100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Vatel

Bandrélé va refaire son réseau d’eaux pluviales

À lire également

Mayotte accueille son conseil d’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement

Mercredi s'est tenue l'assemblée générale constitutive du conseil d'architecture, de l'urbanisme et de l'environnement de Mayotte. Celui-ci a pour objectif d'accompagner gratuitement les particuliers...

“Oui à la piste longue à Mayotte, mais pas au détriment de l’environnement”

Le temps presse et le débat est loin d’être clos. L'allongement de la piste de l'aéro-port ne fait pas l’unanimité tant sur le fond...

À l’hôtel La Résidence à Kawéni, l’enfer quotidien des pieds dans l’eau et la boue

Gérante de l'hôtel La Résidence à Kawéni depuis 18 ans, Sophie Bond s'en prend à l'immobilisme ambiant et aux manquements des autorités. En raison...

Sur la route de Mouboukini à Combani, « soit on mouille les chaussures, soit on ne traverse pas »

La réfection d'une voirie peut parfois créer de larges polémiques dans une commune. C'est le cas pour la route de Mouboukini à Combani où...

La commune au sud de Mayotte va bientôt lancer une série de travaux prioritaires pour remettre en état et moderniser son réseau d’eaux pluviales. Une signature de convention avec le conseil départemental de l’île, jeudi 20 janvier, permet d’ailleurs le déblocage des 2.4 millions d’euros nécessaires à la première tranche.

Les pluies de ces derniers jours mettent en évidence l’ampleur de la tâche pour la commune de Bandrélé. Entre les déchets qui s’accumulent et la boue qui bouche les canalisations, les eaux pluviales sont devenues un vrai problème. Il y a quelques années, la ville a demandé à un cabinet d’études de réaliser un schéma directeur à l’échelle des six villages qui la composent. « Il détermine ce qui va et ce qui ne va pas », explique Jean-Baptiste Bascou, le directeur des services techniques de Bandrélé. Réalisé en 2018 et en 2019, il permet également de dresser un ordre prioritaire des interventions à mener. Et c’est donc au plus urgent que la commune va pouvoir s’atteler dans les mois à venir.

bandrele-va-refaire-reseau-eaux-pluviales
Jean-Baptiste Bascou, directeur des services techniques de Bandrélé.

Car avec la signature d’une convention avec le Département de Mayotte, jeudi 20 janvier, les choses vont s’accélérer dans les semaines à venir. En effet, le chantier pourrait commencer « début mars ». Trois secteurs, dépendant chacun d’une entreprise, sont concernés : Hamouro et Nyambadao, Bandrélé et Bambo est, M’Tsamoudou et Dapani. Le directeur des services techniques prévient que « les travaux auront lieu en même temps et un peu partout ». Au programme : le curage du réseau et le remplacement des vieilles grilles par des caillebotis en inox. « On retravaille aussi les exutoires », détaille Jean-Baptiste Bascou. « Il y aura également des installations avec des filets pour capter les déchets. »

Une opération à 2,4 millions d’euros

Cette première étape pourrait durer douze mois et coûtera la somme de 2.4 millions d’euros. Mais cela ne veut pas dire que le réseau sera totalement refait, il s’agira pour l’instant de traiter ce qui est prioritaire. Lors de la signature de la convention, jeudi, le maire de Bandrélé Ali Moussa Moussa Ben a rappelé « la nécessité de ces travaux pour la sécurité des administrés et des habitations ». D’autres seront sans doute à engager les années suivantes. Les services de la commune de Bandrélé comptent d’ailleurs lancer très rapidement la recherche de financement pour poursuivre l’opération.

bandrele-va-refaire-reseau-eaux-pluviales
Élus de Bandrélé et du conseil départemental ont procédé à la signature d’une convention, jeudi dernier, à Mamoudzou.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1000

Le journal des jeunes

À la Une

La collaboration entre les différents acteurs de l’éducation prônée aux Assises de la parentalité

Les Assises de la parentalité se sont déroulées du 23 au 25 mai dernier au centre universitaire de formation et de recherche de Dembéni....

Ylang-ylang, une identité mahoraise

En plein cœur de la commune de Tsingoni, Anwar Soumaila Moeva, ouvre chaque semaine les portes de son exploitation au grand public. Jardin mahorais...

Les financements de l’État en Outre-mer : Mayotte, le petit dernier de la classe

La Cour des comptes a publié ce mardi 24 mai un rapport intitulé « Les financements de l’État en Outre-mer ». Dans le document de 109...

Djamaldine Ali : “Entraîner Combani, c’est un beau défi”

Parmi les principaux mouvements de l’intersaison, le coach du champion en titre M’Zouazia a rejoint les Diables noirs de Combani, une équipe qui s’est...

Toutes les informations à connaître sur vos candidats aux élections législatives

Le ministère de l’Intérieur a publié ce mardi 24 mai la liste des candidats officiels enregistrés en préfecture pour le 1er tour des élections...
/* CODE DE SUIVI LINKEDIN----------------------------------------*/