L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

9000 mercis !

131 cas de leptospirose détectés à Mayotte en 2022

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai vraiment cru ne pas avoir de vol”, un médecin raconte son périple ubuesque pour venir renforcer les équipes du centre hospitalier de Mayotte

Jérémie Gallon, comme des dizaines de membres du corps médical a pris la décision de venir prêter main-forte au CHM. Mais comme des dizaines de ses confrères ou collègues, il a d’abord dû, avant de partir “au front” contre la crise sanitaire, affronter “ce que l’administration peut faire de pire”. Récit d’un voyage en absurdie.

 

Santé publique France a rendu son bilan annuel sur la prévalence de la leptospirose sur le territoire de Mayotte. Transmise par l’urine d’animaux infectés – souvent des rats – la maladie est habituellement bénigne, mais peut conduire à la mort dans ses formes les plus graves.

131-cas-leptospirose-detectes-a-mayotte-en-2022
Distribution des cas confirmés de leptospirose par année de prélèvement et taux d’incidence pour 100.000 habitants, de 2008 à 2022 à Mayotte.

En 2022, 131 cas de leptospirose ont été confirmés à Mayotte, contre une moyenne de 117 par an entre 2008 et 2021, rapporte l’agence nationale Santé publique France. L’incidence est tout de même en diminution par rapport à 2021 – année record avec 180 infections répertoriées. La leptospirose est une maladie potentiellement mortelle transmise par l’urine d’animaux infectés (rats, bovins, ovins, etc.) ou un environnement contaminé. Les symptômes vont du syndrome grippal bénin jusqu’à des atteintes viscérales potentiellement mortelles. Les données de l’Institut Pasteur montrent qu’en 2018, le taux d’incidence de la leptospirose à Mayotte était 70 fois supérieur à celui de la France métropolitaine.

Plutôt de mars à mai

Sur l’année 2022, le mois d’avril a enregistré le nombre le plus élevé de cas (58), deux mois après le pic de précipitations enregistré en février. La majorité des cas se concentrent sur la période de mars à mai, où les conditions de température et de pluviométrie sont propices à la survie dans l’environnement des leptospires, les bactéries à l’origine de la maladie. Les hommes (84 cas) ont été plus largement touchés que les femmes (47). L’âge médian des personnes infectées est de 28 ans. Après enquête, il a été constaté que la commune de Mamoudzou est celle qui enregistre le plus grand nombre de cas (43 confirmés en 2022 soit un taux d’incidence annuel de 60,2 pour 100.000 habitants). Les taux d’incidence les plus élevés sont observés dans les communes du centre et du sud, avec 78,5 pour 100.000 habitants à Chirongui, 78,4 à Ouangani, 75,7 à Dembeni et 72,6 à Kani-Keli.

En revanche, les taux d’incidence sont les plus faibles en Petite-Terre et dans le Nord, et aucun cas n’a été enregistré en 2022 dans la commune d’Acoua.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1077

Le journal des jeunes

À la Une

Barrages : « Tout ce travail risque de se retourner contre nous »

Ce jeudi, plusieurs représentants des Forces vives, dont Safina Soula, ont tenu une conférence de presse à Mamoudzou pour demander à leurs confrères de...

Barrages : Des élus restés sur leur faim de leur déplacement à Paris

Le déplacement en début de semaine d’une poignée d’élus mahorais n’a pas permis d’en savoir davantage sur les engagements pris récemment par le gouvernement...

Un couvre-feu à Tsingoni après les incendies criminels

Les derniers affrontements entre des bandes de Miréréni et de Combani ont entraîné de lourds dégâts matériels dans le quartier Mogoni. La municipalité de...

Crise de l’eau : Un nouveau décret pour les aides « dans les tuyaux »

L’aide exceptionnelle de l’État à destination des entreprises les plus affectées par la crise de l’eau est prolongée jusqu’au 29 février. Elle pourrait encore...

« Elle n’a jamais accepté que son seul fils épouse une Mahoraise »

Le matin du 3 juin 2016, à Labattoir, une dame de 60 ans a porté trois coups de machette à la tête d’une septuagénaire....