"Faire découvrir aux habitants leur propre territoire"

"Faire découvrir aux habitants leur propre territoire"

Premier du genre à voir le jour à Mayotte, l'office de tourisme de l'intercommunalité du Centre-Ouest a été inauguré samedi dernier. Première cible de ce nouvel outil : le public local, "qui a besoin de trouver des activités".

 

C'est le Comité départemental du tourisme de Mayotte (CDTM) qui va être soulagé. Très récemment encore, aucun office de tourisme n'existait sur l'île aux parfums et certaines prérogatives de ces centres d'information avaient été transférées au CDTM, telles que l'accueil du public. Une compétence qui ne relève normalement pas d'un comité du tourisme, chargé plus particulièrement des orientations stratégiques d'un territoire ainsi que de la promotion à l'extérieur de cette offre (lors de salons et d'évènements hors du département, notamment).

Ainsi l'inauguration samedi dernier des locaux du premier office du tourisme de l'île, celui de l'intercommunalité du Centre-Ouest (3CO), constitue-t-elle le point de départ d'une réorganisation plus conforme aux exigences nationales des structures dédiées au tourisme. L'arrivée tardive de ces outils de promotion sur le territoire est due à la mise en place également retardée des intercommunalités qui portent ces structures. En effet, c'est la promulgation de la Loi NOTRe, en 2015, qui a marqué l'obligation d'un transfert de compétences des communes vers les intercommunalités d'ici 2020 – notamment la collecte et le traitement des déchets, l'eau et l'assainissement ainsi que le tourisme, donc. Or, les communautés de communes ont peiné à sortir de terre, celle du Nord, d'ailleurs, n'étant toujours pas constituée, en raison d'un différend sur la présidence de la structure.

 

Un office de tourisme pour les locaux

Actuellement composée d'une unique salariée chargée de mission, l'équipe du nouvel office du tourisme de la 3CO (opérationnel depuis août dernier) devrait prochainement s'étoffer grâce au recrutement d'un chargé d'événementiel et d'un directeur. Le leitmotiv de Samina Mahamoudou, chargée de mission à l'office du tourisme : "Faire découvrir aux habitants leur propre territoire". "On se dit souvent, à tort, qu'il n'y a rien à faire à Mayotte", déplore-t-elle. "Il faut communiquer" davantage sur les offres touristiques, estime encore la chargée  de mission qui cible le public local, "déjà sur Mayotte et qui a besoin de trouver des activités". Un travail visant à répertorier les prestations touristiques dans la zone couverte par l'office de tourisme (Mtsangamouji, Tsingoni, Sada, Ouangani et Chiconi) est en cours. Il permettra, outre le fait d'avoir une vision globale de ce qui est proposé, "d'améliorer la qualité des prestations" et, le cas échéant, de monter en compétence grâce à des formations. Une fois que les cinq offices du tourisme du territoire seront opérationnels – celui de l'interco de Petite-Terre est déjà en ordre de marche –, le CDTM ne fera plus d'accueil mais se focalisera sur les orientations stratégiques et centralisera les offres de chaque communauté de communes afin de proposer la destination Mayotte à l'extérieur.

Vers septembre / octobre, le nouvel office de tourisme proposera deux jours de randonnée pédestre et de VTT afin de (re)découvrir la région Centre-Ouest et, en outre, participera au prochain Salon du tourisme en mettant en avant la gastronomie locale et les produits du terroir.

Le nouvel office sera doté d'un budget de fonctionnement de 200.000 euros grâce à un apport de l'intercommunalité. En outre, le Département a prévu une enveloppe de 200.000 euros dédiée à chaque office du tourisme. Ainsi a-t-il été sollicité par la 3CO.

Abonnement Mayotte Hebdo