Free Porn

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Démographie à Mayotte : Un recensement lissé sur 5 ans au plus proche de la réalité

À lire également

“C’est par l’éducation que la femme mahoraise peut s’émanciper

Cela fait à peine deux mois qu’elle a pris ses fonctions et pourtant Taslima Soulaimana, la nouvelle directrice régionale aux droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes a de grandes ambitions pour la femme mahoraise. Elle est cependant consciente que la tâche ne sera pas si facile. 

Le viol, une perversion cachée dans la société mahoraise

Le viol est un mal invisible, et à Mayotte on profite de cette invisibilité pour ne pas en parler. Dans une société où le sexe est tabou, les victimes d’agressions sexuelles sont trop souvent réduites au silence. Cependant, les langues commencent à se délier, et les victimes veulent désormais se faire entendre malgré les nombreuses barrières qu’elles doivent franchir.

Pauvreté : La dichotomie mahoraise

Le chiffre est l’un des plus parlants pour décrire la situation de Mayotte. Régulièrement employé, il va désormais changer. La part de la population vivant sous le seuil de pauvreté national passe en effet de 84% à 77%. Une baisse qui ne doit pas masquer une autre réalité : les inégalités de vie se sont creusées.

Mayotte : “On veut que l’État nous prenne en charge comme tous les demandeurs d’asile qui vivent en France”

C’est un ras-le-bol qui a poussé les demandeurs d’asile africains à manifester ce lundi 20 juillet devant la mairie de Mamoudzou. Ils réclament de meilleures conditions de vie et une meilleure prise en charge de la part des associations et de l’État, mais les moyens mis à disposition à Mayotte ne sont pas suffisants. 

L’enquête de recensement à Mayotte commence ce jeudi 4 février pour une publication des premières populations légales en décembre 2025. Au total, 40% des logements en dur et 100% en tôle des villes de plus de 10.000 habitants ou plus auront été recensés ainsi que tous les foyers des «petites communes». Pas moins de 100 agents recenseurs seront mobilisés dans un contexte sanitaire qui ne facilite pas leur tâche. Mais ce travail d’orfèvre doit permettre de définir les futures politiques publiques nationales et locales qui colleront au plus près de la réalité du terrain.

Top départ pour le lancement de la première enquête annuelle de recensement à Mayotte. Finies les publications officielles tous les 5 ans et les polémiques de comptoir sur le soi-disant nombre sous-évalué d’habitants dans le 101ème département. «C’est une étape de plus franchie depuis la départementalisation», se réjouit Aurélien Daubaire, responsable interregional océan Indien de l’institut national de la statistique et des études économiques (Insee), venu spécialement de La Réunion pour présenter en personne le nouveau dispositif qui existe en métropole depuis le début des années 2000. Mais surtout, c’est un pas de plus vers «le droit commun», comme le souligne Madi Madi Souf, le président de l’association des maires.

À partir de ce jeudi 4 février, pas moins de 100 agents recenseurs se déploient dans toutes les communes de plus de 10.000 habitants (Bandraboua, Bandrélé, Dembéni, Dzaoudzi, Koungou, Mamoudzou, Ouangani, Pamandzi, Sada et Tsingoni) pour recenser 8% des logements en dur et 20% en tôle d’ici le 13 mars prochain, soit environ 150 habitations chacun. Une course contre la montre qui doit se répéter sur les 5 prochaines années pour atteindre 40% pour les premiers foyers et 100% pour les seconds. Pour les «petites communes» comme on dit dans le jargon, soit celles de moins de 10.000 âmes, la donne est sensiblement différente puisqu’elle se base sur «l’ancienne méthode», confie Bertrand Aumand, le nouveau chef du service régional de Mayotte. En d’autres termes, il s’agit d’une opération unique. M’Tsangamouji ouvre le bal en 2021, suivie de Chiconi et Kani-Kéli en 2022, M’Tsamboro en 2023, Acoua et Chirongui en 2024 et Bouéni en 2025. Le chiffre tant attendu qui sera publié en décembre de cette dernière année-là correspondra à la population de 2023, «l’année médiane de l’intervalle de 5 ans».

