expulser les décasés de la place de la République, si l’État ne fait rien. Aux dernières nouvelles, la préfecture envisage cependant de demander aux maires d’héberger les décasés dans leurs communes d’origine pour rescolariser les enfants. Tandis qu’un rassemblement de femmes se montait spontanément devant le gymnase de Pamandzi pour protester contre un possible relogement des décasés sur place.

Adrien Theilleux

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

Pôle Emploi/CRESS de Mayotte : un partenariat pour formaliser l’entrepreneuriat social

Ce mardi 1er décembre, Pôle Emploi et la Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire ont signé une convention de partenariat pour formaliser le...

Littoral de Mayotte : Kyrielle de plaisirs à loisirs entre plages et lagon

Pour mettre à l'honneur ses richesses et les faire découvrir au plus grand nombre, l'Office du tourisme du Centre Ouest organisait un éco-tour le...

Yann Le Bris, nouveau procureur à Mayotte : “Je souhaite apporter ma pierre à l’édifice pour renforcer la sécurité”

Le successeur de Camille Miansoni au poste de procureur de la République a pris ses fonctions hier, au tribunal judiciaire de Mamoudzou. Portrait de...

Les jeunes de Dembéni s’engagent dans la prévention du Sida

La semaine de sensibilisation et de prévention sur les IST et MST, notamment sur le Sida, continue. Ce mardi, les étudiants du BTS SP3S...

Après un an à la présidence des RUP, “les combats sont toujours difficiles à gagner” à Mayotte

Jeudi 26 et vendredi 27 novembre se tenait la XXVème édition de la conférence des régions ultrapériphériques d’Europe. Mohamed Sidi, 6e vice-président chargé de...