Le Cam Mamoudzou primé au concours national des Trophées Club+

À lire également

Quand la population mahoraise prépare la riposte

Sur les réseaux sociaux ou dans la rue, formellement ou spontanément, les initiatives se multiplient pour répondre à la délinquance qui flambe à nouveau sur l’île aux parfums. Au risque, parfois, de voir l’exaspération prendre le pas sur la loi. 

Mayotte : une naissance dont ils se souviendront

Une naissance dans la rue, ce n’est pas si courant. C’est pourtant ce qu’ont vécu Jonathan et Mouna, lundi 18 mai, date à laquelle Sarah, leur petite fille, a décidé d’arriver. Un évènement auquel ont participé quelques passants, sur les lieux par hasard. Et quand s’improvise une chaîne de soutien, cela donne une belle histoire. Récit. 

Attaquée de toutes parts à Mayotte, Panima tente de riposter

Entre la polémique sur la qualité des repas livrés aux confinés du RSMA, et la mise à l’arrêt d’une partie importante de son activité à cause du confinement, l’entreprise de restauration collective est sur tous les fronts. Mais face à ces multiples coups durs, son directeur, Gilles Rouinvy, ne baisse pas les bras et répond aux critiques. Entretien.

Les chiffres qui rendent le confinement compliqué à Mayotte

On le sait, le confinement à Mayotte est rendu d’autant plus difficile qu’une grosse partie de la population vit dans des habitations insalubres, dénuées du confort élémentaire. Dans une publication diffusée hier, l’Insee rappelle quelques chiffres parlants. Résumé point par point.

Mayotte s’est distinguée à la Maison du sport français grâce à l’un de ses clubs d’athlétisme. Pour avoir ouvert et facilité l’accès à une activité sportive aux femmes des villages reculés de son club, le Cam Mamoudzou a été primé lors de la première édition des Trophées Club+. À la clé : un joli chèque et une belle reconnaissance nationale.

859 candidatures venant de toute la France, pour seulement une vingtaine de lauréats… Parmi lesquels figure le Club d’athlétisme de Mamoudzou (Cam). L’association sportive de la commune chef-lieu de Mayotte a participé au premier concours Trophées Club+ organisé par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), représentant du mouvement sportif français auprès des pouvoirs publics. Un événement ayant pour objectif de « mettre en lumière les très nombreuses actions des clubs sportifs contribuant directement à l’équilibre de la société », résume le Comité national olympique sur son site internet. Cette première édition était composée de six catégories (Excellence environnementale, Initiatives de la santé, Accompagnement éducatif, Valeurs et citoyenneté, Intégration, Cohésion sociale) plus un Prix spécial du jury. Chacune des catégories récompensait trois clubs amateurs – à hauteur de 10.000 euros, 8.000 euros et 6.000 euros selon leur classement – et un club professionnel.

Le concours lancé en octobre 2019, les dossiers de candidatures devaient se porter sur des actions mises en place lors de la saison 2018/2019. La remise des trophées, quant à elle, devait initialement se tenir en mars dernier. Le jury des Trophées Club+ a bien clôturé le dépôt des dossiers au soir du 29 février 2020. Mais entre temps, la progression de la Covid-19 n’a pas permis aux jurés d’étudier les dossiers, départager les clubs et attribuer les différents prix. Sept mois plus tard, ces mêmes jurés ont enfin pu délibérer. Et ont donc, après examen des 161 dossiers reçus dans la catégorie Initiatives de la santé, attribué le troisième prix de cette catégorie au CAM Mamoudzou, d’une valeur de 6.000 euros.

