L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

9000 mercis !

La Réunion et Mayotte se défient sur le terrain du rugby

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

UNSS Mayotte : les néo-collégiens à la découverte du sport scolaire

Une vingtaine d’établissements scolaires ont organisé la Journée nationale du sport scolaire 2020/2021, ce mercredi. Devant la crise sanitaire et les adaptations qu’elle implique, les participants ont été bien moins nombreux que les éditions précédentes. Malgré cela, l’événement n’a rien perdu de son enthousiasme.

Une première très attendue pour les badistes mahorais

Le badminton mahorais sera représenté pour la première fois aux Jeux des îles de l’océan Indien en août prochain à Madagascar ! Nous nous sommes...

Les meilleures équipes des deux îles se retrouveront sur le terrain de Cavani, ce samedi, à 17h. Le Desperados rugby club et l’équipe du Tampon (La Réunion) offriront un match de gala pour promouvoir le rugby, en prémices des Jeux des Îles où les deux territoires ultramarins se retrouveront en 2023.

Avant le match, Éric Landmann est confiant quant aux chances des joueurs mahorais de l’emporter. Le président du comité de rugby de Mayotte supervise l’organisation de la rencontre entre le club du Tampon et le Desperados rugby club basé à Mamoudzou. Un duel attendu, ce samedi, au stade de Cavani, à 17h. Sur le papier, cela s’annonce équilibré. Les deux équipes sont les championnes respectives de leur championnat de rugby à dix. ”On s’est appelé et on a décidé d’organiser ça”, explique l’ancien dirigeant du Rugby club Mamoudzou, avant de préciser que le comité mahorais participe financièrement à la venue de la vingtaine de joueurs réunionnais.

Il voit dans cette rencontre une opportunité aussi de promouvoir un sport qui rassemble “entre 600 et 700 licenciés” répartis sur treize clubs. “Au vu du nombre de jeunes sur l’île, c’est une hérésie de ne pas en avoir dix fois plus”, concède le président. Il y voit plusieurs raisons à cela, dont l’obligation d’avoir une licence pour jouer. Pareil, pour pratiquer un sport physique comme le rugby, des tests médicaux sont demandés par la fédération française de rugby. “À cause du manque de médecins, c’est compliqué de dire à un gamin d’aller réaliser ces tests s’il veut jouer”, rappelle Éric Landmann. Afin d’y remédier, un camion de santé a été acheté en 2021 par le comité. Il sillonne l’île avec un médecin pour se rendre directement auprès des clubs. Un gros plus pour les écoles de rugby disséminées sur l’île qui accueille des jeunes entre 4 et 14 ans.

Titiller les Réunionnais” en 2023

reunion-mayotte-defient-rugby
Eric Landmann est président du comité de rugby de Mayotte.

Pour le match de samedi, le format est légèrement modifié par rapport à d’habitude. Les deux équipes joueront quatre mi-temps d’un quart d’heure chacune. Concernant le nombre de joueurs, il est dans les standards des départements ultramarins. “Le rugby à quinze est très gourmand en effectif. Il faudrait 35 joueurs dans chaque équipe. La fédération française de rugby nous encourage depuis une dizaine d’années à jouer plutôt à sept”, révèle le président du comité. Moins collectif, mais davantage tourné vers les qualités individuelles, le rugby à sept a d’ailleurs été retenu pour intégrer les Jeux des îles à Madagascar en 2023.

Une compétition où Mayotte et La Réunion pourraient se retrouver. “On va essayer de les titiller”, prévient Éric Landmann, qui place Madagascar et ses joueurs évoluant en métropole en grand favori de la compétition.

Match Desperados-Le Tampon, ce samedi, à 17h, au stade de Cavani à Mamoudzou. De 14h à 16h, des matchs entre U19 serviront de lever de rideau à cette fête du rugby.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1077

Le journal des jeunes

À la Une

Barrages : « Tout ce travail risque de se retourner contre nous »

Ce jeudi, plusieurs représentants des Forces vives, dont Safina Soula, ont tenu une conférence de presse à Mamoudzou pour demander à leurs confrères de...

Barrages : Des élus restés sur leur faim de leur déplacement à Paris

Le déplacement en début de semaine d’une poignée d’élus mahorais n’a pas permis d’en savoir davantage sur les engagements pris récemment par le gouvernement...

Un couvre-feu à Tsingoni après les incendies criminels

Les derniers affrontements entre des bandes de Miréréni et de Combani ont entraîné de lourds dégâts matériels dans le quartier Mogoni. La municipalité de...

Crise de l’eau : Un nouveau décret pour les aides « dans les tuyaux »

L’aide exceptionnelle de l’État à destination des entreprises les plus affectées par la crise de l’eau est prolongée jusqu’au 29 février. Elle pourrait inclure...

« Elle n’a jamais accepté que son seul fils épouse une Mahoraise »

Le matin du 3 juin 2016, à Labattoir, une dame de 60 ans a porté trois coups de machette à la tête d’une septuagénaire....