asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Le quintet Cassis donne un peu de couleurs au Maore jazz festival

À lire également

Ramadan à Mayotte : Un mois sacré sous le signe du confinement

Ce soir se déroule la “nuit du doute” pour les fidèles musulmans. Traditionnellement, si le croissant de la nouvelle lune est observé, alors débute le mois du ramadan. Une période avant tout sacrée pour les musulmans, mais aussi ponctuée de festivités quotidiennes, rupture du jeûne en tête. Cette année toutefois, c’est un ramadan confiné qui aura lieu. De quoi bouleverser les habitudes.

La Meiitod d’Adrien

À Mayotte, presque tout le monde sait qui il est et ce qu’il chante. Il faut dire qu’aucun autre artiste mahorais ne peut se...

Mayotte TV Islam, la nouvelle web TV qui parle de l’Islam à Mayotte

Le paysage audiovisuel mahorais compte désormais une nouvelle chaîne. Mayotte TV Islam fait son entrée en proposant un programme consacré entièrement à la pratique de l’Islam sur l’île. La chaîne est pour le moment une web TV, mais elle a l’ambition de se développer rapidement.

Magic System et Koba LaD à la deuxième édition du festival Sanaa

La deuxième édition du festival Sanaa est centrée autour des musiques à tendance urbaine et World music. Cette année, cinq artistes internationaux, trois régionaux...

Venus spécialement de Toulouse, les membres du quintet Cassis viennent de commencer leur résidence à Mamoudzou. Ils préparent une création dans le cadre du Maore jazz festival. En tout, huit chanteuses de la région vont accompagner les jeunes musiciens et donneront deux concerts, les 18 et 20 mai. Les musiciens se produiront une ultime fois au cours du festival, le 22 mai.

Près du rond-point du Manguier, à Mamoudzou, les premières notes des musiques se font entendre, ce lundi matin. À peine arrivés, Sylvain Rey, Manon Chevalier, Grégoire Oblodouieff, Simon Riou et Corto Falenpin ont déjà sorti leurs instruments. Le quintet Cassis en est à ses balbutiements et n’a qu’une dizaine de jours de résidence pour se préparer. « C’est la première fois qu’on fait ça et même qu’on joue ensemble », révèle le pianiste Sylvain Rey, qui a entendu parler de cette résidence depuis Toulouse et a sauté sur l’occasion.

quintet-cassis-couleurs-maore-jazz-festival
Sylvain Rey, Manon Chevalier, Grégoire Oblodouieff, Simon Riou et Corto Falenpin font partie également de la programmation du Maore jazz festival.

Pour leur première à Mayotte, les musiciens n’auront pas le temps de visiter. Le mercredi 18 mai, ils joueront sur l’esplanade de Mayotte la 1ere, dans le cadre du festival Maore jazz festival. Le format sera un peu spécial puisque Manon Chevalier, la chanteuse, partagera son micro avec huit autres artistes. « C’est pour donner de la visibilité aux femmes de l’archipel et de l’océan Indien », indique-t-elle. Venues de Maurice, Madagascar, des Comores ou même tout simplement d’ici, les chanteuses auront le droit à deux morceaux chacune.

« Mélanger les classiques du jazz et les compositions personnelles »

Pendant dix jours, le groupe va travailler plusieurs facettes du jazz aux côtés des huit femmes, comme l’improvisation ou la rythmique, tout en s’appropriant la musique locale. Ce jour-là, c’est la chanteuse Lima Wild, première Mahoraise à enregistrer un album, qui se prête au jeu. « On va mélanger les classiques du jazz et les compositions personnelles », explique Sylvain Rey.

Les premières minutes de répétition semblent déjà prometteuses, Lima Wild s’intégrant bien dans le collectif des jeunes Toulousains. C’est d’ailleurs en jouant un titre de la Mahoraise que tout ce petit monde commence à collaborer, tandis que les autres chanteuses arriveront au compte-gouttes. Beaucoup de travail les attend donc. Il n’y a que dix jours qui les séparent du premier concert. « Ah, oui, ça va venir vite », constate Manon Chevalier, avant d’entamer cette première semaine de répétitions.

 

Six jours de concert pour cette nouvelle édition

Mardi 17 mai, le festival débute par un apéro jazz au bar Chez Cousin à M’tsapéré. Mercredi 18 mai, dîner-spectacle (sur invitation) sur l’esplanade de Mayotte la 1ère du groupe toulousain Cassis en compagnie du Diva jazz concept.

Jeudi 19 mai, concert au resto lounge le 5/5, à Mamoudzou, avec le groupe franco-iranien L-Had et Samysoa (Mayotte). Vendredi 20 mai, deuxième concert du Diva jazz concept avec le quintet Cassis à la MJC de Dembéni, accompagné de Samysoa (Mayotte). Samedi 21 mai, concert à l’hôtel Trévani de Dobet Gnahore (Côte-D’ivoire) et L-Had.  Dimanche 22 mai, dernier jour du festival avec Dobet Gnahore, L-Had, Triple Juice (Toulouse) et élèves de l’école de musique, sur la place de la République.

Contact : 06.39.09.05.01 ou maorejazz@orange

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...