test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Assurance | Les séismes font réagir les propriétaires

À lire également

Amour, sexe & séduction

Un salouva pour souligner les formes, une danse pour être sexy, des regards et des senteurs, ou encore des soins du corps : à Mayotte, la séduction est un art. Mais comme tout dans cette société en constante évolution, cette séduction change et s'adapte, tout en gardant ses caractéristiques. Une séduction qui s'encanaille aussi, car aujourd'hui le sexe est de moins en moins tabou sur l'île aux parfums. Et si la pudeur est encore de mise, on hésite de moins en moins à se faire plaisir avec des jouets coquins. À l'occasion de la Saint-Valentin, Mayotte Hebdo s'est penchée sur les petits secrets des unes et des autres. Croustillant !

Tradition : la circoncision, ça se fête ! 1/3

On entend un peu tout sur la circoncision, affolant parfois certains et heurtant d'autres cultures. Les anciens sont pour, les nouvelles générations aussi, mais à condition que la pratique soit fiable et exercée par un professionnel de la santé, loin de ce qui se faisait jadis. D'autres plus réticents s'interrogent : Est-ce dangereux ? Pourquoi le jeune garçon doit être circoncis ? Comment se déroule l'acte ? Et de l'autre côté, qu'en est-il des événements religieux et culturels en lien ? Mais en fait, tout simplement, la circoncision, quésaco ? Quelle place tient-elle dans notre société mahoraise ? Autant de questions qui subsistent. Réponses dans notre série de la semaine.

 

Le voulé: toute une histoire

Amical, politique, pédagogique, sportif ou encore électoral, mais toujours festif : à mayotte, le voulé se consomme à toutes les sauces. mais si l'évènement est courant, pour ne pas dire obligatoire, peu savent à quand il remonte et quelles sont ses racines.

« J’ai mis du temps à réaliser que je devenais une prostituée »

À 25 ans, Naima* est maman d'un garçon de dix ans. Ayant arrêté l'école au collège après sa grossesse, l'habitante de Trévani, originaire de Koungou, n'a jamais travaillé. Les écueils de la vie l'ont mené petit à petit à se prostituer durant quelques années pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. Depuis un peu plus d'un an, Naima a pris un nouveau tournant : elle ne fréquente plus ses clients et suit une formation professionnalisante dans l'espoir de trouver rapidement un emploi. 

Malgré la récente accalmie de l’essaim de séismes qui secoue le département, les propriétaires se mobilisent pour assurer leur bien en cas d’éventuels dégâts. Pour beaucoup, il s’agit de rattraper le retard accumulé quant à cette formalité administrative pourtant obligatoire. Après plus d’un millier de tremblements de terre, certains propriétaires semblent comprendre l’intérêt de cette démarche qui peine à s’inscrire dans les habitudes des Mahorais.

« En un sens, c’est un mal pour un bien ». Chez Allianz assurance Mayotte, l’essaim de séismes semble contrecarrer une mauvaise habitude solidement ancrée chez les propriétaires mahorais : l’absence de contrat d’assurance. Depuis les tremblements de terre, « nous sommes régulièrement approchés par les agences immobilières pour contracter des assurances sous l’impulsion probable de propriétaires inquiets », indique-t-on du côté de l’agence, en fin de semaine dernière. Et de préciser : « Il s’agit bien souvent de contrats type assurance propriétaire non occupant ». Si une telle assurance est obligatoire, nombreux sont les propriétaires qui contournent cette prérogative sur le département. Un phénomène risqué, dont l’essaim de séismes semble diminuer la proportion. « Les propriétaires sont inquiets. Beaucoup vivent ailleurs et entendent parler des tremblements de terre sur l’île.  Ils se disent probablement qu’il est préférable d’assurer leur bien au cas où des dégâts se feraient ressentir », suppose-t-on du côté de l’agence, qui explique cependant « ne pas être en mesure de donner une estimation chiffrée précise ».  

Pas d’assurance, pas de remboursement 

Si contracter une assurance est un pré-requis pour être remboursé en cas de dommages, Allianz assurance Mayotte rappelle également les autres démarches nécessaires : « Il est impératif de monter un dossier comprenant des photos datées des dégâts. Ces documents doivent être remis aux mairies d’arrondissement chargées de les transférer auprès de la préfecture. Celle-ci centralise les démarches avant de les envoyer au ministère de l’Intérieur qui, si l’état de catastrophe naturel est décrété, s’occupera du reste du processus ».

Du 11 au 15 juin, trois experts étaient ainsi présents à Mayotte pour constater les dommages provoqués par l’essaim de séismes. « Le travail de la mission est d’évaluer les dégâts sur une échelle, de les classer comme importants, moins importants, etc. », indique-t-on du côté de la préfecture. Objectif final : rédiger un rapport, à l’issue de ce travail, qui intègrera le dossier de demande de classement en état de catastrophe naturelle. Mais concernant les dossiers censés être montés par les mairies de secteur, « pour l’heure, nous n’avons encore aucun dossier complet, mais nous espérons que cela soit le cas dans les délais impartis », indiquait mercredi dernier le directeur de cabinet du préfet, Étienne Guillet. À noter que les mairies ont jusqu’à 18 mois pour constituer ce corpus administratif, contrairement aux sinistrés qui n’ont que cinq jours pour faire remonter les dégâts auprès des institutions. Sur ce point, Allianz assurance Mayotte explique avoir d’ores et déjà traité une vingtaine de dossiers liés à des dégâts causés par les tremblements de terre.

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Coupure d’eau ce dimanche 14 juillet pour les travaux du Caribus

Pour permettre la réalisation de travaux dans le cadre du Caribus, la Société mahoraise des eaux (SMAE) annonce la nécessité de procéder à une...

Les maires reprennent la main sur la Cadema

En élisant Moudjibou Saïdi et Ambdilwahedou Soumaïla en tant que président et premier vice-président de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, les élus communautaires tirent...

« Un lieu d’accueil pour écouter le malade et sa famille »

L’esprit était à la fête, ce jeudi 11 juillet, au centre hospitalier de Mayotte (CHM), une partie des équipes fêtait l’inauguration du Bureau des...

A Passamaïnty, l’excellence synonyme de nouveau complexe sportif

Un grand projet d’aménagement est prévu pour le village de Passamaïnty, situé dans la commune de Mamoudzou. Ce dernier vise à créer un complexe...

Les nouveaux infirmiers célèbrent leurs diplômes dans la joie

On peut croire à un manzaraka, il s’agit en réalité de la cérémonie de remise des diplômes des infirmières et infirmiers. L’Institut des études...