 

Le recensement sur Internet : une nouveauté

 

«Une enquête préparée de longue haleine» selon les mots Muriel Granjon, responsable du recensement de la population sur l’île aux parfums. Enquête qui se déroule selon plusieurs caractéristiques en raison de la crise sanitaire. «Les superviseurs Insee et les coordonnateurs communaux n’auront de cesse de rappeler les mesures de prévention aux agents», insiste-t-elle. À l’instar du port du masque et du lavage des mains au gel hydroalcoolique. Autre consigne stricte : ne pas rentrer dans l’habitation lorsque le questionnaire (la feuille de logement et le bulletin individuel) est rempli sur papier, ce qui nécessite un deuxième rendez-vous pour le récupérer. Un seul mot d’ordre prime, à savoir «privilégier la réception en plein air». «Cette année, on a mis en place la collecte par Internet (en métropole, une réponse sur deux se réalise de cette manière, ndlr.) pour éviter le contact, c’était inenvisageable en 2017. Une notice avec code d’accès est déposée dans la boîte aux lettres des habitants.» Seul bémol ? Les réponses ne peuvent être complétées actuellement que sur ordinateur, en attendant le développement sur Smartphone.

Quid alors de la possible évolution des confinements localisés ? «La santé doit primer», martèle Aurélien Daubaire. Conséquence : il est prévu que la date de fin du recensement soit suspendue pour les communes qui seraient placées sous cloche d’ici le mois prochain. Avant de rappeler que si le recensement est obligatoire, la clé de voûte de celui-ci repose sur «la confidentialité et la confiance». Et d’ailleurs, les Mahorais le lui rendent bien puisque le 101ème département a le meilleur taux de réponse de France (97.6%). «L’énorme taux de sondage donne un résultat fiable», ajoute-t-il. Et réduit ainsi la marge d’erreur. «Ce n’est pas possible qu’on ait 400.000 habitants sur le territoire, sinon on serait passé à côté de 150.000 personnes. C’est inimaginable, il faut se fier aux chiffres de l’Insee», martèle Bertand Aumand, pour riposter face aux contre-vérités qui circulent continuellement sur les réseaux sociaux.

L’engagement de la population à l’égard de ce recensement est d’autant plus important qu’il permet de définir les politiques publiques nationales, d’établir la contribution de l’État au budget des communes (dotation globale de fonctionnement) mais aussi de décider des équipements collectifs et des programmes de rénovation, comme les crèches, les collèges, les théâtres ou encore l’ouverture de nouveaux commerces, à l’instar des pharmacies, et de construire de nouveaux logements. «Les communes ont tout intérêt à n’oublier personne, c’est un investissement pour l’avenir», conclut le chef du service régional de Mayotte, qui prenait part ce jour à sa première intervention publique depuis sa prise de fonction, en remplacement de Jamel Mekkaoui.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

Un couple agressé à Ongojou : l’homme a été placé en coma artificiel

Mayotte a été le théâtre de plusieurs agressions ce lundi. Un couple a été pris pour cible à Ongojou au niveau d’un barrage en...

Cinq ans de prison pour les jumeaux à la hache

 Jeudi dernier, le procès de frères jumeaux pour tentative de meurtre et complicité s’est ouvert devant la cour d’assises de Mayotte. En février 2021,...

Loi Mayotte : « Notre objectif réel n’est pas de nous contenter du minimum »

Co-rapporteuse des propositions du territoire, Maymounati Moussa Ahamadi a participé à la réunion du 17 mai, à l’Élysée. La conseillère départementale du canton de...

Foncier : Un nouveau délai qui peut intéresser les propriétaires en devenir

La loi du 9 avril entérine un changement capital pour la problématique foncière à Mayotte. Le délai de prescription, qui ouvre le droit aux...

Les élèves de Chiconi expliquent Mayotte sur les ondes nationales

Une vingtaine d’élèves du collège Ali-Halidi, à Chiconi, ont été invités par la radio Franceinfo afin d’enregistrer des interviews et des citations pour animer...