L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Solidarité : Une cagnotte après les incendies de Tsararano

À lire également

“C’est par l’éducation que la femme mahoraise peut s’émanciper

Cela fait à peine deux mois qu’elle a pris ses fonctions et pourtant Taslima Soulaimana, la nouvelle directrice régionale aux droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes a de grandes ambitions pour la femme mahoraise. Elle est cependant consciente que la tâche ne sera pas si facile. 

Le viol, une perversion cachée dans la société mahoraise

Le viol est un mal invisible, et à Mayotte on profite de cette invisibilité pour ne pas en parler. Dans une société où le sexe est tabou, les victimes d’agressions sexuelles sont trop souvent réduites au silence. Cependant, les langues commencent à se délier, et les victimes veulent désormais se faire entendre malgré les nombreuses barrières qu’elles doivent franchir.

Pauvreté : La dichotomie mahoraise

Le chiffre est l’un des plus parlants pour décrire la situation de Mayotte. Régulièrement employé, il va désormais changer. La part de la population vivant sous le seuil de pauvreté national passe en effet de 84% à 77%. Une baisse qui ne doit pas masquer une autre réalité : les inégalités de vie se sont creusées.

Mayotte : “On veut que l’État nous prenne en charge comme tous les demandeurs d’asile qui vivent en France”

C’est un ras-le-bol qui a poussé les demandeurs d’asile africains à manifester ce lundi 20 juillet devant la mairie de Mamoudzou. Ils réclament de meilleures conditions de vie et une meilleure prise en charge de la part des associations et de l’État, mais les moyens mis à disposition à Mayotte ne sont pas suffisants. 

Jeudi dernier, plusieurs commerçants ont perdu leurs locaux dans les incendies qui ont eu lieu dans les villages de Dembéni et de Tsararano. Un habitant de ce dernier a lancé une cagnotte pour leur venir en aide.

Les affrontements entre jeunes des villages de Dembéni et de Tsararano, ce jeudi 1er février, ont laissé derrière eux un tableau de destruction, marquant la perte du garage Service Plus et de la quincaillerie Souloubou. Pour témoigner sa solidarité, Ratami Saïd, résident de Tsararano et ami proche du propriétaire de la quincaillerie, a créé une cagnotte dès le lendemain pour soutenir les victimes de l’incendie.

L’initiative de Ratami Saïd vise à exprimer son soutien envers son ami et à offrir une aide aux deux propriétaires face à cette situation. L’objectif principal de la cagnotte est de les accompagner dans la réorganisation de leurs activités à la suite de cet événement. Néanmoins, en trois jours, la cagnotte atteint la modeste somme de 400 euros, insuffisante pour l’instant. Bien qu’aucun objectif financier spécifique ne soit fixé, la cagnotte reste ouverte avec une limite de 100.000 euros. Toutes les contributions seront équitablement partagées entre les deux propriétaires.

« Ne pas laisser cette violence gagner »

Ratami Saïd lance un appel à l’unité dans la communauté : « Je dirais à l’ensemble de la population de ne pas laisser cette violence gagner, et ensemble, montrons que nous sommes unis face à cette adversité. À toutes les victimes de ces actes, je vous encourage à ne pas abandonner. La résilience collective peut être une source de force et d’espoir face à ces actes ignobles. »

Tout soutien moral est également le bienvenu, et le partage du lien de la cagnotte est encouragé pour aider les propriétaires à se relever. Cette initiative démontre que même dans les moments les plus sombres, la solidarité et la résilience peuvent être des lueurs d’espoir qui guident une communauté vers la reconstruction.

La cagnotte est disponible au lien suivant : https://www.leetchi.com/fr/c/solidarite-envers-notre-ami-artisan-ensemble-pour-reconstruire-9246936

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1078

Le journal des jeunes

À la Une

Retour autorisé des manzaraka et des pool parties

La préfecture de Mayotte continue de desserrer la vis grâce à une saison des pluies particulièrement abondante qui a permis de remplir à la...

Une plainte déposée dans l’affaire des conteneurs de Bandraboua

Mayotte Nature Environnement (MNE), une association pour l’environnement à Mayotte, annonce avoir porté plainte à cause des conteneurs, bacs de tri et déchets présents...

Barrages : Une réunion de « sortie de crise » aboutit à un consensus

C’est officiel. Les barrages des Forces vives sont levés afin d’accorder « le bénéfice du doute » au gouvernement, après l’annonce de nouvelles mesures attendues au...

« C’est important que la population sache vers quels élus se tourner »

Alors que les barrages se lèvent, plusieurs manifestants veulent pouvoir suivre le travail des élus devant répondre à leurs revendications. C’est pour cela qu’à...

Habitat informel : Le délai de flagrance porté à 96 heures contre 48 heures auparavant

Le projet de loi sur la rénovation de l’habitat dégradé a été voté à l’unanimité, ce mercredi soir, au Sénat. Il inclut un changement...