test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

« Les enfants du jazz » ont fait groover l’hémicycle Bamana

À lire également

“C’est par l’éducation que la femme mahoraise peut s’émanciper

Cela fait à peine deux mois qu’elle a pris ses fonctions et pourtant Taslima Soulaimana, la nouvelle directrice régionale aux droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes a de grandes ambitions pour la femme mahoraise. Elle est cependant consciente que la tâche ne sera pas si facile. 

Le viol, une perversion cachée dans la société mahoraise

Le viol est un mal invisible, et à Mayotte on profite de cette invisibilité pour ne pas en parler. Dans une société où le sexe est tabou, les victimes d’agressions sexuelles sont trop souvent réduites au silence. Cependant, les langues commencent à se délier, et les victimes veulent désormais se faire entendre malgré les nombreuses barrières qu’elles doivent franchir.

Pauvreté : La dichotomie mahoraise

Le chiffre est l’un des plus parlants pour décrire la situation de Mayotte. Régulièrement employé, il va désormais changer. La part de la population vivant sous le seuil de pauvreté national passe en effet de 84% à 77%. Une baisse qui ne doit pas masquer une autre réalité : les inégalités de vie se sont creusées.

Mayotte : “On veut que l’État nous prenne en charge comme tous les demandeurs d’asile qui vivent en France”

C’est un ras-le-bol qui a poussé les demandeurs d’asile africains à manifester ce lundi 20 juillet devant la mairie de Mamoudzou. Ils réclament de meilleures conditions de vie et une meilleure prise en charge de la part des associations et de l’État, mais les moyens mis à disposition à Mayotte ne sont pas suffisants. 

Ce mardi, « Les enfants du jazz », la prestation filmée des jeunes chanteurs lors du festival Maoré Jazz en octobre 2023, a été présenté en avant-première au conseil départemental de Mayotte, dans l’hémicycle Bamana, à Mamoudzou. L’émission sera diffusée ce mercredi à 20h50 sur Mayotte la 1ère et le 10 mars à 11h30.

« Cet événement est dédié à la jeunesse mahoraise. Il faut multiplier ce type de prises en charge pour permettre à notre jeunesse de s’épanouir », déclare Cris Kordjee, membre de l’association Austral organisation, qui organise le festival Maore Jazz depuis plus de vingt ans, pour introduire « Les enfants du jazz ». En octobre dernier, lors du festival Maore Jazz, huit jeunes entre 7 et 16 ans s’étaient produits après plusieurs ateliers avec des musiciens professionnels. Une de leurs représentations a eu lieu à la MJC de M’gombani et a été captée. Ce film était donc projeté en au conseil département, dans l’hémicycle Bamana, à Mamoudzou avant d’être diffusé comme émission sur Mayotte la 1ère ce mercredi à 20h50 et le 10 mars à 11h30.

« On voulait que nos partenaires, qui nous soutiennent depuis le début, et les parents, qui ont emmené leurs enfants à chaque répétition malgré la longue route, puisse voir ce souvenir en avant-première », explique l’organisatrice. Parmi ses partenaires, la Ligue mahoraise de kick boxing, muaythaï et disciplines associées (LMKMDA), qui souligne comme elle l’importance de proposer des activités aux jeunes pour qu’ils s’épanouissent. « Il faut que nous soyons engagés pour la jeunesse de Mayotte », affirme son président, M’bayé Bakar Ahamada.

Une cinquantaine de personnes ont pu profiter de « Je chante avec toi liberté » (Nana Mouskouri et Vincent Niclo) chanté par Lollia et Antone, qui ont participé plusieurs fois aux Voix des Outre-mer, de « Sors de ma tête » (Ogee), interprété par Maylice, ou encore de la magnifique voix de Norah, qui a chanté I don’t know why de Norah Jones. Des airs tous accompagné et réarrangés par les musiciens de jazz qui les ont accompagnés. « Le but est de faire découvrir le jazz, de leur offrir cette opportunité », avance Cris Kordjee, dont l’association souhaiterait réitérer ce type de prestation.

« La musique apporte de la cohésion sociale »

« Dans le contexte anxiogène de Mayotte, se retrouver autour de la musique peut soigner. Cela apporte de la cohésion sociale, d’où l’importance de faire cela avec les jeunes », ajoute-t-elle. A l’issue de la projection, des diplômes de participation et chèques de gratification de 200 euros de la part de l’association ont été remis à chacun des chanteurs en herbe. « Je te félicite, on a besoin que la jeunesse s’implique comme tu l’as fait », adresse Maymounati Moussa Ahamadi, conseillère départementale du canton de Dzaoudzi-Labattoir, à Lollia en lui remettant son certificat.

Ces expériences autour du jazz nourri les idées de l’association pour de futurs projets. Actuellement, dix chansons de ce genre musical sont en préparation et seront écrites en shimaoré. Elles devraient être chantées durant la prochaine édition du festival. A plus court terme, l’association propose, à l’occasion du 8 mars et de la journée internationale du droit des femmes, un spectacle mettant à l’honneur les chanteuses Anne-Gaëlle et Maylis, qui interpréteront des chansons françaises à 19 heures, au restaurant La Croisette, à Mamoudzou. Ce spectacle sera ponctué de témoignages et de lectures de texte par dix personnalités féminines de Mayotte sur fond de piano.

L’émission « Les enfants du jazz » est diffusée ce mercredi à 20h50 et ce dimanche à 11h30 sur Mayotte la 1ère. Le gala du 8 mars en l’honneur de la journée internationale des droits des femmes aura lieu à 19 heures au restaurant La Croisette. Les réservations peuvent s’effectuer par mail à l’adresse maorejazz@orange.fr ou par SMS au 06 39 67 70 35.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Coupure d’eau ce dimanche 14 juillet pour les travaux du Caribus

Pour permettre la réalisation de travaux dans le cadre du Caribus, la Société mahoraise des eaux (SMAE) annonce la nécessité de procéder à une...

Les maires reprennent la main sur la Cadema

En élisant Moudjibou Saïdi et Ambdilwahedou Soumaïla en tant que président et premier vice-président de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, les élus communautaires tirent...

« Un lieu d’accueil pour écouter le malade et sa famille »

L’esprit était à la fête, ce jeudi 11 juillet, au centre hospitalier de Mayotte (CHM), une partie des équipes fêtait l’inauguration du Bureau des...

A Passamaïnty, l’excellence synonyme de nouveau complexe sportif

Un grand projet d’aménagement est prévu pour le village de Passamaïnty, situé dans la commune de Mamoudzou. Ce dernier vise à créer un complexe...

Les nouveaux infirmiers célèbrent leurs diplômes dans la joie

On peut croire à un manzaraka, il s’agit en réalité de la cérémonie de remise des diplômes des infirmières et infirmiers. L’Institut des études...