100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Publicités

Avec COLOCS !, Jacqueline Djoumoi-Guez donne un coup de pied dans la fourmilière

À lire également

Ramadan à Mayotte : Un mois sacré sous le signe du confinement

Ce soir se déroule la “nuit du doute” pour les fidèles musulmans. Traditionnellement, si le croissant de la nouvelle lune est observé, alors débute le mois du ramadan. Une période avant tout sacrée pour les musulmans, mais aussi ponctuée de festivités quotidiennes, rupture du jeûne en tête. Cette année toutefois, c’est un ramadan confiné qui aura lieu. De quoi bouleverser les habitudes.

Mayotte TV Islam, la nouvelle web TV qui parle de l’Islam à Mayotte

Le paysage audiovisuel mahorais compte désormais une nouvelle chaîne. Mayotte TV Islam fait son entrée en proposant un programme consacré entièrement à la pratique de l’Islam sur l’île. La chaîne est pour le moment une web TV, mais elle a l’ambition de se développer rapidement.

À Mayotte, le grand flou artistique autour des mesures de soutien

Les acteurs mahorais du spectacle restent dans la tourmente : alors que le gouvernement a déployé des aides aux intermittents lésés par l’annulation des événements culturels, leurs homologues locaux ne pourront pas y prétendre, ce statut juridique n’existant pas au sein du 101ème département. 

Flou artistique autour des arts de la scène

Les artistes et intermittents du spectacle ne peuvent, à Mayotte, prétendre au statut juridique spécifique pourtant de vigueur en métropole, du fait de l’application tardive du droit du travail dans le 101ème département. Une situation qui complique encore un peu plus l’avenir de ces professionnels, souvent écartés des décisions politiques.

 

La série événement débarque sur Mayotte la 1ère ce lundi. Vendredi, trois premiers épisodes étaient dévoilés en avant-première au lycée des Lumières de Kawéni. Une claque qui donne déjà envie de voir la suite !

Elles s’appellent Raissa, Farzati, Oumie et Nadjila. Elles sont ingénieure en bâtiment, gestionnaire administrative, entrepreneure et sage-femme. De retour à Mayotte après des années d’études en métropole pour trois d’entre elles, quatre jeunes femmes mahoraises se retrouvent tiraillées entre les impératifs d’une société attachée à ses traditions et leur soif de vivre une vie plus moderne, qui leur corresponde. Ensemble, elles font le choix de prendre un appartement à Mamoudzou, à rebours des schémas et des attentes de leur famille. Annoncer la nouvelle dans leurs cercles respectifs sera une autre paire de manches…

Avec la série COLOCS !, qui débarque sur Mayotte la 1ère dès ce lundi 6 septembre, Jacqueline Djoumoi-Guez signe un récit initiatique à la fois drôle et engagé, qui interroge la place de la femme mahoraise et de la jeune génération, partagées entre des envies de liberté et la volonté de préserver leur culture. Une histoire racontée en 14 épisodes de 13 minutes, et produite par Clap Productions, avec le soutien de France Télévisions, Mayotte la 1ère et la préfecture via la direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes. “J’ai toujours eu le souhait que chacun puisse s’investir pour cette cause… Et quelle fierté de voir une femme dans l’audiovisuel !”, a salué Taslima Soulaïmana, la déléguée aux droits des femmes, à l’occasion de la diffusion des trois premiers épisodes en avant-première vendredi.

« C’est le moule qu’il faut changer »

Cette série, elle est entre fiction et documentaire, j’ai voulu raconter un point de vue”, a présenté la réalisatrice, Jacqueline Djoumoi-Guez. Parmi les thèmes abordés : les droits des femmes, “un sujet qui me tient particulièrement à cœur”, le choc des générations, les violences sexistes et sexuelles mais aussi la perte de repères, la mauvaise maîtrise du shimaoré, la réussite sociale, le déficit de prise en compte des maladies mentales… Avec Colocs !, Jacqueline Djoumoi-Guez fait aussi le vœu pieux de libérer la parole dans les familles, en permettant à tous d’échanger sur les sujets abordés par la série. “La jeune génération a souvent du mal à aborder ces thématiques. Le moule n’est pas adapté à nous, mais c’est le moule qu’il faut changer !

Première série 100% mahoraise qui sera diffusée en dehors de Mayotte, dans tous les Outre-mer, le projet met aussi à l’honneur une jeune génération de créatifs, qu’ils soient réalisateurs, acteurs, monteurs, producteurs… Les images, la qualité du tournage et des dialogues, portés par un quatuor d’actrices amateures dont le talent crève l’écran, illustrent tout le potentiel de cette jeunesse qui ne demande qu’à pouvoir s’exprimer et sortir des carcans. “La jeunesse mahoraise, nous avons besoin de votre soutien pour faire des projets qui nous ressemblent. On ne se retrouve pas en regardant des télénovelas”, a plaidé Jacqueline Djoumoi-Guez. Vu les ovations qui ont accueilli ses trois premiers épisodes vendredi soir, on lui souhaite de recevoir beaucoup d’autres soutiens. Pour continuer à en mettre plein la vue !

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°970

Le journal des jeunes

À la Une

Le retour des gilets jaunes dans le quartier de la Convalescence à Mamoudzou

Ce sont des femmes et des hommes exténués par la montée de la délinquance qui se sont réunis ce dimanche matin à la Convalescence....

22 projets pour 3 lauréats lors du 1er start-up week-end à Mayotte

Du 14 au 16 octobre avait lieu la deuxième édition du concours d’innovation de l’agence de développement et d'innovation de Mayotte (ADIM) ainsi que...

Constructions scolaires dans le 1er degré : cinq experts pour enclencher la remontada

Ce vendredi 15 octobre, la préfecture, le rectorat, l'association des maires et l'agence française de développement ont paraphé une convention quadripartite portant sur l'accompagnement...

Hommage à Samuel Paty : à Mayotte, une violence d’un autre type

Pour honorer la mémoire du professeur d’Histoire-Géographie tué le 16 octobre 2020 après avoir montré des caricatures de Charlie Hebdo pendant un cours, les...

Le directeur général de LADOM en visite au RSMA pour la formation et l’emploi des jeunes de Mayotte

L’agence de l’Outre-mer pour la mobilité et le Service militaire adapté ont renouvelé un protocole d’accord le 14 septembre dernier. Pour l’occasion, le directeur...