Free Porn

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Jeux des Iles : « Nous y participerons qu’importe l’endroit où ils seront organisés »

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

UNSS Mayotte : les néo-collégiens à la découverte du sport scolaire

Une vingtaine d’établissements scolaires ont organisé la Journée nationale du sport scolaire 2020/2021, ce mercredi. Devant la crise sanitaire et les adaptations qu’elle implique, les participants ont été bien moins nombreux que les éditions précédentes. Malgré cela, l’événement n’a rien perdu de son enthousiasme.

Une première très attendue pour les badistes mahorais

Le badminton mahorais sera représenté pour la première fois aux Jeux des îles de l’océan Indien en août prochain à Madagascar ! Nous nous sommes...

La onzième édition des Jeux des îles de l’Océan Indien s’est achevée avec un bilan mitigé pour Mayotte. La délégation a remporté 39 médailles, soit 23 de plus que lors de la précédente édition. Mais ce record est entaché puisque le Conseil international des Jeux des îles a choisi les Comores pour organiser le prochain évènement en 2027 alors que les Mahorais espéraient être retenus. Madi Vita, le président du comité régional olympique et sportif (Cros) de Mayotte, relativise et estime que le département doit profiter de cet agenda pour construire et améliorer ses infrastructures.

Mayotte Hebdo : Finalement, Mayotte n’organisera pas les Jeux des îles de l’Océan Indien en 2027, ni même en 2031. Comment vivez-vous cette nouvelle ?

Madi Vita : Je la prends avec beaucoup de philosophie et de sagesse. La triple attribution signifie que Mayotte est positionnée en 2035. Et puis soyons honnêtes entre nous, si on avait été retenus pour 2027, est-ce qu’on aurait été prêts ? Je ne pense pas. Cela aurait été très compliqué pour Mayotte d’organiser les Jeux en moins de trois ans.

M.H. : L’année dernière, vous sembliez pourtant confiant, qu’est-ce qui a changé la donne et a fait la différence avec les Comores ?

M.V. : Une chose est sûre, ce ne sont pas les dossiers qui ont joué sur la balance car si c’était le cas, Mayotte aurait été choisie. D’ailleurs, les Maldives n’ont même pas déposé de dossier, et malgré cela, on leur a attribué l’édition de 2031. Ce sont d’autres critères qui ont été retenus. S’agissant d’une décision du Conseil international des Jeux des Iles, il convient de l’accepter. De plus, ce n’est pas la première fois que les Comores obtiennent l’organisation des jeux et ça n’a jamais abouti. Donc, s’ils se désistent encore cette fois-ci, les Maldives les feront en 2027 et Mayotte en 2031.

M.H. : Le débat est ouvert, certains estiment que les sportifs mahorais ne devraient pas participer à la prochaine édition prévue aux Comores. Quelle est votre position ?

M.V. : C’est un faux débat. Nous participerons aux Jeux qu’importe l’endroit où ils seront organisés, dans le respect de la charte en vigueur de l’édition en cours. On parle d’humiliation dans les réseaux sociaux. Ce sont les responsables (État, parlementaires …) habilités à changer la donne et qui n’y parviennent pas depuis des décennies qui doivent se sentir humiliés. En réalité, la problématique est de savoir si d’ici 2027, l’État français et les élus réussiront à modifier la charte ? C’est ça le vrai débat. C’est la diplomatie française qui doit faire en sorte que les Mahorais puissent porter le drapeau tricolore et chanter l’hymne national dans les cérémonies protocolaires.

De plus, si on se retire de ces Jeux des Iles, les Comores auraient gagné la partie car depuis la première édition en 1979, ils ont réussi à interdire la participation de Mayotte. C’est seulement depuis 2001 aux jeux de la CJSOI et depuis 2007 aux JIOI que nous avons pu nous présenter sous les conditions restrictives que nous subissons jusqu’alors.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

Le branle-bas de combat au centre hospitalier

Le service des urgences du centre hospitalier de Mayotte (CHM) tourne avec quatre médecins de jours et trois médecins de nuit, se défend la...

Omar : « C’est chez moi ici, je ne partirai pas »

Des tôles déformées, des cendres et des trous encore fumants sont les restes du chalet d’Omar. L’exploitation de l’agriculteur de M’tsapéré, ciblée régulièrement par...

Musique traditionnelle et électro s’accordent au festival Kayamba

La sixième édition du festival de musique traditionnelle et électronique se déroulera du vendredi 31 mai au samedi 1er juin. Deux dates pour deux...

Les jeunes du RSMA sensibilisés aux violences contre les femmes

Le régiment du service militaire adapté (RSMA) de Mayotte a reçu, ce mardi 28 mai, la cinquième édition de la journée de lutte contre...

« On va partir et voyager autour de l’Europe »

Le mois de l’Europe est célébré pendant tout le mois de mai, dans l’ensemble des États membres afin de rendre hommage à la date...