« Inciter un plus grand nombre de femmes » à la marche sportive

Voilà deux ans que l’association a ajouté la section Santé dans ses activités. Section au sein de laquelle les cadres du club mènent plusieurs actions dans le but de favoriser la pratique d’une activité physique et sportive chez les personnes qui en sont généralement éloignées. Une initiative récompensée aux derniers Trophées du Sportif de l’année organisés par la Somapresse, le CAM y ayant remporté le prix Sport santé. C’est l’une de ses actions sport santé qui a tapé dans l’œil du jury des Trophées Club+. « Tous les dimanches matin, nous organisons une marche sportive d’une ou deux heures autour de la commune de Mamoudzou, au départ et à l’arrivée de Passamaïnty. Et environs toutes les six semaines, nous organisons une grande randonnée, souvent hors Mamoudzou, comme la retenue de Combani à l’ouest, Saziley au sud de l’île ou le lac Dziani en Petite-Terre. Il peut toutefois nous arriver de rester dans la commune, en parcourant les sites comme la maison du gouverneur ou la carrière de Doujani… Cette action concerne les adhérents de la section santé : majoritairement des femmes âgées entre 20 et 55 ans », présente Michel Latour, président du CAM. « Certaines n’ont pas la possibilité ou les moyens de se rendre sur le lieu de départ : c’est pour cela que le club loue un bus de 15 places qui les récupère dans leur village et les redépose chez elles à l’issue de la marche », poursuit le dirigeant. « Nous avions comme projet d’étendre notre action en incitant un plus grand nombre de femmes à participer à nos marches sportives et randonnées, en louant un plus grand bus et en allant les chercher plus loin encore. Cette prime va nous permettre d’envisager notre projet plus facilement et plus rapidement », finit-il par se réjouir.

« Être assis aux côtés de Stéphane Diagana et Marie-José Pérec était un grand honneur »

Michel Latour était invité à la Maison du sport français à Paris le week-end dernier, afin de participer à la cérémonie de remise des prix. Une cérémonie en comité restreint, avec néanmoins de nombreuses personnalités. À commencer par le président du CNOSF, Denis Masseglia, et la ministre des sports, Roxana Maracineanu. Avaient également honoré de leur présence l’ancien champion du monde du 400 mètres haies, Stéphane Diagana, président du jury de ces premiers Trophées Club+, mais aussi la triple championne olympique Marie-José Pérec, ou encore la vice-présidente de la Fédération française d’athlétisme, Anne Tournier-Lasserve, représentant la fédération du CAM Mamoudzou.

« Être assis aux côtés de Stéphane Diagana et Marie-José Pérec, échanger avec la ministre qui m’a par ailleurs confié vouloir venir à Mayotte… pour moi c’était un grand honneur », retient Michel Latour, qui conclut : « La remise de ce prix national par le CNOSF est l’occasion pour notre association de remercier ceux qui nous soutiennent de près ou de loin : la maison de la santé pluridisciplinaire du lagon, la MGEN, Rédiab’Ylang, le conseil départemental de Mayotte, la mairie de Mamoudzou, l’Agence nationale du sport, l’Agence régionale de santé, Ho Hio Hen, le Cros Mayotte et le Crib, le CDAM et la CSSM. Et bien sûr, c’est l’occasion d’adresser mes félicitations à tous les bénévoles du club ainsi qu’aux adhérents, car ce prix leur revient. Que cela nous encourage tous à poursuivre nos actions en faveur du développement de l’athlétisme à Mayotte sous toutes ses formes : compétitions, enfants, santé. »

Le Club d’Athlétisme de Mamoudzou dispose de quatre sections : la section Running incluant principalement les trails et les cross, la section Piste intégrant le sprint, le demi-fond et le fond, la section Enfants et la section Santé. Avant l’arrêt de la saison 2019/2020 en mars dernier, le CAM comptait 224 licenciés dans ses rangs.

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

Bodo : un nouvel album 100% made in Mayotte

Roho qui signifie coeur est le titre du nouvel album de Bodo. Il sort ce vendredi 30 octobre et fera certainement parler de lui....

Mayotte : Trois mois de prison avec sursis pour des cigarettes de contrebande et un panneau solaire volé

En octobre dernier, 2.800 cartouches de cigarettes et six kilos de bangué étaient interceptés par les gendarmes de Mayotte. Des arrivées de marchandises qui...

Confinement acte 2 : Quelles « adaptations » pour le sport mahorais ?

Un grand point d’interrogation plane au-dessus des sportifs mahorais. Les différentes fédérations nationales vont chacune de leur communiqué depuis mercredi soir et la dernière...

La future couronne de Miss Excellence visible en avant-première à Mzuri Sana

Le concours de Miss Excellence Mayotte 2020 se tient ce samedi au plateau de Ouangani. Six candidates – Larissa Salime Be, Lysiana Bacar, Hafna...

Mayotte : La première sirène d’alerte inaugurée à Dembéni deux ans après les secousses

Les missions d’étude du volcan responsable des séismes de 2018 ont mis en évidence le risque de tsunami qui menace Mayotte. Pour s’en prémunir,...