Coupe de France : Le Football Club M’tsapéré tout près du but

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

Saison terminée pour les sportifs mahorais

Les fédérations nationales tranchent les unes après les autres : les compétitions amateurs 2019/2020, jusque-là suspendues pour cause de Coronavirus sont définitivement interrompues. La saison est donc terminée pour le basket-ball, le handball, le rugby et le volley-ball mahorais. La Fédération française de football temporise encore…

 

Le handisport mahorais bientôt au programme des Jeux des Îles ?

Si aucun comité départemental de handisport n’existe à Mayotte, le Cros espère bien pouvoir développer la pratique d’ici 2023, date des prochains Jeux des Îles de l’océan Indien. Une première réunion de travail a eu lieu en ce sens mercredi, avec les associations et les institutions. Un seul mot d’ordre : l’inclusion.

Il devrait bien y avoir un représentant ultramarin aux 32ème de finale de la coupe de France. Ce mercredi, la Fédération française de football a décalé la rencontre Romorantin-M’tsapéré de quatre jours et l’ARS Mayotte a communiqué un nouveau plan de vol au club mahorais. Toutes les démarches sont entreprises pour permettre aux Diables rouges de poursuivre la compétition.

Ça sent bon pour le Football Club M’tsapéré ! Ce vendredi, la délégation de Mayotte pour la coupe de France, composée des joueurs, du staff du club et des officiels de la Ligue mahoraise de football, effectueront le dernier test RT-PCR avant leur nouveau déplacement en métropole prévu dimanche soir. Les deux tests effectués depuis leur retour anticipé à Mayotte la semaine dernière se sont avérés favorables à l’organisation d’un voyage. Le maintien de celui-ci repose désormais sur les tests de ce jour, dont les résultats seront attendus dans la journée de dimanche. Car le FCM est, nécessairement, toujours soumis au protocole sanitaire en vigueur et aux obligations liées au voyage.

…Mais le club devra faire sans son buteur providentiel, le Sportif de l’année 2019 Mouhtar Madi Ali alias Johnny (photo), absent du groupe m’tsapérois pour raisons extra-sportives.

Hormis ce fait, tout a été mis en œuvre autour du vainqueur de la coupe régionale de France pour qu’il puisse disputer son 32ème de finale de coupe de France face au Sologne Olympique Romorantin. Le 12 février dernier, le retour des Diables Rouges sur leur île après une escale à La Réunion avait fait couler beaucoup d’encre et provoqué l’indignation jusque dans les médias sportifs nationaux. Ni le club, ni la LMF, ni la Fédération française de football ne voulaient rester sur ce fiasco. Des efforts ont été consentis de part et d’autre. Ainsi, le FCM a donné pour consigne à ses joueurs de respecter strictement le confinement ou les gestes barrière en allant travailler, pour ne pas se retrouver avec de nouvelles contaminations au sein du groupe et risquer de compromettre le déplacement. De son côté, la FFF à travers sa Direction des compétitions nationales a décidé de décaler la rencontre de quelques jours.

 

« Prendre le FCM avec le plus grand sérieux »

 

Le 32ème de finale de coupe de France Romorantin-M’tsapéré n’est donc plus programmé ce dimanche 21 février, mais le jeudi 25 février à 14h heure métropolitaine (16h heure mahoraise), au stade Jules Ladoumègue de Romorantin, à huis clos. Ce jeudi dans le média régional Nouvelle République, l’entraîneur du SOR, Yann Lachuer, a fait part de sa satisfaction à ce que le match puisse être décalé et puisse se dérouler. « Ce n’est pas plus mal de disposer de quelques jours de récupération supplémentaires. Sur le plan éthique, c’est bien de disputer cette rencontre et puis cela va nous permettre de rester dans le rythme, car j’ai de bonnes raisons de croire que le championnat va reprendre début mars« , a indiqué le coach du club de National 2, avant d’évoquer son futur adversaire mahorais.

