100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Publicités

Un plateau sportif haut en couleurs pour Bouéni

À lire également

Mayotte accueille son conseil d’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement

Mercredi s'est tenue l'assemblée générale constitutive du conseil d'architecture, de l'urbanisme et de l'environnement de Mayotte. Celui-ci a pour objectif d'accompagner gratuitement les particuliers...

Sur la route de Mouboukini à Combani, « soit on mouille les chaussures, soit on ne traverse pas »

La réfection d'une voirie peut parfois créer de larges polémiques dans une commune. C'est le cas pour la route de Mouboukini à Combani où...

“Oui à la piste longue à Mayotte, mais pas au détriment de l’environnement”

Le temps presse et le débat est loin d’être clos. L'allongement de la piste de l'aéro-port ne fait pas l’unanimité tant sur le fond...

Fin des tours d’eau à Mayotte : la préfecture et le SMEAM poussent un ouf de soulagement

À partir de ce vendredi 15 janvier à 8h, les coupures d'eau hebdomadaires ne seront plus qu'un lointain souvenir. La pluviométrie favorable des trois...

Le nouveau plateau polyvalent de Bouéni a été inauguré ce weekend en présence du préfet et de nombreux élus. Un événement historique pour la commune comme pour le village, qui a rassemblé sa jeunesse autour de compétitions sportives jusqu’à la tombée du jour.

Réputé pour son calme, le petit village de Bouéni était en ébullition ce samedi. Au cœur de l’excitation : l’inauguration de son nouveau plateau polyvalent. Vaste, équipé et haut en couleurs, l’édifice a suscité la joie des habitants qui ont accouru assister à l’événement. Lequel a rassemblé un gotha d’hommes forts de l’île tels que le préfet Jean-François Colombet, le président de l’association des maires Madi Madi Souf, le sénateur Thani Mohamed Soilihi et le président du Conseil départemental Soibahadine Ibrahim Ramadani. Absent à l’événement, le recteur Gilles Halbout était représenté par son chef de cabinet Anli Bedja.

 

Une fierté pour la commune

 

Pour le maire de Bouéni Mouslim Abdourahaman, les deux années d’attente nécessaires à la concrétisation du projet sont récompensées. « Après avoir passé tant de temps à évoluer sur un terrain en sale état durant ma jeunesse, je peux dire que je suis plus qu’ému aujourd’hui« , assure celui que l’on surnomme localement « tchenga » (feinte de corps : NDLR) en raison de son passé de sportif. « Je ne peux malheureusement plus m’investir dans le sport comme avant, mais mes enfants prendront la relève« , promet-il. À voir la jeunesse de sa commune taper la balle sur le terrain flambant neuf, force est de constater que la concurrence s’annonce déjà rude.

1.300.000 € ont été déboursés, majoritairement par le Conseil départemental et le CNDS (Centre national pour le développement du sport), afin de rénover cette infrastructure. Objectif : créer un espace d’expression pour les athlètes locaux tout en permettant l’organisation d’événements d’envergure. Volley, handball, football, tennis, basket… La plupart des compétitions sont représentées. Un moyen de renforcer la « cohésion intercommunale« , au sein d’un territoire qui tient à conserver sa qualité de vie. « Ce qui se passe aujourd’hui s’inscrit dans une longue dynamique de paix. Nous étions encore préoccupés par des conflits intervillageois il y a six ans. Aujourd’hui chacun accepte de jouer chez l’autre« , se réjouit Mouslim Abdourahaman.

 

En route vers la deuxième phase

 

Si le sentiment de réussite est lisible sur le visage des élus, la route est encore longue pour revendiquer une victoire totale. Désormais, la population comme les pouvoirs publics sont tournées vers la phase 2 du projet : le couvrement du stade. Ce travail colossal permettra au terrain de concourir au sein des plus belles compétitions. Coût de l’opération : 1.500.000€. Un moyen de viser à terme l’organisation des Jeux des îles de l’océan Indien, en dépit des contraintes imposées par le contexte géopolitique.

En attendant sa concrétisation totale, le plateau polyvalent conserve sa capacité d’accueil pour le public et les joueurs. Son accès est réservé aux membres d’associations ou d’institutions conventionnées. Pour veiller à l’entretien et la sécurisation des équipements, un référent communal sera prochainement formé. D’ici là, le public est invité à découvrir sa qualité d’accueil et son potentiel le 19 juin au travers d’une finale de basket.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°970

Le journal des jeunes

À la Une

Le retour des gilets jaunes dans le quartier de la Convalescence à Mamoudzou

Ce sont des femmes et des hommes exténués par la montée de la délinquance qui se sont réunis ce dimanche matin à la Convalescence....

22 projets pour 3 lauréats lors du 1er start-up week-end à Mayotte

Du 14 au 16 octobre avait lieu la deuxième édition du concours d’innovation de l’agence de développement et d'innovation de Mayotte (ADIM) ainsi que...

Constructions scolaires dans le 1er degré : cinq experts pour enclencher la remontada

Ce vendredi 15 octobre, la préfecture, le rectorat, l'association des maires et l'agence française de développement ont paraphé une convention quadripartite portant sur l'accompagnement...

Hommage à Samuel Paty : à Mayotte, une violence d’un autre type

Pour honorer la mémoire du professeur d’Histoire-Géographie tué le 16 octobre 2020 après avoir montré des caricatures de Charlie Hebdo pendant un cours, les...

Le directeur général de LADOM en visite au RSMA pour la formation et l’emploi des jeunes de Mayotte

L’agence de l’Outre-mer pour la mobilité et le Service militaire adapté ont renouvelé un protocole d’accord le 14 septembre dernier. Pour l’occasion, le directeur...