L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

L’ex-gendarme Gabriel Djibril Behava est décédé

À lire également

Emmanuel Macron « inquiet » pour Mayotte

L’Élysée a livré quelques échos de la conversation du président de la République française, Emmanuel Macron, et son homologue comorien, Azali Assoumani, ce samedi...

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Élections législatives : Mayotte la 1ère lance aussi sa campagne

Pour cet évènement politique majeur, la rédaction de Mayotte la 1ère propose une offre éditoriale transversale sur les trois supports. Portraits des candidats, enjeux...

Une consultation sur la circulation alternée à Mamoudzou

Depuis plusieurs années, le réseau routier de notre ville est de plus en plus congestionné, voire totalement saturé en particulier lors des heures pleines....

Mercredi 7 février, Mayotte a perdu une figure emblématique. Gabriel Djibril Behava, ancien gendarme honoré, était chevalier de l’Ordre national du mérite, décoré de la Médaille coloniale « Madagascar », et Officier de l’ordre de l’Étoile des Comores. Il s’est éteint à l’âge de 88 ans à Labattoir, les obsèques ayant eu lieu le même jour. « Un grand-père exceptionnel, un père aimant », c’est ainsi que sa petite fille Milane Mohamed Behava, l’a décrit lors de ces obsèques.

Originaire de Madagascar, Gabriel-Djibril Behava compte parmi les pionniers de la gendarmerie à Mayotte. Son engagement indéfectible envers son devoir découle en partie de l’héritage familial. Son père, René Behava, a combattu pour la patrie lors de la Seconde Guerre mondiale, tandis que sa mère, Hassanati Binti Danakil, a servi en tant que fonctionnaire au sein de l’administration générale dans les années 1950.

Né en 1934, l’homme de Petite-Terre a consacré une grande partie de sa vie au service de la gendarmerie. En 1952, il s’engage volontairement dans l’Infanterie de Marine à Diego-Suarez, à Madagascar. Après huit années de service dans son île natale, l’auxiliaire Behava quitte Tananarive le 14 octobre 1960, au moment de l’indépendance pour rejoindre la capitale des Comores, Moroni. Il a fait deux années sur place avant de rejoindre l’île aux parfums. C’est son passage à la brigade territoriale de Dzaoudzi qui marque véritablement son parcours à Mayotte. De 1975 à 1987, Gabriel-Djibril Behava sert avec distinction dans cette unité, où il met en œuvre ses compétences exceptionnelles en matière de maintien de l’ordre et d’enquête judiciaire.

Au-delà de son engagement professionnel, il a présidé l’association des anciens combattants à Mayotte et a même dirigé le club de football Soleil de Labattoir.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1078

Le journal des jeunes

À la Une

Retour autorisé des manzaraka et des pool parties

La préfecture de Mayotte continue de desserrer la vis grâce à une saison des pluies particulièrement abondante qui a permis de remplir à la...

Une plainte déposée dans l’affaire des conteneurs de Bandraboua

Mayotte Nature Environnement (MNE), une association pour l’environnement à Mayotte, annonce avoir porté plainte à cause des conteneurs, bacs de tri et déchets présents...

Barrages : Une réunion de « sortie de crise » aboutit à un consensus

C’est officiel. Les barrages des Forces vives sont levés afin d’accorder « le bénéfice du doute » au gouvernement, après l’annonce de nouvelles mesures attendues au...

« C’est important que la population sache vers quels élus se tourner »

Alors que les barrages se lèvent, plusieurs manifestants veulent pouvoir suivre le travail des élus devant répondre à leurs revendications. C’est pour cela qu’à...

Habitat informel : Le délai de flagrance porté à 96 heures contre 48 heures auparavant

Le projet de loi sur la rénovation de l’habitat dégradé a été voté à l’unanimité, ce mercredi soir, au Sénat. Il inclut un changement...