Test obligatoire pour les voyageurs : un centre de dépistage monté en urgence à l’aéroport de Mayotte

À lire également

Un grand soulagement pour les restaurateurs de Mayotte

Le dispositif annoncé par le préfet Jean François Colombet vendredi dernier est accueilli de manière très positive par les restaurateurs de l’île. Ils ont...

Deux semaines d’effort pour éviter le reconfinement à Mayotte

Ses annonces étaient très attendues par les Mahorais. Le préfet Jean-François Colombet a précisé vendredi dernier que Mayotte ne sera pas reconfinée. Un dispositif...

Covid-19 : Tests depuis Mayotte, nouveau variant à Mohéli, vaccins… L’ARS fait sa rentrée

Alors que plusieurs clusters continuent d’être identifiés, notamment dans la sphère familiale en ce retour de vacances, l’autorité sanitaire fait le point sur les...

Les deux annonces fortes du préfet de Mayotte face au variant sud-africain

Lundi soir, le préfet de Mayotte, Jean-François Colombet a annoncé une nouvelle série de mesures pour endiguer la propagation du variant sud-africain au Covid-19....

Depuis ce dimanche, les voyageurs en provenance de Mayotte et à destination des autres départements doivent présenter un test négatif au Covid-19. Une nouvelle qui a pris de court les passagers et poussé les autorités à monter un nouveau stand de dépistage rapide en moins de 24h à l’aéroport de Dzaoudzi.

La nouvelle a dû en affoler plus d’un. Ce dimanche, un décret paru au Journal officiel a rendu de nouveau obligatoire la présentation d’un test Covid négatif pour les voyageurs au départ de Mayotte et à destination de tous les autres départements français, La Réunion et la métropole compris. Auparavant, seuls les passagers voyageant en sens inverse, de l’Hexagone jusqu’à Mayotte devaient passer sous le coton-tige.

 

 

Résultat, les autorités se sont engagées dans une véritable course contre-la-montre pour monter un stand de dépistage rapide à l’aéroport de Dzaoudzi-Pamandzi ce dimanche. 24h plus tard, quinze bénévoles de la Croix-Rouge française, deux sapeurs-pompiers, deux infirmiers libéraux et douze agents de la préfecture étaient ainsi sur le pont pour dépister la centaine de passagers censés embarquer dans la matinée, tous négatifs. Grâce aux tests antigéniques, les voyageurs peuvent obtenir leur résultat entre quinze et quarante-cinq minutes – contre au moins 24 heures pour un test PCR classique. Pour ce faire, il leur faut remplir une fiche de renseignements sur place et se munir d’une carte vitale et d’une pièce d’identité. Facile !

 

Une capacité de 500 tests par jour cette semaine

 

Gare toutefois aux embouteillages. “Nous vous conseillons d’anticiper votre venue”, indique l’Aéroport de Mayotte sur sa page Facebook. En effet, le dispositif n’a pas vocation à se substituer aux centres de dépistage habituels. Ouvert depuis 7h ce lundi matin, il devra accueillir les voyageurs au moins jusqu’à dimanche avec un pic de 700 voyageurs attendu ce mardi. Mais avec une capacité de 500 tests par jour, la préfecture invite les voyageurs à se rapprocher en priorité des professionnels de santé (pharmacies, centre de santé de M’tsapéré, centres médicaux de Kahani, Dzoumogné, M’ramadoudou, Dzaoudzi) afin de réaliser leur test 72 heures avant leur vol.

 

La crainte du nouveau variant

 

La mise en place d’un tel dispositif en un laps de temps aussi court a été rendue possible par le concours des différents acteurs, la préfecture, la Croix Rouge, la direction de l’aéroport, la ville de Pamandzi, et bien sûr les soignants, infirmiers libéraux et sapeurs-pompiers mobilisés, a salué la préfecture. Surtout, elle prouve la capacité de Mayotte de tester tous ses voyageurs, alors que la crainte d’une propagation du nouveau variant sud-africain à Mayotte a conduit le délégué du gouvernement à demander la suspension des vols venant du Kenya. Des rumeurs font par ailleurs état de décès liés à cette nouvelle souche du virus à Mohéli, en Union des Comores, mais elles n’ont pas encore été confirmées officiellement.

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

Pour Mansour Kamardine, « les moyens affectés sont en deçà des besoins réels »

Face aux risques de nouvelle flambée épidémique à Mayotte, le député LR Mansour Kamardine martèle depuis plusieurs semaines l'absence de moyens déployés par le...

Crise sanitaire : À la mosquée de Passamaïnty, dernière prière avant le couvre-feu

Les fidèles accueillent avec peu d’enthousiasme les nouvelles restrictions pour lutter contre la propagation du variant de Covid-19 à Mayotte. Surtout au vu des...

Couvre-feu : Les commerçants mahorais obligés de se réorganiser à nouveau

Couvre-feu oblige, les commerçants doivent revoir leur organisation. Horaires aménagés pour les salariés, baisse du chiffre d'affaires… La nouvelle mesure vient aggraver la situation...

Cordées de la réussite : permettre aux élèves mahorais de dépasser leurs limites

Le dispositif Cordées de la réussite fait son entrée à Mayotte cette année, après plus de 12 ans d’existence sur le territoire nationale. 27...

Malgré la fermeture des vols internationaux, Ewa Air pense déjà à rebondir

Éternel optimiste, le directeur général délégué de la compagnie aérienne d'Ewa Air, Ayub Ingar, ne perd ni le sourire ni ses ambitions malgré l'arrêt...