asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

L’hôtel de ville de Sada, un chantier « tant attendu »

À lire également

“Oui à la piste longue à Mayotte, mais pas au détriment de l’environnement”

Le temps presse et le débat est loin d’être clos. L'allongement de la piste de l'aéro-port ne fait pas l’unanimité tant sur le fond...

Mayotte accueille son conseil d’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement

Mercredi s'est tenue l'assemblée générale constitutive du conseil d'architecture, de l'urbanisme et de l'environnement de Mayotte. Celui-ci a pour objectif d'accompagner gratuitement les particuliers...

À l’hôtel La Résidence à Kawéni, l’enfer quotidien des pieds dans l’eau et la boue

Gérante de l'hôtel La Résidence à Kawéni depuis 18 ans, Sophie Bond s'en prend à l'immobilisme ambiant et aux manquements des autorités. En raison...

Sur la route de Mouboukini à Combani, « soit on mouille les chaussures, soit on ne traverse pas »

La réfection d'une voirie peut parfois créer de larges polémiques dans une commune. C'est le cas pour la route de Mouboukini à Combani où...

Depuis quatre ans, la commune de Sada est dépourvue d’hôtel de ville, l’ancien bâtiment ayant été démoli en 2019 pour cause de vétusté. Ce vendredi matin, s’est tenue la cérémonie de pose de la première pierre du futur bâtiment. Pour le maire de la commune, Houssamoudine Abdallah, cet événement symbolique est « un accomplissement, qui traduit le résultat d’un travail de trois ans en synergie avec les différents partenaires et notre capacité de résilience ».

Le projet de construction de l’hôtel de ville est un chantier qui « tient la population en haleine depuis plus de quatre ans déjà », reconnaît Houssamoudine Abdallah, maire de Sada. Ce vendredi matin, une nouvelle étape a eu lieu, avec la pose de la première pierre. « Cette cérémonie est aussi un vrai marqueur de la présence de la République sur le territoire », témoigne Thierry Suquet, préfet de Mayotte. Les premiers coups de pelles de ce chantier « tant attendu » par la population ont eu lieu en mars dernier. Après le terrassement du bâtiment, place au gros-œuvre, où dix-huit mois seront nécessaires pour finaliser cette étape. « Aujourd’hui, nous sommes dans l’action ! », lance fièrement le premier magistrat de la commune.

A Sada, pour faire face à l’absence d’un hôtel de ville, les services de la mairie sont divisés sur six sites, dans différents quartiers de la commune, « ce qui pose d’énormes difficultés d’orientation pour les usagers », admet le maire. Cette division des services impacte fortement le quotidien des administrés et des partenaires, selon ce dernier.

Un projet à 10,3 millions d’euros

« Il a été impératif de travailler sur le financement du projet », admet le maire. En effet, pour mener à bien ce chantier, il a été nécessaire pour la commune de négocier sur l’actualisation et l’ajustement des prix avec les entreprises, pour faire face à l’augmentation du coût des matériaux. Le budget initial de ce projet était de 8,4 millions d’euros, il est désormais fixé à 10,3 millions – 9,6 millions d’euros pour les travaux et 700.000 euros pour les études. « Le montant total des subventions acquises à ce jour est de 2.450.000 euros », précise Houssamoudine Abdallah, qui assure que le dossier de financement devrait être finalisé rapidement. « Je me suis engagé à respecter les délais de paiement auprès des entreprises pour éviter l’arrêt du chantier, mais surtout de l’accélérer », réaffirme-t-il.

Du béton, de la brique et du bois

Le nouveau bâtiment sera construit sur un sous-sol et comptera trois niveaux. Il proposera 28 places de stationnement, une soixantaine de bureaux, une salle de mariage, mais aussi une salle du conseil. Au-devant de l’hôtel de ville, une place publique arborée verra le jour, ce qui offrira « un espace de respiration au cœur de la ville », précise Wendy Bochard, de l’agence Co-architectes, maître d’œuvre sur ce projet. Les matériaux utilisés pour la construction sont principalement le béton, la brique de terre compressée (BTC) et le bois. Avoisinant les 3.000 m², le nouvel hôtel de ville réunira la quasi-totalité des services et proposera une accessibilité optimale aux services municipaux. Cette mairie s’adaptera au mieux dans le tissu urbain dense et contrait de Sada.

« L’hôtel de ville est un édifice emblématique, qui identifie la ville et qui fait le trait d’union entre les citoyens et l’État », complète le maire. La livraison est prévue au début de l’année 2025.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...