L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Caribus : Des navettes gratuites comme solution aux embouteillages

À lire également

Mayotte : « Clouée au sol depuis le 19 mars », Ewa Air tente de passer la crise

La compagnie mahoraise détenue à 51% par Air Austral et qui compte aussi la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte parmi ses actionnaires, espère voir bientôt le bout du tunnel. Pour maintenir la flotte pendant le confinement, Ayub Ingar, son directeur général délégué, a tenté d’organiser quelques vols. Ce mardi, c’est ainsi un avion-cargo qu’il devait réceptionner à l’aéroport de Pamandzi. Il revient pour le Flash Infos sur cette opération, et sur l’activité d’Ewa Air depuis le début du confinement.

Pourquoi 180 passagers ont vu leur vol Mayotte-Réunion annulé ce vendredi ?

La reprise des vols commerciaux par Air Austral est encore timide. Et ce vendredi 3 juillet, 180 passagers ont vu leur réservation annulée à la dernière minute à cause d’une restriction de la capacité de voyageurs à l’arrivée, à l’aéroport de Saint Denis.

Circulation alternée : A partir du 19 juin, ce sera moitié-moitié dans Mamoudzou

L’arrêté de circulation alternée pendant un mois a été rendu public, ce jeudi 1er juin. Dès le 19 juin, les véhicules venant de l’extérieur...

Mayotte : les bus scolaires sont parés pour la reprise mais roulent à vide

Tous les bus scolaires sont à nouveau de service, mais les élèves se font rares. La société qui est en charge, Carla Mayotte Transport Baltus, fait respecter les mesures barrières avec les moyens du bord. Cependant, la gérante s’inquiète particulièrement pour la prochaine rentrée qui arrive à grands pas alors que rien n’est prêt.

La première tranche des travaux du Caribus dans le sud de Mamoudzou avance, avec depuis ce mardi 29 novembre, la mise en place d’une déviation et d’une circulation alternée. Comme les usagers de la route ont pu s’en rendre compte, ce système a engendré des embouteillages, déjà quotidiennement présents sur cet axe. La Cadéma (communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou) envisage de mettre des bus dès la semaine prochaine pour réduire le trafic de voitures.

Et si Caribus était mis en place un an à l’avance ? A la vue des désagréments subis par les automobilistes empruntant la route nationale 2 et de la durée prévisionnelle de deux mois de chantier, Rachadi Saindou, le président de la Cadéma (communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou), a lancé des études afin de proposer une solution temporaire. « Nous espérons proposer, dès la semaine prochaine, la mise en place de bus-navettes à partir de Hajangua, pour les personnes arrivant du sud de l’île, et depuis Tsararano, pour les personnes venant de l’ouest », explique-t-il.

Rachadi Saindou, président de la Cadéma (communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou) reconnaît que « la collectivité n’avait pas prévu que le problème de circulation allait être si important ».

Concrètement, c’est une dizaine de navettes gratuites qui sera déployée, avec un premier départ aux alentours de 5 heures d’Hajangua et de Tsararano. Quant au retour, les bus partiront vers 15h30 de Mamoudzou (parking des taxis Sud). « Nous n’avions pas prévu que le problème de circulation allait être si important et causer autant de désagréments », concède le président de la collectivité.

« Le pic du dérangement est derrière nous »  

Pour rappel, ce chantier, concerne la pose de canalisations du réseau d’eau potable, ainsi que les travaux de traversées de chaussée sur deux giratoires. « La réalisation de ces travaux provoque une déviation via les futures voies de bus. La circulation de la route nationale se retrouve donc, sur pôle d’échange multimodal, qui n’est pas configuré pour recevoir autant de véhicules. La signalisation verticale a été renforcée et la signalisation horizontale va l’être également. Une chicane a également été résorbée pour permettre un meilleur passage », indique Jean-Français Bergéal, directeur de projet de Narendré, groupement de maitrise d’ouvrage du projet Caribus.

La Cadéma promet que « la circulation devrait redevenir à la normale ».

Il ajoute également qu’« au-delà du carrefour en lui-même, les automobilistes sont ralentis par cette signalisation. Il faut que chacun s’approprie cette déviation ». La durée des feux provisoires va être également modifiée avec l’allongement du feu de circulation installé à la sortie de Passamaïnty. « Avec ces modifications, la circulation devrait redevenir à la normale. Le pic du dérangement est derrière nous, maintenant, ça ne peut que s’améliorer », estime Jean-François Bergéal.

En attendant, la Cadéma mise beaucoup sur ces navettes, qui seront vues comme un test, afin de réduire la pression automobile et de fluidifier la circulation intense des heures de pointe. « Nous proposons une solution et c’est à chacun de participer. C’est l’affaire de tous ! », rappelle Rachadi Saindou.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1085

Le journal des jeunes

À la Une

Wuambushu 2 : « un quartier entier de Mamoudzou nettoyé de « ses bangas » »

Après une semaine d’opération « Mayotte place nette », le nouveau nom de Wuambushu 2, Marie Guévenoux a défendu un premier bilan sur la chaîne Sud...

Pêche illégale : Près d’une tonne de poissons saisis au port de M’tsapéré ce lundi

Dans sa lutte contre l’immigration et le travail informel, l’État a décidé d’étendre l’opération Wuambushu 2, ou « Place nette » pour sa dénomination officielle, au...

Fatma : L’événement dédié à l’art mahorais marque un vrai retour

Ce seizième anniversaire du Festival des arts traditionnels de Mayotte (Fatma) est célébré en grande pompe. En relation directe avec la commémoration de l'abolition...

Jugé en récidive, un voleur de téléphone échappe à la prison

Un jeune homme de 19 ans, jugé au tribunal judiciaire de Mamoudzou, ce lundi après-midi, pour des faits de vol commis à Tsararano (Dembéni)...

Comores : Un collectif dénonce les longs délais de délivrance des certificats de mariage

A cause de ces lenteurs, certaines familles franco-comoriennes attendent depuis 2021 la transcription de leurs certificats de mariage. La procédure, qui ne devrait pas...