100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Djamaldine Ali : “Entraîner Combani, c’est un beau défi”

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

Saison terminée pour les sportifs mahorais

Les fédérations nationales tranchent les unes après les autres : les compétitions amateurs 2019/2020, jusque-là suspendues pour cause de Coronavirus sont définitivement interrompues. La saison est donc terminée pour le basket-ball, le handball, le rugby et le volley-ball mahorais. La Fédération française de football temporise encore…

 

Le handisport mahorais bientôt au programme des Jeux des Îles ?

Si aucun comité départemental de handisport n’existe à Mayotte, le Cros espère bien pouvoir développer la pratique d’ici 2023, date des prochains Jeux des Îles de l’océan Indien. Une première réunion de travail a eu lieu en ce sens mercredi, avec les associations et les institutions. Un seul mot d’ordre : l’inclusion.

Parmi les principaux mouvements de l’intersaison, le coach du champion en titre M’Zouazia a rejoint les Diables noirs de Combani, une équipe qui s’est maintenue à la dernière journée. Rencontre avec l’entraîneur avant de retrouver la compétition contre l’AS Rosador, ce samedi. 

Flash Infos : Pourquoi avoir choisi de partir de l’AS Jumeaux de M’Zouazia, le champion de Mayotte et auteur d’un excellent parcours en Coupe de France ?

Djamaldine Ali : Ça correspond à ce que je fais ces dernières années. Je reste rarement plus de deux ans ou trois ans dans un club. Dans le cas de M’Zouazia, avant la fin de la saison, je savais que je ne pouvais pas continuer. Il y avait des raisons familiales. J’habite à Koungou, j’ai deux petites filles et une femme qui ne peut pas s’endormir tant que je ne suis pas rentré à la maison.

FI : Mais après cette saison exceptionnelle, il y avait la possibilité de défendre le titre…

D.A. : Comme tu l’as dit, j’ai déjà tout gagné. M’Zouazia est une grosse équipe avec de très bons joueurs, comme Ben Djadid Dina ou Antoissi. Ils peuvent faire gagner l’équipe à eux seuls. Mais c’est beaucoup de management, alors que je suis plutôt un éducateur.

FI : D’autres équipes vous ont sollicité. Pourquoi avoir choisi une équipe qui joue le maintien ?

D.A. : C’est vrai, des équipes comme Kawéni ou Dzoumogné me voulaient. Ma priorité était de rester en Régionale 1 (N.D.L.R. le Foudre 2000 de Dzoumogné est en R2). Combani, c’est un beau défi. Je côtoie un dirigeant du club et en mangeant régulièrement avec lui, il me disait : « j’ai recruté untel ou untel ». Ça m’a intéressé et j’ai finalement accepté. L’objectif est de se maintenir tranquillement. On verra ensuite.

FI : En changeant d’équipe, est-ce que des joueurs vous suivent ?

D.A. : Non, non, surtout les joueurs de M’Zouzia. Ils préfèrent rester dans le sud. Le recrutement est ambitieux ici, avec un effectif changé à 40% et des joueurs qui viennent de Bandraboua ou Pamandzi. Mais ce n’est pas de mon fait. Ce sont les dirigeants qui s’en sont occupés.

FI : Comment voyez-vous le niveau de l’équipe ?

D.A. : Tactiquement, ce n’est pas encore ça. Mais il y a de la qualité technique, des talents comme le buteur Marius ou Lastik. Ça me plaît vraiment. On vient de faire un stage dans le sud pour renforcer la cohésion d’équipe, avec un match contre Bouéni. On a déjà vu des changements.

FI : Impatient de commencer ?

D.A. : Bien sûr. On est prêt !

 

C’est l’heure de la reprise pour les douze équipes de Régionale 1*

Ce samedi, à 15h, les douze formations de la Régionale 1 sont de retour sur le terrain. Selon Djamaldine Ali, le grand favori reste son ancienne équipe des Jumeaux. Le FC M’Tsapéré, l’un des meilleurs clubs de l’île, est “dans la reconstruction cette année”. Cette saison, amputée de la Coupe de Mayotte, se termine le 17 décembre et voit trois clubs rejoindre la division, les Abeilles de M’Tsamboro, le FC Bandrélé et l’AJ Kani-Kéli. Les rencontres de cette première journée : AJ Kani-Kéli-AS Bandraboua, USCP Anteou-AS Sada, FC M’Tsapéré-Tchanga SC, Diables noirs-AS Rosador, ASC Kawéni-FC Bandrélé et Jumeaux de M’Zouazia-ASC Abeilles.

Côté féminines, le calendrier de Régionale 1 est légèrement plus réduit. La saison débutera le dimanche 5 juin (à 15h30) et se terminera le 11 décembre.

*Retrouvez chaque vendredi les résultats et le calendrier du championnat de Mayotte dans votre Mayotte Hebdo.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1012

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Les 4èmes Trophées mahorais de l’environnement se déclinent sur une semaine

Organisés par la Somapresse, les Trophées mahorais de l’environnement prennent de l’ampleur cette année, puisqu’ils se dérouleront du lundi 24 au samedi 29 octobre...

Tsingoni sur le toit du hand

À l'issue de leurs deux matchs, samedi dernier sur le parvis de la MJC, les deux équipes de l’ASC Tsingoni dominent leurs championnats, grâce...

Sécurité : Les conducteurs de bus du nord reprennent le travail ce lundi

Exerçant leur droit de retrait depuis le mardi 20 septembre, les chauffeurs de bus ont manifesté leur colère face aux attaques qu’ils subissent. Le...

Nations unies : L’Union revendique de nouveau « l’île comorienne de Mayotte »

Si l’assemblée générale des Nations unies avait les yeux rivés sur ce qui se passe en Ukraine, le président de l’Union des Comores, Azali...

Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont rouges »

Entamées en novembre 2020, les Assises de la sécurité ont fait l’objet d’une réunion de bilan, ce jeudi 22 septembre, à la mairie de...