« Pas une équipe ne parvient en 32ème de finale par hasard. Si M’tsapéré est arrivé à ce stade, c’est mérité. Et puis, on va rencontrer des garçons qui vont jouer le match de leur vie. J’ai vu leurs précédentes rencontres en vidéo, c’est une équipe qui met beaucoup d’engagement et qui s’appuie sur plusieurs éléments très rapides. Autant dire qu’il faut prendre cet adversaire avec le plus grand sérieux. » Si les résultats des tests RT-PCR sont une nouvelle fois propices, les Diables Rouges arriveraient lundi à Paris où ils logeraient à Clairefontaine, basé à un peu plus de deux heures de Romorantin. Leur retour est programmé au 26 février, au lendemain de leur 32ème de finale… à moins que les M’tsapérois se qualifient pour les 16ème de finale.

 

Pour l’exploit à Romorantin, ce sera sans Johnny…

 

« En cas de qualification, la délégation de Mayotte ne prendra pas le vol retour du 26 février 2021. Une organisation sera faite par la Direction des compétitions nationales de la Fédération française de football, pour permettre de jouer les 16ème de finale avant de rentrer à Mayotte« , a fait savoir le directeur de la LMF, Aurélien Timba Elombo, aux dirigeants du FCM. Les 16ème de finale de la coupe de France sont prévus le week-end du 6 et 7 mars 2021. Le tirage au sort de ce tour se tiendra ce dimanche à 21h, heure mahoraise, sur Eurosport. Le FCM connaîtra ainsi son potentiel futur adversaire quatre jours avant sa rencontre contre le SOR. Les 16ème de finale réunissant les clubs amateurs et professionnels, au tirage au sort ce dimanche soir, les M’tsapérois ou les Romorantinais pourraient se retrouver face à un Paris-Saint-Germain, un Olympique Lyonnais ou un Olympique de Marseille : trois clubs historiques du football français à la renommée mondiale, encore en lice en coupe de France…

Le déplacement de M’tsapéré en métropole est encore incertain, bien qu’il soit sur la bonne voie. Une chose est sûre : si dimanche, tous les feux sont verts pour le champion de Mayotte 2019 et qu’il peut embarquer pour Paris, il devra composer sans son capitaine emblématique, Mouhtar Madi Ali, alias Johnny. Buteur décisif lors des tours de coupe régionale de France à Mayotte, notamment en demi-finale et en finale, décisif au 8ème tour de la coupe de France à La Réunion, le buteur providentiel du FCM ne figure pas sur la liste d’Abidi Massoundi et Chaquir Ibrahim. Et la raison de l’absence de Johnny n’est pas liée à la crise sanitaire… En effet, à ce jour, l’attaquant m’tsapérois, qui n’a porté qu’un seul maillot dans sa carrière, ne s’est pas engagé pour la saison 2021, ni en faveur de son club de cœur, ni en faveur d’un autre club. À deux jours du départ, il faudrait un miracle pour que l’homme clé de la qualification m’tsapéroise pour les 32ème de finale intègre le groupe. D’autant plus qu’il ne figure pas sur la liste des joueurs inscrits pour le dernier test RT-PCR ce vendredi. Il n’en demeure pas moins que le FCM dispose d’un groupe suffisamment solide et talentueux pour aller chercher un double exploit, le 25 février à Romorantin puis début mars en cas de qualification pour les 16ème de finale.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°945

Le journal des jeunes

À la Une

Les sportifs confinés à Mayotte : « Nous revoir et nous amuser ensemble »

Selon les dernières tendances, l’agence régionale de santé (ARS) et la préfecture de Mayotte annonceront la fin du confinement d’ici la fin des vacances...

Sénateur Thani : « Une réforme ne se suffit pas à elle-même, il faut lui donner les moyens »

En septembre prochain, la réforme portant sur la justice des mineurs entrera en vigueur sur l’ensemble du territoire national. Parmi ses fervents défenseurs, le...

Continuité pédagogique : Des vidéos Youtube pédagogiques pour réviser le programme d’histoire-géographie

Enseignant d'histoire-géographie au lycée de Chirongui, Cyril Castelliti a profité de la période de confinement pour proposer du contenu pédagogique par vidéo à ses...

Alison Morano, anthropologue : « Il n’y a pas de profil type du délinquant à Mayotte »

En 2016, Alison Morano se penchait sur « la catégorie sociale des mineurs isolés à Mayotte », dans le cadre de son mémoire d’anthropologie...

À Longoni, le futur lycée des métiers du bâtiment attend toujours sa viabilisation

Le rectorat organisait une visite sur le terrain du très attendu lycée de Longoni en compagnie des architectes mais aussi du président du SMEAM....