test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

MayBiotech lance un projet pour la valorisation économique des espèces végétales envahissantes

À lire également

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Emmanuel Macron « inquiet » pour Mayotte

L’Élysée a livré quelques échos de la conversation du président de la République française, Emmanuel Macron, et son homologue comorien, Azali Assoumani, ce samedi...

Élections législatives : Mayotte la 1ère lance aussi sa campagne

Pour cet évènement politique majeur, la rédaction de Mayotte la 1ère propose une offre éditoriale transversale sur les trois supports. Portraits des candidats, enjeux...

Enseignement supérieur : cérémonie de remise de diplômes

Ce samedi 25 juin s’est tenue la cérémonie de remise de diplômes universitaires (DU) et des Masters de métiers de l'enseignement, de l'éducation et...

Lauréat le 16 mars dernier de l’appel à projets Innovation Mayotte financé par le conseil départemental et l’agence de développement et d’innovation de Mayotte, MayBiotech répond à des enjeux d’actualité comme l’agriculture et l’alimentation durables. La start-up mahoraise de biotechnologie se lance sur le projet « Valorisation des espèces végétales envahissantes : une alternative aux intrants chimiques dans les exploitations agricoles », en partenariat avec l’institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, le parc naturel marin et SantéSocioVéto. L’objectif ? Étudier le potentiel antiparasitaire des plantes envahissantes et développer des nouveaux aliments pour animaux à destination des élevages locaux (volailles, etc.).

Consacré par la signature d’un contrat de prestation le 15 février dernier, le partenariat entre MayBiotech et l’INRAE permettra de réaliser au cours de l’année 2022 les premières étapes du volet de recherche. Les effets antiparasitaires des plantes sélectionnées seront analysés par Fabrice Guegnard et le docteur Claude Charvet (INRA) à l‘aide de tests phénotypiques sur les parasites les plus fréquemment rencontrés dans les élevages. En parallèle, le volet sociologique dirigé par le docteur Jacques Cabaret (SantéSocioVéto) consistera à mener une enquête semi-directive sur les pratiques d’utilisation des traitements antiparasitaires et l’acceptation de solutions alternatives dans les élevages de Mayotte. Le projet accordera aussi une place importante à la formation des étudiants mahorais. Ainsi, Nazra Baco, étudiante en Master 1 Infectiologie Cellulaire et Moléculaire, Immunité de l’université de Tours, rejoindra l’équipe INRAE, pour réaliser son stage de M1 dans le cadre du projet.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1094

Le journal des jeunes

À la Une

Désormais 210 cas de choléra à Mayotte

L’Agence régionale de Santé (ARS) de Mayotte a publié un nouveau bulletin relatif au choléra sur le territoire. Il fait état de 210 cas...

Incendie au collège de Dzoumogné : les épreuves du brevet seront déplacées au lycée professionnel

Après l’incendie qui a ravagé le collège de Dzoumogné, ce dimanche 23 juin, la piste criminelle est privilégiée (voir encadré). L’établissement étant fermé jusqu’à...

Le personnel du dispensaire de Kahani en droit de retrait ce lundi

Depuis ce lundi matin, le personnel du dispensaire de Kahani, dans la commune de Ouangani, est en droit de retrait. Ils sont actuellement environ...

L’usine sucrière d’Hajangoua vers des travaux en 2025

En 2022, l’ancienne usine sucrière d’Hanjagoua, dans la commune de Dembéni, a été sélectionnée par la mission Bern. La subvention pourtant obtenue depuis, les...

« Le clandestin à Mayotte ne doit avoir qu’une seule certitude, celle d’être renvoyé »

Circonscription sud. Manon Moreno (Reconquête) fait ses premiers en politique à l’occasion des élections législatives qui auront lieu les 30 juin et 7 juillet...