test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Infirmiers : « N’oublions pas la santé de nos malades »

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai vraiment cru ne pas avoir de vol”, un médecin raconte son périple ubuesque pour venir renforcer les équipes du centre hospitalier de Mayotte

Jérémie Gallon, comme des dizaines de membres du corps médical a pris la décision de venir prêter main-forte au CHM. Mais comme des dizaines de ses confrères ou collègues, il a d’abord dû, avant de partir “au front” contre la crise sanitaire, affronter “ce que l’administration peut faire de pire”. Récit d’un voyage en absurdie.

 

Attentif aux mouvements sociaux qui paralysent une partie de l’île, le syndicat national des infirmiers et infirmières libéraux de Mayotte (SNIIL976) apporte son soutien à la mobilisation. Il rappelle cependant la nécessité de pouvoir exercer leur métier sans entrave pour « garantir une offre minimale de soins ».

« Nous exprimons par la présente action une entière compréhension concernant les revendications et adressons notre soutien quant aux différentes manifestations actuelles dans l’île. C’est une réponse aux conditions extrêmement difficiles que l’île endure depuis plusieurs mois, s’aggravant de manière significative au fil des années. Les incidents tels que jets de pierres, vols et agressions diverses ont créé un environnement où les déplacements sont devenus dangereux, plongeant la population dans un état de traumatisme et de désœuvrement. Donc, nous le répétons, nous soutenons le mouvement en cours.

Mayotte est en souffrance, et cette souffrance est également présente dans de nombreux foyers mahorais, certes de manière différente. Celle de la dépendance physique et/ou psychologique, et nous nous devons de veiller à ne pas compromettre la sécurité de nos patients en raison de l’absence de soins. Nous attirons l’attention des manifestants, n’oublions pas la santé de nos malades présents aux quatre coins de l’île, ainsi que les professionnels de santé qui se mobilisent jour et nuit afin de les soigner. Le système de santé de Mayotte est en soins palliatifs avec un hôpital fonctionnant en mode dégradé, faute de professionnels de santé en nombre suffisant.

Ainsi, permettre la circulation des professionnels de santé, en particulier des infirmiers libéraux, permettra de garantir une offre minimale de soins, évitant ainsi des situations dangereuses pour tous. Cancéreux, dialysés, insuffisants cardiaques, pulmonaires, victimes d’AVC, patients nécessitant des pansements pour escarres, la liste est longue. Ce sont autant de souffrances qui nécessitent une intervention, celle d’un infirmier ou d’une infirmière. Certains soins sont plus urgents que d’autres et, en tant qu’infirmiers à domicile, nous nous engageons en toute conscience à assurer la continuité des soins. Cela implique que, sauf en cas d’alerte rouge cyclonique, nous devons nous rendre auprès de nos patients, quelles que soient les circonstances.

« Faciliter le passage »

Nous appelons donc le collectif des Forces Vives de Mayotte, la population et les responsables des barrages à prendre en considération l’impératif de faciliter le passage des infirmiers libéraux. Nous entendons déjà dire : « Si un jour vous vous faites agresser, vous ne pourrez plus soigner ». Oui, c’est vrai, et de nombreux soignants ont été agressés dans l’exercice de leurs fonctions, mais nous demeurons présents. Chacun d’entre nous a très certainement un proche nécessitant des soins.

Alors posez-lui la question : « Comment vas-tu aujourd’hui ? » Et dans cet esprit de solidarité et de responsabilité envers la santé de la communauté, vous pourrez lui répondre : « Ne t’inquiète pas, même si tout le monde ne comprend pas que nous agissons pour le bien de tous, nous allons faciliter le passage des infirmiers ».

Oui, nous vous soutenons, et oui, nous sollicitons votre compréhension et le soutien de tous pour garantir la continuité des soins de nos parents et enfants. »

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Un jeune homme de 22 ans tué à Bonovo ce samedi

Un jeune homme, âgé de 22 ans, a été retrouvé mort avec une large plaie à l’arrière du cou, dans la soirée de samedi,...

Elections législatives : douze candidats à l’assaut des deux circonscriptions mahoraises

La liste des candidats mahorais pour les élections législatives des 30 juin et 7 juillet est désormais connue. Quatre seulement se présentent dans la...

Théophane « Guito » Narayanin ne sera pas candidat aux élections législatives

Battu par Estelle Youssouffa en 2022, au second tour des élections législatives, Théophane « Guito » Narayanin a indiqué par un communiqué, ce vendredi,...

Le Rassemblement national sera défendu par Anchya Bamana

Anchya Bamana est investie officiellement candidate Rassemblement national pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet dans la deuxième circonscription de Mayotte....

Élection au Medef : L’assemblée générale de ce vendredi ajournée par la justice

Saisi par Nizar Assani Hanaffi via un référé, le tribunal judiciaire de Mamoudzou annule ce jeudi les décisions prises par le conseil d’administration du...