Publicités

Sportif de l’année 2017 | Et les lauréats sont…

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

Saison terminée pour les sportifs mahorais

Les fédérations nationales tranchent les unes après les autres : les compétitions amateurs 2019/2020, jusque-là suspendues pour cause de Coronavirus sont définitivement interrompues. La saison est donc terminée pour le basket-ball, le handball, le rugby et le volley-ball mahorais. La Fédération française de football temporise encore…

 

Le handisport mahorais bientôt au programme des Jeux des Îles ?

Si aucun comité départemental de handisport n’existe à Mayotte, le Cros espère bien pouvoir développer la pratique d’ici 2023, date des prochains Jeux des Îles de l’océan Indien. Une première réunion de travail a eu lieu en ce sens mercredi, avec les associations et les institutions. Un seul mot d’ordre : l’inclusion.

Deux mois après le lancement de l’événement, la Somapresse a clôturé les trophées Mayotte Hebdo du sportif de l’année 2017 ce samedi, en organisant la cérémonie de remise des trophées : le footballeur du FC M’tsapéré Faïze Ali Charif et la handballeuse du Combani HC Hamidati Ahamadi Abdillah sont les grands vainqueurs.

Samedi soir au cinéma Alpa Joe, les sportifs mahorais étaient réunis pour la neuvième cérémonie de remise des trophées Mayotte Hebdo du sportif de l’année, organisée par la Société mahoraise de presse (Somapresse). Celle-ci a eu la mauvaise surprise de voir la pluie s’abattre sur Mamoudzou peu avant le lancement de l’événement et de constater par conséquent de nombreux désistements de la part d’invités. Si le cinéma n’était finalement pas rempli comme l’organisation le prévoyait, la cérémonie, elle, a tenu toutes ses promesses !

Diffusée en direct à la télévision et en live Facebook sur Mayotte La 1ère, l’émission présentée par Youmna et Aurélien Février, a vu la consécration de neuf lauréats parmi les quarante cinq nominés cette année. Faïze Ali Charif a été sacré Sportif de l’année 2017. Le meneur de jeu du Football Club de M’tsapéré a remporté avec son équipe le championnat de Mayotte et la coupe de Mayotte. Chez les filles, c’est Hamidati Ahamadi Abdillah qui a été couronnée. En 2017, la Combanienne a remporté un nouveau titre de champion de Mayotte : le septième de suite ! Dans les autres catégories individuelles, le président de la Ligue mahoraise de football, Mohamed Boinariziki, a été élu dirigeant de l’année. Le fondateur de l’Ecole de Football Daka, Kolo Ndaka, a été désigné meilleur entraineur 2017. Les trophées des Mahopolitains de l’année ont été décernés à Fayzat Djoumoi, championne d’Europe de basket-ball avec l’équipe de France U16 féminine, et Kadri Moendadzé, de L’Orléans Loiret Basket.

 

Bahedja Souhaïli, prix spécial du jury, Docteur Léo, prix « surprise »

Pour le M’tsapérois, il s’agit du quatrième trophée du Sportif de l’année après ceux de 2010, 2012 et 2013. Mirhane Abdallah, arbitre de football succède à l’arbitre de basket-ball Fouad Soibri en tant que meilleur arbitre mahorais. Enfin, Bahedja Souhaïli a reçu le prix spécial du jury. De ce qui est des trophées collectifs, l’AS Jumelles de M’zouasia pour son doublé championnat- coupe de Mayotte féminine, et le BC M’tsapéré pour sa série de trophées obtenus l’an dernier ont été sacrés. Pour l’organisation, les trophées Mayotte Hebdo sont l’occasion de mettre en lumière des disciplines sportives moins connues, mais également les artistes locaux. D’où les animations intercalées entre les remises de trophées, qui ont vu les prestations réussies du comité de taekwondo, de la ligue de kick boxing, du groupe TV Mafoumbouni, des danseurs de hip hop de la New Team Wanted, ou encore des chanteurs Komo, Shanna et Docteur Léo. Ce dernier, paraplégique s’est vu remettre un prix surprise : un trophée similaire à ceux des lauréats du Sportif de l’année, pour son tour de Mayotte en fauteuil roulant et son ascension du mont Choungui. Le résumé de la cérémonie, les réactions, les résultats des votes détaillés et plus de photos sont à retrouver dans le prochain Mayotte Hebdo (MH 830 du vendredi 4 mars 2018).

 

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°963

Le journal des jeunes

À la Une

Un avenir incertain pour les taxis de Mayotte

La chambre des métiers et de l’artisanat a tenu un séminaire porté sur l’avenir des taxis à Mayotte ce mercredi. L’occasion de parler des...

À Mayotte, le retour des soirées signe celui du sexisme ordinaire

On dit souvent de Mayotte qu’elle est une société matriarcale. Pourtant, tout comme en métropole, si ce n’est plus, le sexisme est ici aussi...

Balades artistiques et patrimoniales à Mamoudzou

Le projet “Nouveau regard sur ma ville 2021” mis en œuvre par la communauté d'agglomération de Dembéni-Mamoudzou (Cadema) a pour objectif de faire découvrir...

Ces mahorais qui quittent l’île aux parfums pour se construire une carrière

Asma* vit à Paris. Originaire de Mamoudzou, la Mahoraise de 28 ans affirme aujourd’hui ne pas regretter un instant avoir quitté le 101ème département...

Au conseil départemental, “l’opposition constructive” ne lâchera rien

Toujours privés d’hémicycle, les nouveaux élus du conseil départemental étaient réunis ce lundi 19 juillet dans l’Hôtel de ville de Mamoudzou pour une assemblée...