100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Chaussez vos baskets, le premier trail de Mamoudzou vous attend

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

Saison terminée pour les sportifs mahorais

Les fédérations nationales tranchent les unes après les autres : les compétitions amateurs 2019/2020, jusque-là suspendues pour cause de Coronavirus sont définitivement interrompues. La saison est donc terminée pour le basket-ball, le handball, le rugby et le volley-ball mahorais. La Fédération française de football temporise encore…

 

Le handisport mahorais bientôt au programme des Jeux des Îles ?

Si aucun comité départemental de handisport n’existe à Mayotte, le Cros espère bien pouvoir développer la pratique d’ici 2023, date des prochains Jeux des Îles de l’océan Indien. Une première réunion de travail a eu lieu en ce sens mercredi, avec les associations et les institutions. Un seul mot d’ordre : l’inclusion.

Le club d’athlétisme de Mamoudzou organise sa première édition de trail le dimanche 4 juillet. Une course nature qui se fera dans les forêts du grand Mamoudzou. 12 kilomètres de parcours attendent les plus sportifs. En parallèle, une marche de 6 kilomètres sera également organisée pour que le sport soit accessible à tous.

Parés ! Le 4 juillet aura lieu le premier trail à l’initiative du club d’athlétisme de Mamoudzou. Le départ se fera à la MJC de Kawéni à 7h30, et le parcours de cette course nature a été tracé dans la forêt. Ce ne sont pas moins de 12 kilomètres qui attendent les coureurs. « Ils vont souffrir parce qu’il y a beaucoup de montées, c’est vraiment très dur comme trail ! », prévient d’emblée Michel Latour, le président du club. Une course qui s’annonce difficile mais qui ne fait visiblement pas peur aux 185 personnes déjà inscrites. Mais pour participer à la course, il faut être préparé et avoir une certaine endurance. Alors un parcours moins endurant est également organisé pour un public plus large, sous la forme d’une marche de 6 kilomètres. « Au début, pendant les quatre premiers kilomètres, les deux parcours sont communs, ensuite il y a une bifurcation, les marcheurs redescendent sur Kawéni et les coureurs continuent », détaille Michel Latour.

premier-trail-mamoudzou

Pour l’heure, 85 personnes se joignent à la marche, soit un total de 270 participants à l’heure actuelle. Une organisation sans faille est donc de rigueur pour assurer la sécurité de tous. « Nous aurons 70 bénévoles qui seront sur place pour aider. Les polices nationale et municipale de Mamoudzou sont au courant de la manifestation et pourront intervenir si nécessaire. Sur place, nous aurons également des secouristes et deux médecins du club », assure l’organisateur. Lesplus courageux auront le plaisir de se dépenser physiquement et les premiers de chaque catégorie seront récompensés par un bon d’achat de 100 euros ainsi que d’une coupe.

 

Rendre le sport plus accessible

 

Pour participer au trail de 12 kilomètres, il faut s’acquitter d’une somme de 12 euros. En revanche, la marche de 6 kilomètres est totalement gratuite pour une raison bien précise. « Nous avons un club sport santé et nous avons reçu des subventions pour le développer. L’idée est de rendre la pratique physique accessible à tous et notamment aux femmes. Nous ne voulons pas que l’argent soit un frein », explique le président du club d’athlétisme de Mamoudzou. Inciter les gens à faire du sport est d’ailleurs la principale motivation des organisateurs de cette course. « Cet événement ne nous rapporte rien. Nous voulons juste faire plaisir à la population locale, en proposant quelque chose d’intéressant, de sportif et convivial », tient à préciser Michel Latour. Ce dernier a d’ailleurs l’ambition de répéter l’événement chaque année.

Mais son amour pour le sport doit faire face au manque de volonté de la part des élus pour développer certaines pratiques. « Nous manquons d’installations sportives, notamment nous qui faisons de l’athlétisme. C’est une aberration de ne pas avoir de piste de 400 mètres digne de ce nom en Grand-Terre, surtout avec la candidature de Mayotte aux Jeux des îles 2027 », s’indigne Michel Latour. Celle du stade de Cavani est en travaux depuis plusieurs années et n’est pas officiellement praticable… Mais les athlètes n’ont d’autre choix que de l’utiliser de manière officieuse, notamment les sprinteurs. « Nous espérons que les nouveaux conseillers départementaux vont faire bouger les choses », souhaite le président du club d’athlétisme. Un changement nécessaire pour les sportifs mais également pour la jeunesse qui pourrait s’adonner au sport et tourner le dos à la délinquance.

La date limite d’inscription est le 30 juin à 23h59.
Vous pouvez vous inscrire sur le site : www.sportpro.re

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°976

Le journal des jeunes

À la Une

« À Mayotte, les enseignants enseignent en saignant ! »

Jeudi 2 novembre, les professeurs du lycée Gustave Eiffel de Kahani se sont soulevés contre les épisodes de violences incessants que connaît l'établissement. Une...

Douze années de travail pour convaincre de l’importance de la filière de brique de terre compressée

L'association ART.Terre vient d'éditer un livre intitulé « Construire en terre mahoraise ». Un ouvrage né de la nécessité de rendre compte du caractère...

Opération séduction du préfet et du directeur de l’ARS pour inciter les Mahorais à faire la 3ème dose

Le nouveau directeur de l’agence régionale de santé de Mayotte, Olivier Brahic, et le préfet, Thierry Suquet, ont visité le centre de vaccination de...

Journée mondiale de lutte contre le Sida : la sensibilisation ne suffit pas à Mayotte

Le 1er décembre marque la journée mondiale de lutte contre le Sida. Les actions de sensibilisation se multiplient sur l’île, et les différentes associations...

Les petites mains de Mayotte travaillent pour l’avenir

Ce mercredi 1er décembre, l’agence française de développement (AFD) organisait à l’hôtel Sakouli une cérémonie dans le cadre du programme Mouv’Outremer. L’occasion de récompenser...