100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Des ateliers sur l’aromathérapie, la santé au féminin, la parentalité et prévention à la parapharmacie des Badamiers

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai dû mentir sur ma fièvre pour être pris en charge”, un policier malade témoigne

Un policier, hospitalisé depuis ce lundi au CHM après avoir contracté le Coronavirus regrette la prise en charge dont il a été l’objet jusqu’à présent. Selon son témoignage, ce père de famille aurait été conduit à mentir sur son état pour, qu’enfin, un dépistage lui soit proposé.

 

Privée de licence depuis plusieurs jours, l’ancienne pharmacie des Badamiers ne peut plus délivrer de médicaments à sa clientèle. Reconvertie en parapharmacie, la première de Petite-Terre, elle organise des ateliers de formation sous quatre axes : parentalité, santé au naturel, santé au féminin et prévention. Des rencontres interactives qui se dérouleront désormais chaque samedi de 9h à 11h. Le concept plaît et le carnet de réservations est plein jusqu’à la fin de l’année.

C’est par petit groupe d’une dizaine de personnes que les participants seront accueillis dans un espace spécialement aménagé à cet effet. « Au comptoir, nous nous posons beaucoup de questions sur la parentalité et sur la santé de la femme, notamment celles qui viennent chercher des tests de grossesse après des rapports », explique Mirasse Gataa la propriétaire de la toute nouvelle parapharmacie des Badamiers. C’est pour mieux répondre à ce genre d’interrogations (en provenance de la clientèle) que les pharmaciennes ont décidé d’organiser ces ateliers de formation.

La séance inaugurale s’est déroulée samedi 27 août au matin sous la thématique de « la santé au naturel ». Le sujet abordé était le stress et le sommeil. Un moment convivial, de découverte, d’apprentissage, mais aussi de discussions de groupe autour de « l’aromathérapie ». Les personnes présentes ont ainsi appris que les plantes et leurs huiles essentielles permettent de se soigner, de se relaxer et de passer une bonne nuit. Toutefois, il est indispensable de savoir les utiliser en toute sécurité, en limitant les interactions, les contre-indications, etc. Pour se faire, l’assistance a pu ainsi acquérir les notions de bases : qu’est-ce qu’une huile essentielle, quelles sont ses propriétés, les précautions d’emploi, les personnes chez qui il ne faut pas les utiliser ou très peu. Il a également été question des plantes à partir desquelles sont extraites ces huiles essentielles.

Pour rentrer dans la thématique du jour, organisatrices et participants sont passés de l’information à la pratique avec une sélection d’huiles spécifiques au stress et au trouble du sommeil, en développant les cinq sens : dégustation, application sur la peau, diffusion avec un appareil ou ressenti olfactif. Beaucoup d’interactions et d’échange et peu de prise de notes durant cette séance. « Ça renforce chaque individu et ça stimule », confie l’un des participants à la fin de cet atelier.

Déjà trois autres rendez-vous programmés

Pour ce samedi 3 septembre, il sera question de parentalité avec pour thématique la diversification alimentaire ou en un mot « Quoi, quand et comment donner à manger à un bébé ? ». À cette occasion, il sera proposé à l’assistance des recettes adaptées selon les cas. Une partie importante de ces ateliers s’adressent spécialement à la femme, ce sera notamment le cas pour le samedi 10 septembre où le thème retenu sera « la santé au féminin ». Il portera sur le cycle menstruel pour faire comprendre le fonctionnement du corps de la femme. Pour toujours rester sur des questions d’actualité, le premier sujet qui sera traité sous l’axe de la « prévention » le samedi 8 octobre concernera « l’auto-dépistage du cancer du sein » chez la femme.

Outre l’équipe de la parapharmacie des Badamiers, différents intervenants extérieurs de tous bords sont appelés à animer ces ateliers, notamment des médecins spécialistes sollicités en fonction des thématiques choisies. Cette initiative aura le mérite d’éviter « une démédicalisation d’une partie de la ville de Dzaoudzi-Labattoir à très forte densité de population », souligne un professionnel de santé installé dans le quartier.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1013

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Le conseil départemental pris d’assaut par les travailleurs

Ce jeudi 29 septembre, l’appel national des syndicats à la grève a été entendu par près de 200 personnes, sur la place de la République,...

Logement : une aide à la pierre jusqu’à 100.000 euros pour près de 38 bénéficiaires

Mise en place par le Département, l’aide à la pierre vise à aider les familles ou personnes à faibles revenus à accéder à la...

Guet-apens de « Pilou » : L’auteur des coups de couteau condamné à quinze ans de prison

Le procès de la bande de Doujani, qui a agressé violemment un lycéen à l’intérieur d’un bus le 11 mai 2016, s’est terminé ce...

La laka de retour au premier plan, avec la course de pirogues traditionnelles de Mamoudzou

La mairie de Mamoudzou organise le dimanche 16 octobre la première course de pirogues traditionnelles sur le front de mer de la ville chef-lieu,...

Éric Dupond-Moretti veut créer une « task force » de magistrats

Outre un budget du ministère de la Justice en hausse de 170 millions d’euros, Éric Dupond-Moretti a annoncé plusieurs mesures, mardi 27 septembre, devant...