asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Ivana remporte la finale mahoraise des Voix des Outre-mer

À lire également

Ramadan à Mayotte : Un mois sacré sous le signe du confinement

Ce soir se déroule la “nuit du doute” pour les fidèles musulmans. Traditionnellement, si le croissant de la nouvelle lune est observé, alors débute le mois du ramadan. Une période avant tout sacrée pour les musulmans, mais aussi ponctuée de festivités quotidiennes, rupture du jeûne en tête. Cette année toutefois, c’est un ramadan confiné qui aura lieu. De quoi bouleverser les habitudes.

La Meiitod d’Adrien

À Mayotte, presque tout le monde sait qui il est et ce qu’il chante. Il faut dire qu’aucun autre artiste mahorais ne peut se...

Mayotte TV Islam, la nouvelle web TV qui parle de l’Islam à Mayotte

Le paysage audiovisuel mahorais compte désormais une nouvelle chaîne. Mayotte TV Islam fait son entrée en proposant un programme consacré entièrement à la pratique de l’Islam sur l’île. La chaîne est pour le moment une web TV, mais elle a l’ambition de se développer rapidement.

Magic System et Koba LaD à la deuxième édition du festival Sanaa

La deuxième édition du festival Sanaa est centrée autour des musiques à tendance urbaine et World music. Cette année, cinq artistes internationaux, trois régionaux...

Malgré une soirée plutôt chargée en événements culturels de toute sorte à travers le territoire, les Mahorais ont été très nombreux à se déplacer à Mamoudzou, au cinéma Alpajoe, pour assister samedi soir à la quatrième édition à Mayotte du concours lyrique des Voix des Outre-mer.

Les Voix des Outre-mer, l’événement qui a pour vocation de détecter chaque année de jeunes talents des territoires ultramarins à travers le chant lyrique, a vu le triomphe de la jeune métisse Ivana. « On les accompagne à travers des masterclass, chaque territoire organise un concours à la fin de l’opération dans le but de sélectionner deux voix qui vont concourir avec les autres lauréats des différents outre-mer », explique El-Kabir Bin Mohamed, le directeur de l’Office culturel départemental. Cette finale régionale a été retransmise en direct sur Mayotte La 1ère, la chaîne publique locale et également sur les réseaux sociaux. Elle a opposé six candidats et permis de retenir trois jeunes talentueux, Ivana, Samuel et Boune. Les 400 places prévues à cet effet ont toutes trouvé preneurs et une partie du public est même restée debout durant tout le spectacle. De ces trois lauréats, un seul aura malheureusement la charge de défendre les couleurs de notre île à Paris, à l’Opéra Bastille, le 23 février 2024. 

Un potentiel culturel énorme 

Dans le cadre de ce concours régional de Mayotte, chaque candidat avait à présenter un chant lyrique et un morceau de son choix. « Comme ça, Boune a pu présenter son chant en francais et kiboushi, Samuel est venu avec ses musiciens et Naïha était avec ses danseurs de shakasha. C’est une diversité culturelle qu’on projette, et donc, chaque artiste a la liberté de présenter ce dont il a envie et qui le passionne », précise le directeur de l’Office culturel départemental. En guise de récompense suprême, le finaliste qui ira à Paris bénéficiera lui d’un accompagnement musical à l’Opéra Bastille ou dans un conservatoire de son choix. Les moins chanceux du concours peuvent prétendre à des formations en masterclass offertes par le Département de Mayotte, en présentiel ou en visio. Cette offre permet aux jeunes talents mahorais de rehausser leur niveau pour se rapprocher de celui des artistes professionnels. Et, c’est là une volonté affichée du département lorsqu’il a choisi d’ouvrir à notre île ce concours en 2020, soit deux ans après son lancement national. « Nous allons continuer à avancer dans cette voie parce que nous mesurons le potentiel qu’il y a à Mayotte dans cette discipline. Nous ne nous sommes pas trompés lorsque nous avons fait le choix d’arrimer Mayotte à cette locomotive, nous étions certains que nos jeunes peuvent rivaliser avec leurs compatriotes des autres régions et territoires d’outre-mer ». Pour El-Kabir Bin Mohamed, la jeunesse mahoraise a démontré via l’ensemble des candidatures présentées au cours de ces quatre dernières années qu’elle représentait un potentiel énorme, que ce soit en 2020 avec Kamar et Waïla, en 2021 avec Eddy et Chaïma (auxquels le ministère des Outre-mer a décerné une médaille) qui ont remporté à cette occasion les deux prix destinés aux moins de 20 ans. En 2022, malgré leurs jeunes âges, Anton et Lelia, 7 et 9 ans, ont brillé à leur tour et ont invité aux ministères de la Culture et des Outre-mer.

Un résultat significatif qui encourage les équipes de l’Office culturel départemental à déployer davantage d’efforts pour les éditions à venir.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...

« Vous êtes la fierté de votre village, de votre quartier, de votre ville »

Près de 30 bacheliers de Mamoudzou ont été distingués par la mairie vendredi 12 juillet. Une cérémonie était organisée pour les titulaires des mentions...