100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Football : Grâce aux Jumeaux, la Ligue 1 connaît Mayotte

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

Saison terminée pour les sportifs mahorais

Les fédérations nationales tranchent les unes après les autres : les compétitions amateurs 2019/2020, jusque-là suspendues pour cause de Coronavirus sont définitivement interrompues. La saison est donc terminée pour le basket-ball, le handball, le rugby et le volley-ball mahorais. La Fédération française de football temporise encore…

 

Le handisport mahorais bientôt au programme des Jeux des Îles ?

Si aucun comité départemental de handisport n’existe à Mayotte, le Cros espère bien pouvoir développer la pratique d’ici 2023, date des prochains Jeux des Îles de l’océan Indien. Une première réunion de travail a eu lieu en ce sens mercredi, avec les associations et les institutions. Un seul mot d’ordre : l’inclusion.

Hier soir, le club des Jumeaux de Mzouazia (R1) affrontait les Girondins de Bordeaux (L1), dans le cadre des 32èmes de finale de la Coupe de France. Malgré une défaite somme toute logique (10-0), l’équipe mahoraise, auteure d’un parcours historique dans la compétition, aura marqué les esprits de l’île et du football français.

Quoi qu’il aurait pu se passer, l’honneur était déjà sauf. Ce dimanche 19 décembre, les Jumeaux de Mzouazia faisaient face à un club de l’élite du football français, Bordeaux. Même face à une équipe de Ligue 1, la diaspora mahoraise donnait de la voix en tribunes, comme lors des deux rencontres précédentes de Coupe de France. C’est dans cette compétition que Mzouazia aura écrit l’histoire, en devenant le premier club mahorais à vaincre et éliminer non pas une, mais bien deux équipes métropolitaines. Hier soir, la marche était cependant trop haute.

Dans le froid métropolitain du Matmut Atlantique,  les coéquipiers de Ben Djadid Dina Kamal ont en effet eu l’honneur de se frotter à des joueurs aguerris tels que Jimmy Briand, M’Baye Niang ou encore Mexer. Si les Girondins peinent à sortir de la zone de relégation en Ligue 1, ils attaquent la rencontre tambour battant. Les joueurs de Vladimir Petkovic n’ont en effet laissé que les miettes à ceux de Djamaldine Ali, multipliant les offensives. Les Bordelais ont pourtant vendangé, en manquant plusieurs grosses occasions dans la surface mahoraise. Au final, Abdel Medioub (10′), un quadruplé de M’Baye Niang (28′, 45′, 53′, 65′), Timothée Pembélé (49′, 62′), Javairo Dilrosun (59′), Issouf Cissokho (70′) et Josh Maja (77′) ont permis au club de Ligue 1 de l’emporter 10-0.

Un score très lourd qui aura permis aux jeunes des Girondins de se montrer aux yeux de leur entraîneur, mais aussi et surtout aux Mahorais de se tester contre le plus haut niveau. Point de désillusion cependant, les amateurs de fooball français et surtout mahorais ne retiendront que le parcours exceptionnel des Jumeaux. La saison de rêve de Mzouazia est néanmoins loin d’être terminée, et pourrait même se révéler encore plus grandiose. Les Jumeaux, actuels leaders de R1 à égalité avec le FC Mtsapéré, ont encore deux matchs de retard à jouer, et peuvent donc ajouter un titre de champions de Mayotte à leur palmarès.

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

« On ne pouvait plus laisser pourrir les livres »

Les propriétaires d’une maison de la rue Pasky à Mamoudzou veulent récupérer leur rez-de-chaussée, abandonné depuis trois ans par l’association des parents d’élèves du...

Au gymnase de Cavani, 20% des 250 tests quotidiens sont positifs

Si la légère baisse des indicateurs épidémiologiques entre le 5 et le 11 janvier laisse présager une circulation moins active du virus, la course...

À Koungou, un week-end de violences qui laisse des traces

Parties d’une simple embrouille entre jeunes de Koungou, les violences de samedi, dimanche et lundi matin ont laissé place à un climat pesant sur...

Yann Le Bris, procureur de la République : « Une problématique générale d’ordre public »

Si les investigations se poursuivent dans l’espoir d’interpeller les fauteurs de trouble à l’origine du week-end agité sur Koungou et Majicavo, le procureur de...

Plus de 30 millions d’euros pour construire la cité administrative régionale

Commandé sous l'ancienne mandature, le projet de cité administrative régionale sur le site du conseil départemental est bel et bien sur les rails. Les...