100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Vatel

Permaculture : Les « Banana Circles » et les « oyas », les nouvelles expérimentations du lycée agricole de Coconi

À lire également

L’éclosion parfumée du pôle d’excellence rural de Coconi

À Mayotte, encore plus qu'ailleurs, il faut savoir prendre son mal en patience pour voir émerger un projet. Celui du pôle d'excellence rural à...

Jeunes agriculteurs de Mayotte, un syndicat à la rescousse de la profession

Le syndicat Jeunes agriculteurs existe en France depuis plus de 60 ans. Sa mission, à Mayotte comme ailleurs, est de renouveler les générations puisque...

Avec 1.500 tonnes par an, l’abattoir de Kahani donne des ailes à Mon Pouleti

Lancée à l’initiative d’éleveurs et d’industriels en 2017, la SAS Abattoir de volailles de Mayotte (AVM) vient de sortir de terre son outil. Forte...

Avec l’agriculture syntropique, le savoir pousse et les mentalités changent à Coconi

Dans le cadre de la formation Concevoir son projet et son système agricole avec la permaculture et l’agroforesterie successionnelle, les intervenants Steven Werner et...

Dans le cadre d’un projet de coopération régionale, les classes de CAP agricole du lycée de Coconi travaillent cette année sur un projet pilote de permaculture. Au programme, “Banana Circles” mais aussi fabrication et mise place d’”oyas”.

Un “Banana Circle”… Saperlipopette, mais que signifie donc cette expression à dormir debout ? “Le concept fait partie de la permaculture. Nous créons un fossé, en forme de cercle dans lequel seront déposés des déchets verts. Autour de celui-ci, nous plantons différentes espèces vivrières, puis à l’extérieur, des bananiers. Rempli de matières organiques, le fossé au milieu enrichit la terre et garde aussi l’humidité. L’objectif est de regrouper un maximum de plantes dans un espace réduit, en utilisant le moins de ressources possibles”, détaille tel un expert Abdallah Saïd-Massoundi, enseignant en classes de CAP agricole au lycée de Coconi, où ont été créés plusieurs de ces “Banana Circles” . Cette expérimentation s’inscrit dans le projet de coopération entre différents établissements des Comores et de Madagascar qui échangent quotidiennement sur les techniques permacoles adaptées au climat de l’océan Indien.

 

Un oya qu’est-ce que c’est ?

 

Toujours dans le cadre de leur projet de permaculture, les étudiants de l’établissement scolaire se sont aussi inspirés d’une technique venue tout droit de Madagascar : un contenant en terre cuite, au doux nom d’oya. Pour cela, il faut l’enterrer aux pieds des plantations et le remplir d’eau afin qu’il diffuse son contenu dans la terre durant plusieurs jours. “Notre projet consiste à créer des techniques écologiques dans le but de gaspiller moins d’eau. Les oyas permettent d’arroser les plantes tous les deux ou trois jours et évitent que l’eau ne ruisselle. Grâce à ce système, les racines captent seulement ce dont elles ont besoin. Nous espérons aussi qu’avec la captation en profondeur de l’eau par les plantes, les mauvaises herbes présentes en surface se développent plus difficilement”, récite d’une main de maître l’un des élèves en première année de CAP agricole. Au cours de leur formation, les élèves ont pu s’initier à la poterie et réaliser des oyas de différentes tailles et formes. L’objectif ? Expérimenter des techniques et des contenances différentes afin de déterminer lesquelles sont les plus adaptées aux besoins agricoles.

 

L’expérimentation croisée” clé de la permaculture

 

À travers cette coopération, quelles sont les attentes de ce travail en commun ? Réponse avec Cécile Morelli, chargée de mission au sein du lycée de Coconi. “Avec nos partenaires, nous proposons de nouvelles expériences que nous essayons de mettre en œuvre avec nos élèves et l’ensemble de nos équipes sur nos exploitations et dans nos établissements. Ensuite, nous croisons nos résultats de façon à apprendre les uns des autres.

Aujourd’hui, le lycée de Coconi espère pouvoir réaliser un voyage d’échange à Madagascar afin que les élèves de CAP agricole puissent découvrir de nouvelles techniques sur le terrain avec leurs homologues malgaches.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1000

Le journal des jeunes

À la Une

Toutes les informations à connaître sur vos candidats aux élections législatives

Le ministère de l’Intérieur a publié ce mardi 24 mai la liste des candidats officiels enregistrés en préfecture pour le 1er tour des élections...

La Cimade annule sa procédure judiciaire entamée contre le Collectif des Citoyens

Le procès à l’encontre de trois membres du Collectif des Citoyens poursuivi par la Cimade, qui devait avoir lieu ce mardi 24 mai, a...

Une boutique pédagogique pour former les futurs professionnels de la vente à Sada

Premier dispositif de cette envergure à Mayotte, la boutique pédagogique du lycée de Sada a ouvert ses portes salle B210, ce mardi 24 mai...

Débat télévisé : une question de légitimité …

Dans le cadre des élections législatives 2022, la télévision publique organise ses traditionnels débats permettant aux différents candidats en lice de défendre leurs programmes...

Diabète : « Si une personne est petite et en surpoids, il y a déjà un facteur de risques. »

Ce mardi 24 mai se déroulait une matinée de sensibilisation sur la thématique du diabète. Organisée par le centre communal d’action sociale de la...
/* CODE DE SUIVI LINKEDIN----------------------------------------*/