asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Crise de l’eau 2 : le SNE-FSU exprime sa solidarité

À lire également

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Emmanuel Macron « inquiet » pour Mayotte

L’Élysée a livré quelques échos de la conversation du président de la République française, Emmanuel Macron, et son homologue comorien, Azali Assoumani, ce samedi...

Élections législatives : Mayotte la 1ère lance aussi sa campagne

Pour cet évènement politique majeur, la rédaction de Mayotte la 1ère propose une offre éditoriale transversale sur les trois supports. Portraits des candidats, enjeux...

Enseignement supérieur : cérémonie de remise de diplômes

Ce samedi 25 juin s’est tenue la cérémonie de remise de diplômes universitaires (DU) et des Masters de métiers de l'enseignement, de l'éducation et...

« La situation de pénurie d’eau dans laquelle sont placés les Mahoraises et les Mahorais est humainement et sanitairement inacceptable. Le SNE-FSU (N.D.L.R. Syndicat national de l’environnement – Fédération syndicale unitaire) exprime sa totale solidarité avec l’entièreté des résidents mahorais. Cette situation est d’autant plus inacceptable qu’elle est le fruit d’une incurie récurrente des différents responsables publics et des opérateurs privés ayant une responsabilité, directe ou indirecte, dans la gestion de la ressource et la distribution d’une eau de qualité au robinet de la population, telle que le prévoit la règlementation.

Si le risque de pénurie est identifié de longue date avec de premières alertes dès le début des années 1970, les réponses n’ont jamais été à la hauteur de ce risque : succession d’une gestion ponctuelle des crises avec le recours abusif à des solutions provisoires, vite oubliées jusqu’à la crise suivante, sous-estimation du besoin en eau potable lié au déni démographique et migratoire, effets du changement climatique sur la raréfaction de la ressource en eau mobilisable trop longtemps ignorés, insuffisance chronique d’investissements sur la connaissance, la protection des ressources en eau et pour des infrastructures durables efficientes et pérennes et absence d’organisme public à même de financer et garantir la bonne utilisation de l’euro investi.

La crise actuelle n’était et n’est toujours pas une fatalité et les seules incantations n’y répondront pas! Pour la population mahoraise, l’accès à l’eau sans contrainte et dans les plus brefs délais est la priorité absolue au-delà de la gestion d’urgence de la pénurie provocant les restrictions. Même s’il déplore la gabegie environnementale qu’elles pourraient constituer, le SNE-FSU estime que des mesures d’exception existent et doivent être prises sans délai (transport d’eau, unités de traitement d’eau…). L’État et les autorités locales ont le devoir de décider et de s’en donner réellement les moyens. Mayotte doit sortir au plus vite d’une gestion de l’eau se résumant au traitement d’une succession de crises de plus en plus graves. Pour ce faire, l’État doit mettre en œuvre sans délai les mesures inscrites aux documents de planification (SDAGE Mayotte…) : connaissance des masses d’eau, fiabilisation des réseaux de distribution, projections à cinq, dix et trente ans des besoins en eau, choix des investissements les plus responsables et les plus résilients, programmation à court et moyen terme des investissements nécessaires. »

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...