L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

9000 mercis !

Nouvelle campagne de rattrapage vaccinal à l’école

À lire également

Emmanuel Macron « inquiet » pour Mayotte

L’Élysée a livré quelques échos de la conversation du président de la République française, Emmanuel Macron, et son homologue comorien, Azali Assoumani, ce samedi...

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Élections législatives : Mayotte la 1ère lance aussi sa campagne

Pour cet évènement politique majeur, la rédaction de Mayotte la 1ère propose une offre éditoriale transversale sur les trois supports. Portraits des candidats, enjeux...

Une consultation sur la circulation alternée à Mamoudzou

Depuis plusieurs années, le réseau routier de notre ville est de plus en plus congestionné, voire totalement saturé en particulier lors des heures pleines....

Début 2023, l’Agence régionale de santé et le Rectorat de Mayotte lançaient, en collaboration avec la réserve sanitaire de Santé publique France, l’association Mlezi Maore et la caisse de sécurité sociale de Mayotte, une opération de rattrapage vaccinal en milieu scolaire. Ce lundi 25 septembre, marque la seconde phase de cette campagne. Les équipes de rattrapage vaccinal proposeront à l’ensemble des élèves de l’île un rattrapage des doses manquantes en vaccins contre la diphtérie-tétanos-poliomyélite-coqueluche (DTPc), contre la rougeole-oreillons-rubéole (ROR) et, pour les élèves de plus de 11 ans, contre l’infection à papillomavirus (HPV). « Cette opération d’envergure s’inscrit – dans l’esprit du conseil national de la refondation en santé – dans un travail collaboratif avec l’ensemble des partenaires acteurs de la vaccination sur le territoire », informe l’Agence au travers d’un communiqué. L’objectif est de proposer, par un projet conjoint, une solution concrète permettant de garantir, à terme, le maintien de ces taux à des chiffres suffisants. Une consultation médicale d’évaluation du statut vaccinal sera proposée à tous les enfants. La signature de l’autorisation parentale sera nécessaire, de même que la présentation des carnets de santé : les établissements le rappelleront régulièrement aux parents et enfants.

En début d’année, pendant huit semaines, l’opération « collège » aura permis de relever la couverture vaccinale de l’ensemble des collégiens de Mayotte, mais également de proposer à ceux de plus de 11 ans la vaccination contre le papillomavirus, très peu réalisée à Mayotte jusque-là, malgré le poids très important des cancers induits par une infection à HPV sur le territoire. Cette première phase aura permis de vacciner 17.193 enfants sur les 23 collèges de l’île, et ainsi d’augmenter la couverture vaccinale de l’ensemble des collégiens. Celle-ci est finalement passée de 27,1% à 66,3% pour le DTPc et de 83,3% à 91,7% pour le ROR. La couverture vaccinale en 1ère dose de vaccin contre HPV parmi l’ensemble des collégiens inscrits à Mayotte est quant à elle montée à 46% en 8 semaines de campagne, là où elle était quasi-nulle auparavant. Au total, ce sont 28.942 doses vaccinales qui ont été injectées : 11.713 doses DTPc, soit 67,5% des enfants vus ; 3.478 doses ROR, soit 20,1% des enfants vus ; 13.751 doses HPV (1ère dose), soit 79,3% des enfants vus.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1076

Le journal des jeunes

À la Une

Barrages : à quelles aides ont droit les entreprises ?

Sur « potentiellement 5.000 salariés » à Mayotte, indique Christian Pichevin, directeur régional des finances publiques (DRFIP) sur l’île, 300 demandes d’activité partielle auraient été formulées...

VIDEO. Les leaders des Forces vives demandent la levée des barrages

Safina Soula et d'autres représentants des Forces vives ont appelé le reste du mouvement à la levée des barrages ce jeudi matin, lors d’une...

Miréréni-Combani : le conflit intervillages s’enflamme

Le face-à-face entre bandes de délinquants basées à Miréréni et Combani s’était quelque peu tassé avec le mouvement social. Cela n’a pas duré. Les...

Barrages : « La sécurité a toujours été la première revendication de la base »

Ce mercredi, plusieurs barrages sont encore en cours sur l’île, malgré une volonté de levée de la part de la majorité des leaders des...

Barrages : Maintien ou non ? Le flou demeure chez les Forces vives

Représentants des Forces vives et principaux groupes de barragistes peinent à s’entendre et beaucoup de gens sur l’île s’interrogent sur la direction que prend...