test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

« La concertation marque le début de la définition d’un tracé unique »

À lire également

“Oui à la piste longue à Mayotte, mais pas au détriment de l’environnement”

Le temps presse et le débat est loin d’être clos. L'allongement de la piste de l'aéro-port ne fait pas l’unanimité tant sur le fond...

Mayotte accueille son conseil d’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement

Mercredi s'est tenue l'assemblée générale constitutive du conseil d'architecture, de l'urbanisme et de l'environnement de Mayotte. Celui-ci a pour objectif d'accompagner gratuitement les particuliers...

À l’hôtel La Résidence à Kawéni, l’enfer quotidien des pieds dans l’eau et la boue

Gérante de l'hôtel La Résidence à Kawéni depuis 18 ans, Sophie Bond s'en prend à l'immobilisme ambiant et aux manquements des autorités. En raison...

Sur la route de Mouboukini à Combani, « soit on mouille les chaussures, soit on ne traverse pas »

La réfection d'une voirie peut parfois créer de larges polémiques dans une commune. C'est le cas pour la route de Mouboukini à Combani où...

Une conférence de presse s’est déroulée, ce mercredi matin, pour acter le lancement officiel de la concertation publique sur la voie de contournement de Mamoudzou par les hauts. Vieux « serpent de mer », le projet désormais baptisé boulevard urbain (BUM) suit son cours normal. Jean-Michel Lehay, le chargé de mission, explique pourquoi la concertation publique est importante pour déterminer le tracé final dont les travaux doivent commencer en 2025.

Il est possible donner son avis et suivre le projet sur www.mayotte-bum.fr

Flash Info : Le boulevard urbain est attendu impatiemment par tous depuis quarante ans. Direz-vous au terme de cette conférence de presse que les choses sont vraiment sur les rails à présent ?

Jean-Michel Lehay :  La conférence de presse de ce jour marque une avancée supplémentaire sur le chemin de la réalisation de cette infrastructure essentielle pour Mayotte et les Mahorais. Ce projet important de la mandature est donc en bonne voie. Depuis plus de deux ans, la reprise des études a permis un certain nombre de progrès. En effet, une faisabilité technique a été conduite, des études diverses sont en cours (géotechniques, socio-économiques, environnementales, archéologiques, foncières, …) et la concertation avec le public matérialise la fin des études générales pour permettre d’aboutir à la définition d’un tracé unique du boulevard urbain de Mamoudzou (BUM) en octobre prochain.

La définition de ce tracé va fournir la possibilité de lancer la suite des opérations pour engager les réalisations de ces travaux avant le 1er décembre 2025. Le projet a été mis sur les rails de production depuis plusieurs années et y est resté jusqu’à maintenant sans quitter l’objectif majeur qu’est sa réalisation.

F.I. : Au regard des difficultés actuelles de circulation dans Mamoudzou, on n’ose croire à la capacité du Département à respecter les délais impartis. Quel est votre opinion sur ce point précis ?

J.-M.L. : Dès le lancement des études de réalisation du BUM, en juin 2019, par le Département de Mayotte, la date du 1er décembre 2025 a été affichée pour le début des travaux. Cette date, issue de la réalisation d’un planning rétroactif respectant l’ensemble des procédures réglementaires, l’ensemble des délais incompressibles et des possibilités d’engagement des différents partenaires n’a pas été modifiée, et ce, grâce à l’implication des équipes technique du conseil départemental et au soutien des élus. Toutes les sollicitations auprès des autorités nationales ou européennes ont été accueillies avec cette même question. La seule réponse que nous pouvons faire est que jusqu’à maintenant, toutes les étapes d’un tel projet ont été respectées dans les délais impartis. Notre objectif est de poursuivre le calendrier établi pour parvenir à la réalisation de ce projet majeur.

F.I : Que retenez-vous de l’instant solennel officialisant l’ouverture de cette concertation publique, ce mercredi matin ?

J.-M.L. : Depuis quelques semaines, l’organisation de la concertation publique permet d’informer les Mahorais sur l’avancement de ce projet. L’information est diffusée dans la presse écrite, la radio, l’affichage et la télévision. Cela va continuer jusqu’au 22 juillet afin que chacun puisse, en français, comme en shimaoré, s’exprimer sur le projet. Et ce, que ce soit via les réunions publiques ou le site internet dédié au projet. Cette conférence de presse marque le point de départ de cette nouvelle phase d’établissement du projet intégrant la population dans son ensemble. Elle marque le début de la définition d’un tracé unique pour le BUM. En effet, après concertation de la population et prise en compte des préconisations de la Commission nationale de débat public (CNDP), le conseil départemental de Mayotte sera en capacité de définir physiquement ce que sera et où se situera le BUM.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Théophane « Guito » Narayanin ne sera pas candidat aux élections législatives

Battu par Estelle Youssouffa en 2022, au second tour des élections législatives, Théophane « Guito » Narayanin a indiqué par un communiqué, ce vendredi,...

Le Rassemblement national sera défendu par Anchya Bamana

Anchya Bamana est investie officiellement candidate Rassemblement national pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet dans la deuxième circonscription de Mayotte....

Élection au Medef : L’assemblée générale de ce vendredi ajournée par la justice

Saisi par Nizar Assani Hanaffi via un référé, le tribunal judiciaire de Mamoudzou annule ce jeudi les décisions prises par le conseil d’administration du...

Sania Toumani, la petite fée du Magic de Passamaïnty

A 22 ans, la jeune sportive Sania Toumani est immanquablement l’une des meilleures joueuses de basket-ball de Mayotte. Son club, le Magic basket de...

Le double projet de loi Mayotte au point mort

Propositions, discussions, tractations, et au final abandon ?  Le double projet de loi Mayotte est de nouveau mis au placard par les ministres du gouvernement...