asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Mouhoutar Salim, écrivain et conférencier

À lire également

Miss Mayotte : “Je voudrais que les gens retiennent un côté positif de Mayotte”

Dernière ligne droite pour Eva Labourdere. Du haut de ses 20ans, la Mahoraise représentera son île demain soir, lors de l’élection de Miss France2020, retransmise en direct depuis le Dôme de Marseille. Une belle occasion de mettre le territoire sous le feu des projecteurs et peutêtre, de faire mieux qu’Esthel Née, 3ème dauphine de Miss France 2009, la meilleure place jamais gagnée par une femme de l’île à ce concours.

Safia Remery : Une femme mystérieuse devant la caméra

Son visage est connu du grand public. Safia Radjabou Remery a tourné dans des publicités mahoraises, mais on parle surtout d’elle pour ses rôles...

Isma Kidza, un photographe sous tous les plans

Des ses propres mots, Isma Kidza est un “fou de la photo”. Autodidacte qui s’affranchit des règles de la photographie, ce quadragénaire capte chaque...

Salama Youssouf, un parcours exemplaire pour la première notaire mahoraise

Son nom vous est peut-être inconnu mais Salama Youssouf est entrée dans l’histoire de Mayotte depuis peu. Elle est désormais la première notaire mahoraise...

Retrouvez l’intégralité du classement des trente personnalités les plus influentes de Mayotte dans le Mayotte Hebdo n°1026, à paraître ce vendredi 13 janvier. Aujourd’hui, à la vingt-huitième place, Mouhoutar Salim, écrivain et conférencier.

Mouhoutar Salim est le directeur général adjoint de l’Agence régionale de santé (ARS) de Mayotte. L’essentiel de sa fonction se caractérise par la prévention. Il monte régulièrement au créneau pour prévenir la population des différentes maladies qu’elle encourt si les modes de vie ne changent pas.

Il est très engagé dans le monde de la santé, mais celui qu’on appelle affectueusement « Booba » à Mayotte, est avant tout un écrivain et conférencier, également observateur de la société. Il sort son premier livre en 2011, intitulé « Mayotte, une appartenance double ». Son deuxième ouvrage « Au-delà de la vie chère » est publié deux ans plus tard en 2013. Dedans, il parle de la transition de la société traditionnelle mahoraise à celle importée de l’occidentalisation. Il s’agit d’un des sujets de prédilection de Mouhoutar Salim. Il n’a de cesse de rappeler que tout n’est pas bon à jeter dans les coutumes mahoraises et qu’il faudrait au contraire parfois y revenir pour que la société actuelle se porte mieux. De ce fait, dans sa fonction de directeur général adjoint de l’ARS de Mayotte, il concilie la tradition, la médecine traditionnelle aux méthodes plus conventionnelles.

Très engagé dans la lutte contre l’insécurité, il est le président de l’Observatoire des violences créé à la fin de l’année 2020 entre l’ARS, le rectorat et le parquet de Mamoudzou, pour comprendre l’origine des violences et y remédier. L’écrivain traite tous les sujets, qu’il s’agisse de délinquance, de jeunesse, de personnes âgées, d’économie, d’environnement, de justice… Il porte un regard, parfois critique et à juste titre, sur le fonctionnement de notre société actuelle.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...

« Vous êtes la fierté de votre village, de votre quartier, de votre ville »

Près de 30 bacheliers de Mamoudzou ont été distingués par la mairie vendredi 12 juillet. Une cérémonie était organisée pour les titulaires des mentions...